Index des Films

Titre Catégorie Auteur de la critique Note Réalisateur Année Pays Date de sortie
Sentimental Animal Festival Marc L'Helgoualc'h
« Sentimental Animal a de quoi faire réfléchir sur le sens de la vie. Un film susceptible de laisser de nombreux spectateurs derrière lui mais qui a son propre charme. Mais Wu Quan n’est-il pas un poil trop poseur ? »
Wu Quan 2012 Chine 01/01/1970
Black and White Photo Festival Marc L'Helgoualc'h
« Un film émouvant et juste sur le passage à l’âge adulte dans un monde incertain, bouleversé par les événements politiques et une occidentalisation galopante. Une belle reconstitution du Shanghai de la fin des années 80. Hautement recommandable. »
Shu Haolun 2012 Chine 01/01/1970
Le Petit Jouet Inédit Marc L'Helgoualc'h
« Avec Le Petit Jouet, Sun Yu signe une œuvre majeure du cinéma chinois, savant dosage entre mélodrame social et tract politique. Le film est porté par les interprétations remarquables de Ruan Lingyu et Li Lili. La scène finale est à elle seule un chef-d’œu »
Sun Yu 2012 Chine 01/01/1970
The Aema Woman Festival Marc L'Helgoualc'h
« The Aema Woman n’est pas ce qu’on appelle un film érotique. S’il risque d’ennuyer des spectateurs, il est aujourd’hui un film d’une forte puissance comique. C’est enfin un témoignage sur ce que le gouvernement coréen permettait à l’industrie cinématograph »
Jeong In-yep 2017 Corée 01/01/1970
Nameless Gangster Festival Marc L'Helgoualc'h
« Sans être mauvais, Nameless Gangster déçoit par sa mise en scène plate et son manque d’intrigue. Martin Scorsese serait-il vraiment fier d’un tel film ? »
Yun Jong-bin 2012 Corée 01/01/1970
An Empty Dream Festival Marc L'Helgoualc'h
« An Empty Dream de Yoo Hyeon-mok est un classique du cinéma érotique coréen. C’est également l’exemple d’une œuvre grand public réussie qui mêle expérimentation, surréalisme et provocation. Vivement une sortie DVD de ce film indispensable. »
Yoo Hyeon-mok 1964 Corée 01/01/1970
2/Duo En salles Marc L'Helgoualc'h
« Film épuré, 2/Duo plaira aux amateurs de cinéma d’auteur qui aiment méditer entre deux productions épileptiques de Michael Bay. Une certaine idée d’un cinéma plus économe et plus humain. »
Suwa Nobuhiro 2012 Japon 31/10/2012
Marines Are Gone Inédit Marc L'Helgoualc'h
« Comme Stanley Kubrick, Lee Man-hee a voulu montrer à quoi ressemble vraiment la guerre, dans toute sa violence inhumaine. »
Lee Man-hee 1963 Corée 01/01/1970
Kick Off Vidéo Marc L'Helgoualc'h
« Kick Off est un film efficace sur les conséquences de la guerre civile dans une ville partagée entre quatre ethnies. Budget limité oblige, la mise en scène est sobre mais efficace. Ce film permet aussi de donner un coup de projecteur sur l’Irak, un pays d »
Shawkat Amin Korki 2010 Irak 01/01/1970
Sector 7 Vidéo Marc L'Helgoualc'h
« Sector 7 est un film à huis clos qui respecte trop les codes du genre, sans même tenter d'être original. Les deux points positifs du film sont l'actrice principale Ha Ji-won et le monstre marin, tous les deux sexys mais chacun à sa manière. »
Yoon Je-kyoon 2011 Corée 17/10/2012
The DMZ Vidéo Marc L'Helgoualc'h
« Longtemps considéré comme perdu, The DMZ a été restauré en 2005 par l’institut Korean Film Archive et publié en DVD en 2010. »
Park Sang-ho 1965 Corée 01/01/1970
Like Someone in Love En salles Marc L'Helgoualc'h
« Avec Like Someone in Love, Abbas Kiarostami revient sur le thème universel et jamais éculé qu’est l’amour, avec ses étrangetés et les sentiments contradictoires qu’il suscite : jalousie, fascination, bonté, obstination ou doute. Le film, d’une simplicité »
Abbas Kiarostami 2012 Japon 10/10/2012
Kotoko Vidéo Marc L'Helgoualc'h
« Tsukamoto Shinya s’est incontestablement investi dans Kotoko, mais sa fascination avérée pour son actrice-muse Cocco l’a submergé et empêché de livrer un film cohérent et captivant de bout en bout. Le sujet de la folie n’est pas un prétexte pour perdre ai »
Tsukamoto Shinya 2012 Japon 08/10/2012
Vive la Liberté Inédit Marc L'Helgoualc'h
« Choi In-kyu est considéré comme le père du cinéma coréen après l’indépendance du pays. »
Choi In-kyu 1946 Corée 01/01/1970
Entre deux rives En salles Marc L'Helgoualc'h
« Kim Ki-duk s’est-il vraiment assagi avec Entre deux rives ? Il est moins démonstratif et provocateur que dans ses dernières réalisations (Pieta, Moebius et One on One) mais n’en garde pas moins son côté subversif. La première scène d’Entre deux rives est »
Kim Ki-duk 2016 Corée 05/07/2017
Madame B. Histoire d’une Nord-Coréenne En salles Marc L'Helgoualc'h
« Madame B a été récompensé du Prix du meilleur documentaire au Festival international du film de Moscou et au Festival international du film de Zürich. Gageons que d’autres prix émailleront la carrière de Jero Yun. »
Jero Yun 2017 France 22/02/2017
Madame B. Histoire d’une Nord-coréenne En salles Marc L'Helgoualc'h
« Madame B a été récompensé du Prix du meilleur documentaire au Festival international du film de Moscou et au Festival international du film de Zürich. Gageons que d’autres prix émailleront la carrière de Jero Yun. »
Jero Yun 2017 Corée 22/02/2017
Alipato : the Very Brief Life of an Ember Festival Marc L'Helgoualc'h
« Un film cohérent, suite énervée du Mondomanila de 2012, à l’esthétique et au propos crades. »
Khavn de la Cruz 2016 Philippines 01/01/1970
Ruined Heart Vidéo Marc L'Helgoualc'h
« Khavn tire son épingle du jeu des idées de mise en scène audacieuses : un générique de film tatoué sur le corps d’un homme, une succession de scènes d’errances urbaines, d’orgies et de bagarres. »
Khavn de la Cruz 2014 Philippines 07/06/2016
Feux dans la plaine Vidéo Marc L'Helgoualc'h
« L’un des films de guerre les plus marquants de l’histoire. »
Ichikawa Kon 1959 Japon 01/03/2016
Fires on the Plain Festival Marc L'Helgoualc'h
« Une adaptation sans fioriture du roman et non une variation de film d’Ichikawa. »
Tsukamoto Shinya 2014 Japon 01/01/1970
Ghost Theater Festival Marc L'Helgoualc'h
« Ghost Theatre n’est pas un naufrage total. »
Nakata Hideo 2015 Japon 01/01/1970
One On One Inédit Marc L'Helgoualc'h
« One on One est un film 100% Kim Ki-duk, ce qu’on peut parfois trouver répétitif et par trop prévisible. Mais quand c’est réussi, pourquoi bouder son plaisir ? »
Kim Ki-duk 2014 Corée 01/01/1970
Over your dead body Festival Marc L'Helgoualc'h
« quel manque de rythme ! Il y a bien deux ou trois scènes sanglantes qui sortent le spectateur de sa torpeur ou de sa somnolence mais c’est aussitôt pour revenir sur d’interminables scènes de répétitions théâtrales. »
Miike Takashi 2014 Japon 13/09/2014
  • : mauvais
  • : moyen
  • : bon
  • : très bon
  • : excellent
  • : chef-d'Oeuvre

Astuce : survolez la note d'un film pour voir un commentaire sur celui-ci.