Le Brussels International Fantasy, Fantastic, Thriller and science-fiction Film Festival fête ses 35 ans et dévoile sa programmation

Posté le 18 mars 2017 par

35 ans que le Brussels International Fantastic Film Festival fait vibrer la Belgique, en dévoilant toujours plus de films étranges, surprenants et passionnants. Depuis ses débuts, le festival montre, entre autres, un amour du cinéma asiatique qui fait plaisir, et cette année ne fait pas exception à la règle ! Voici un petit tour des festivités asiatiques qui attendent le spectateur entre le 04 et le 16 avril à Bruxelles.

Dans la catégorie Panorama, déjà, plusieurs films se révèlent intéressants. Call Of Heroes, de Benny Chan, et Gantz 0, ce dernier étant disponible sur Netflix. Headshot, de son côté est mis en scène par les réalisateurs de Killers, avec Iko Uwais au casting. Nul doute que les amateurs d’action seront aux anges face à cette programmation. Anurag Kashyap étant très apprécié au BIFFF (son Ugly avait fait forte impression), il était logique que Psycho Raman arrive en Belgique, après s’être déplacé en festival et s’être dévoilé sur Netflix. Le géant du streaming légal est décidément bien pourvu, puisqu’il est aussi possible d’y découvrir le très intéressant Under The Shadow, lui aussi mis en avant dans la catégorie Panorama.

affiche bifff

La compétition internationale fait bien entendu rêver. Entre de la science-fiction russe (Attraction de Fedor Bondarchouk), du super-héros décalé (Hentaî Kamen: The Abnormal Crisis de Yuichi Fukuda), le retour de Shimizu Takashi (Little Nightmares), The Mermaid, de Stephen Chow, qui nous parvient enfin, ou encore plusieurs films coréens (Missing You de Mo Hong-jin, Vanishing Time: A Boy Who Returned, d’Um Tae-hwa (présent aussi dans la rubrique « prix de la critique ») et Will You Be There, de Hong Ji-young), il y en aura pour tous les goûts.

HentaiKamen2TheAbnormalCrisis

La compétition européenne projette elle-aussi quelques films east-asien, avec Bad Cat qui nous vient de Turquie ou The Bride, arrivé tout droit de Russie.

Le BIFFF ayant toujours aimé les thrillers, la compétition spécifique se révèle forcément intéressante et, sans surprise, c’est la Corée qui se taille la part du lion, avec Bluebeard de Lee Soo-youn, The Prison de Na Hyun ou encore Tunnel, de Kim Seong-hun, ce dernier ayant déjà été découvert et apprécié dans plusieurs festivals, et qui concourt ici aussi pour le prix de la critique. Mais la Corée n’est pas le seul pays représenté, le Japon amenant Memoirs Of A Murder, d’Irie Yu.

the prison

Le Brussels International Fantastic Film Festival est aussi éclectique que dense, et il est donc logique que de nombreuses catégories soient mises en place pour refléter cela. Pour le 7ème parallèle, Interchange, de Dain Iskandar Said, intrigue, avec une histoire de tueur en série qui flirte avec le mystique, tandis que Saving Sally, d’Avid Liongoren met en avant une part de poésie.

Interchange

Bien entendu, de nombreux films sont projetés hors-compétition. Cette 35ème édition sera ainsi l’occasion de découvrir Antiporno de Sono Sion ou la dernière pépite de Nishimura Yoshihiro, le très attendu Meatball Machine Kodoku. La Corée du Sud, décidément très présente au BIFFF (comme chaque année) dévoile Luck Key de Lee Gye-byeok et Sori: Voice From The Heart, de Lee Ho-jae. Découvrir de la fantasy russe est forcément intriguant, et ce sera possible avec Dragon, d’Indar Dhzendubaev. La Russie amène un film catastrophe, The Icebreaker, de Nikolay Khomeriki. Cold War 2, de Longman Leung et Sunny Luk ou encore Operation Mekong, de Dante Lam, raviveront peut-être notre amour du polar venu de Chine et de Hong-Kong. Vampire Cleanup Department, de Yan Pak Wing et Sin Hang Chiu, ajoutera une grosse dose de fantastique explosif à ce cocktail. Du côté de la Chine et de Taïwan, le film à grand spectacle The Village Of No Return, de Chen Yu-Hsun nous émerveillera peut-être ? Du Japon, nous auront droit à une nouvelle adaptation de manga de Keishi Ohtomo qui, après Rurouni Kenshin, s’intéresse à The Top Secret: Murder In Mind. Adaptation manga toujours, le BIFFF permettra de découvrir Death Note: Light Up The New World, de Sato Shinsuke. Sakaguchi Tak revient au sein d’un film que nous espérons aussi agréable que le reste de sa filmographie, Re: Born, de Shimomura Yuji. Jackie Chan nous amène une co-production indo-chinoise, avec Kung-fu Yoga, de Stanley Tong.

Meatball Machine Kodoku

Park Chan-wook est cette année adoubé, entrant dans l’ordre des chevaliers du corbeau. L’occasion de faire un petit retour sur sa filmographie, et il sera ainsi possible de découvrir ou de redécouvrir Thirst, I’m A Cyborg, But That’s OK ou encore Lady Vengeance.

Le festival, très cohérent, choisi de diffuser les trois From Vegas To Macau, de Jin Wong.

From_Vegas_to_Macau_II

Comme de juste, le Brussels International Fantastic Film Festival ne démérite pas à sa réputation de très grand festival européen, et c’est avec impatience que nous attendons l’événement, qui permettra de voir des films atypiques, surprenants, certains très bons, d’autres moins, mais qui mériteront forcément le détour.

Yannik Vanesse

Imprimer


Laissez un commentaire


*