DVD – Les Braqueurs, de Choi Dong-hoon : Ocean’s Eleven

Posté le 4 octobre 2014 par

Casting de stars, braquage de casino, ambiance bling-bling, ça ne vous rappelle pas quelque chose ? Présenté comme le Ocean’s Eleven coréen, Les Braqueurs, quatrième long-métrage du réalisateur Choi Dong-hoon, précédé de son immense succès en Corée du Sud, nous raconte l’histoire d’une bande de voleurs prêts à tout pour dérober un énorme diamant dans un casino de Macao. Alliés, ennemis, vieilles rancunes, trahisons, secrets, tout y passe, et c’est bien là l’intérêt premier du film : voir des personnages rivaliser d’ingéniosité pour se piéger les uns les autres. Le film arrive à présent en DVD et blu-ray grâce à Metropolitan.

2H15 DE SPECTACLE SANS TEMPS MORT.

Les Braqueurs se démarque donc très vite de son modèle de base. Là où le film de Soderbergh ne se jouait que dans un seul décor ou presque (un casino de Las Vegas), avec une équipe quasiment soudée du début à la fin, le film de Choi Dong-hoon tend vers le thriller pur, voire le gros film d’action stylisé à outrance. La séquence du casino n’est qu’une étape dans une intrigue à tiroirs qui mise sur les retournements de situation et les règlements de compte à coup de gunfights et de coups de pied dans la gueule, tout ça sans aucune baisse de rythme. Le réalisateur s’amuse avec les faux-semblants, joue sur les apparences et les masques, jongle avec les langues, parfois à la limite du too much mais sans jamais tomber dedans.

les braqueurs

DE L’ACTION…

Les Braqueurs se repose sur une mise en scène qui sait mettre en valeur ses personnages, et donner du poids à ses scènes d’action, en faisant appel à d’autres références connues du genre. On pense au Time and Tide de Tsui Hark pour l’énorme fusillade en rappel, aux films de Johnnie To pour le gunfight de Simon Yam (tiens tiens…) dans le parking du casino, ou encore au dernier Mission Impossible pour les séquences d’escalade de Gianna Jun. Sans égaler les maîtres, Choi Dong-hoon se révèle suffisamment inventif dans son découpage et ses mouvements de caméra pour provoquer les montées d’adrénaline adéquates à ce style de spectacle.

ET DU CHARME !

Les Braqueurs n’évite pas certains stéréotypes, mais s’appuie sur une écriture solide qui empêche les différents personnages de se marcher dessus. Le casting hétéroclite, mélangeant acteurs coréens et hongkongais, apporte sa dose d’élégance à l’ensemble. Se démarquent notamment le charismatique Kim Yun-seok et sa voix très grave, la belle Gianna Jun et ses magnifiques jambes, ou le toujours très classe Simon Yam, un peu en retrait mais qui forme un couple irrésistible avec Kim Hae-suk.

Les Braqueurs se repose énormément sur les références du genre et ne cherche pas en modifier les codes, mais le charme naturel de son casting, l’efficacité de ses scènes d’action et la légèreté de son ton, en font un divertissement grand public tout à fait honorable.

Les Braqueurs, de Choi Dong-hoon, disponible en DVD et blu-ray chez Metropolitan depuis le 22 aout 2014

Imprimer


Laissez un commentaire


*