Arrietty, le petit monde des chapardeurs de Yonebayashi Hiromasa (DVD)

Posté le 28 septembre 2011 par

Depuis le 28 septembre 2011, Arrietty, le petit monde des chapardeurs fait l’objet d’une édition DVD soignée et agréablement sobre, tant par la navigation du menu d’accueil que par ses choix graphiques. Si sobre, cependant, que les bonus sont presque aux abonnés absents : un clip vidéo de 3 minutes sur une chanson de Cécile Corbel, à quoi s’ajoutent une vingtaine de spots TV et bandes-annonces plutôt redondants. Et c’est tout. 

Dès lors, l’atout principal du DVD reste le film lui-même. A la re-vision, on est avant tout sensible à la qualité de l’image. Le transfert rend justice à l’éclat des couleurs voulu par Yonebayashi. De fait, une grande partie du plaisir pris par le spectateur à ce dessin animé certes plutôt enfantin, un peu court en bouche, mais charmant et nullement débilisant, tient à son atmosphère visuelle tour à tour subtile et spectaculaire, dont on trouve des antécédents dans la plupart des films de Miyazaki. Certaines de ses caractéristiques sont patentes ici. Tentons un inventaire partiel. Idéalisation gracieuse des traits des héros (notamment la jeune fille). Clarté et symétrie des cadrages. Soin apporté à des décors aussi importants que les personnages, et volontiers rendus dans des perspectives vertigineuses. Chromatisme vif sans être agressif, chatoyant sans être de mauvais goût. Accent porté sur la verdure en particulier, et la nature en général.

C’est que l’arrière-fond écolo est bien présent, et tient moins à un discours explicite qu’à une sensation de bien-être diffuse et persistante. Bien-être distillé au rythme de lents panoramiques inondés d’une lumière radieuse, repris à satiété dans les bandes-annonces ; ce sont d’ailleurs peut-être ces plans, ponctuant comme des rimes la narration, qui suturent le film et participent à son rythme tranquille mais sûr. Quelque chose d’idyllique se dégage de cette maison de campagne et du grand jardin où toute l’intrigue se déroule ; au point qu’on aurait presque aimé un peu plus d’ombres, de contrastes. Et davantage de cette anxiété sourde qui, parfois, nous étreint dans certains Miyazaki. Mais peu importe : plusieurs moments enchanteurs sentent bon la nostalgie de l’enfance, et vibrent de complicité avec un regard toujours curieux, vierge des préjugés des adultes (personnage un peu trop caricatural de la servante). Le film a beau s’oublier assez vite, il se laisse revoir avec plaisir, y compris sur petit écran.

Pour conclure sur cette édition DVD : un achat recommandé, pour le film, rien que le film, dès lors que l’on apprécie le style miyazakien – même décliné en mode mineur comme ici.

Antoine Benderitter.

Verdict :

928100Goodcopier

 

Arrietty, le petit monde des chapardeurs de Yonebayashi Hiromasa, disponible en DVD et Blu-Ray, édité par Buena Vista Home Entertainmment, disponible depuis le 28/09/2011.

Bonus DVD :

La chanson d’Arrietty par Cécile Corbel (3’41” – VOST)
8 bandes-annonces (9’09” – VOST)
14 spots TV (5’50” – VOST)

Bonus Blu-Ray :

Storyboard complet avec option d’affichage du film en PiP (HD – 94’07” – VF)
Entretien avec Yonebayashi Hiromasa (HD – 40’49” – VOST)
Entretien avec Miyazaki Hayao (HD – 23’54” – VOST)
La chanson d’Arrietty par Cécile Corbel (HD – 3’41” – VOST)
8 bandes-annonces (HD – 9’09” – VOST)
14 spots TV (HD – 5’50” – VOST)

A lire sur East Asia

* La critique du film : Arrietty, le petit monde des chapardeurs

* L’entretien avec Cécile Corbel

Aussi disponibles pour la première fois en Blu-Ray :

* Le Château dans le ciel et Nausicaä, la vallée du vent de Miyazaki

* Mes Voisins les Yamada du grand Takahata



Imprimer


Laissez un commentaire


*