Box-office – Chine : semaine du 27 avril au 3 mai 2018

Posté le 4 mai 2018 par

Retour sur le box-office chinois entre le 27 avril et le 3 mai 2018.

  1. Drapeau chine box office Us and Them de Rene Liu (1ère semaine)
  2. Drapeau chine box office A or B de Pengyuan Ren (1ère semaine)
  3. AMERICAN FLAG BOXOFFICE Rampage : Hors de contrôle de Brad Peyton (3ème semaine)
  4. AMERICAN FLAG BOXOFFICE Ready Player One de Steven Spielberg (5ème semaine)
  5. Drapeau chine box office Genghis Khan de Chaolu Hasi (1ère semaine)
  6.  Drapeau chine box office The Through de Nick Cheung (1ère semaine)
  7.  Mary et la fleur de la sorcière de Yonebayashi Hiromasa (1ère semaine)
  8. Drapeau chine box office 21 Karat de Nian He (2ème semaine)
  9. AMERICAN FLAG BOXOFFICE L’Île aux chiens de Wes Anderson (2ème semaine)
  10.  La Princesse des Glaces de Aleksey Tsitsilin (4ème semaine)

 

Ce sont les productions locales qui ont attiré le plus de spectateurs cette semaine. La romance Us and Them dépasse en effet les trente millions de spectateurs, loin devant le policier A or B en seconde place, qui enregistre six millions et demi d’entrées.

A leur suite, les blockbusters américains Ready Player One et Rampage : Hors de contrôle, déjà à l’affiche depuis plusieurs semaines, se maintiennent en bonne position et se hissent ainsi dans le top 10 annuel temporaire.

Moins retentissants mais néanmoins bien accueillis, trois autres films chinois ont fait leur entrée dans ce box-office, dont Genghis Khan, épopée mêlant histoire et fantastique… produite par le français Jean-Jacques Annaud (L’Amant) On retrouve également The Through, thriller signé par l’acteur et réalisateur Nick Cheung (Keeper of Darkness), ainsi qu’une comédie : 21 Karat.

Enfin, ce classement est complété par trois longs-métrages d’animation étrangers : Mary et la fleur de la sorcière de Yonebayashi HiromasaL’Île aux chiens de Wes Anderson (The Grand Budapest Hotel), ainsi que La Princesse des Glaces, suite de l’adaptation russe du conte La Reine des Neiges de Hans Christian Andersen.

Lila Gleizes

Source : Entgroup

Imprimer


Laissez un commentaire


*