Décès de l’actrice indienne Sridevi

Posté le 27 février 2018 par

Triste nouvelle… L’actrice indienne Sridevi, divinité de la pellicule, a expiré son dernier souffle le 24 février 2018.

Et pas de n’importe quelle manière ! Elle a baissé le rideau après avoir pris part à un mariage à Dubai. Il semblerait que ces festivités eurent raison d’elle. Elle se serait ainsi évanouie puis noyée accidentellement dans sa baignoire. Certes, elle ne changeait pas une ampoule, ou ne croisa pas la lame de Charlotte Corday quand elle trépassa, mais à l’instar de Cloclo, Marat, Maria Montez, Jim Morrison ou encore Whitney Houston, son bain fut sa première sépulture. Elle n’avait que 54 ans et encore toutes ses dents.

Autant dire qu’en Inde, c’est la mousson avant l’heure. On ne tarit pas de pleurs sur Sridevi qui était connue dans les 29 états et 7 territoires de l’Union ! Dans les années 80 et 90, elle régnait sur les salles obscures. Celle qui avait fait ses armes à 4 ans, dans un film dévotionnel tamoul, s’apprêtait à prendre d’assaut les cinémas telugu comme hindi.

C’est notamment en famille, qu’elle délivra certains de ses rôles les plus marquants. Son mari, le producteur Boney Kapoor, œuvra ainsi avec elle sur le fameux et cultissime Mr India où elle donna la réplique à son beau-frère (Anil Kapoor avec qui elle partagea l’affiche à de multiples reprises.) Elle y livre d’ailleurs une savoureuse séquence où elle imite Charlie Chaplin. Dernièrement, c’est sur Mom, un thriller qu’elle portait sur ses épaules, que le couple Sridevi / Boney Kapoor collabora une ultime fois.

Elle restera dans le subconscient de certains comme l’amnésique de Moondram Pirai ou encore pour son interprétation de la femme serpent dans Nagina … ceci dit avec plus de 300 films sur son CV, chacun trouvera son Sridevi de prédilection!

A noter, qu’en plus de laisser une empreinte aussi imposante que celle d’un pachyderme dans l’histoire du cinéma indien, elle fut l’une des rares actrices qui avait réussi à faire un come-back « sonnant et trébuchant »! Après avoir mis sa carrière de côté, elle nous revenait pétulante avec le dorénavant culte English Vinglish (un film initiatique sur une femme qui s’éveille et gagne confiance et respect) ! Come-back rare en Inde.

Ce qui est certain c’est que si Sridevi a tiré sa révérence, elle continuera à illuminer les coeurs des cinéphiles indiens !

Marjolaine Gout

 

 

Imprimer


Laissez un commentaire


*