Critique de Morsures de Ha Yoo (DVD)

Posté le 3 mai 2013 par

Ha Yoo nous avait agréablement surpris avec son King Protector, très intéressant film en costumes particulièrement sensuel et sanglant. Le voilà de retour avec un film policier, qui nous parvient grâce à France Télévision Distribution, dans une édition hélas dénuée de tout bonus. Alors, Morsures confirme-t-il tout le bien que nous pensons de Ha Yoo ?Par Yannik Vanesse.

morsures

Parfois, les œuvres prennent leur temps pour démarrer. Elles posent lentement le décor, présentent les personnages, déroulent posément leur intrigue. Morsures, lui, nous plonge immédiatement dans le vif du sujet, avec un homme qui prend mystérieusement feu dans sa voiture. Tout de suite, le spectateur est en éveil, attentif, et découvre les inspecteurs qui seront chargés de cette enquête. Le plus ancien est incarné par l’excellent Song Kang-ho , qui déploie toujours autant de talent. Après avoir joué dans de grands films comme JSA, Sympathy for Mr Vengeance ou Thirst, le voilà qui se plonge avec brio dans le rôle – classique – de ce flic acariâtre et plutôt antipathique, aigri et mauvais père. Il va devoir composer avec sa nouvelle coéquipière, jouée par la ravissante Na-yeong Lee. Pensant d’abord enquêter sur un suicide, aigri de travailler sur un cas aussi mineur qui leur empêche toute promotion, ils vont s’apercevoir que cette enquête va très loin. Vengeance, trafic, complot, ils vont s’enfoncer dans une enquête très sombre où personne n’est innocent, où rien n’est ni blanc, ni noir.

L’enquête est passionnante. Bien que surprenante au départ, elle s’avère certes assez classique dans son scénario, mais s’éloigne des films du genre avec l’arme du crime utilisée : un chien, dressé pour tuer. Original, et superbement mis en scène, les attaques du chien étant millimétrées, sauvages, dérangeantes, et sanglantes ! De surcroît, Morsures évite les fautes de goût de films comme Seediq Bale ou War of the Arrows qui, bien qu’excellents, mettaient en scène des animaux en images de synthèse franchement ratés. Le chien de Morsures, lui, est un véritable animal dressé – un dressage parfait – et cela se voit, ajoutant en brutalité et en crédibilité, en cruauté aussi. Un choix difficile mais qui s’avère payant.

morsures-2

Mais, derrière cette enquête, se cache en sous-texte une critique de la police coréenne. Les promotions sont validées par des points acquis, ce qui provoque une individualité des forces de l’ordre, chacun cherchant à résoudre les enquêtes dans son coin, pour éviter de partager les lauriers. Misogynes jusqu’au bout des ongles, ils pensent qu’une femme n’est bonne qu’à faire des photocopies et la jugent incapable parce qu’elle ne se laisse pas faire. Il suffit d’ajouter à cela la violence permanente dans les interrogatoires, et le portrait brossé de la police coréenne est assez abominable.

morsures 3

La réalisation est sèche, concise, et se prête très bien au film. Les scènes d’actions sont lisibles au possible, et le film évite toute longueur. Les acteurs sont eux, très bons, ce qui ne gâche rien. La seule chose à déplorer est que les personnages sont un peu caricaturaux et trop peu développés, Ya-Hoo préférant se concentrer sur son enquête.

 Yannik Vanesse

Verdict : Morsures est un solide thriller, assez classique dans son développement, mais qui se démarque avec l’utilisation judicieuse d’un chien pour tuer. Un très bon divertissement qui fera passer un bon moment.

928100Goodcopier

Morsures de Ya Hoo est disponible en DVD depuis 8 janvier 2013 chez France Télévision Distribution

Imprimer


Un commentaire pour “Critique de Morsures de Ha Yoo (DVD)”

  1. Les coreens sont les meilleurs en ce moment dans les Thriller

Laissez un commentaire


*