The Blood : un film français s’invite au Japon !

Posté le 19 septembre 2011 par

Des nouvelles de The Blood, projet un peu fou que le réalisateur Guillaume Tauveron actualise actuellement au Japon. A la base pensé comme un court-métrage, le film prend du coffre et se transforme en long ! Récit en images, du début d’une belle aventure par son réalisateur ! Par Victor Lopez.

La joyeuse équipe sur le tournage de The Blood

“Shinji mène une vie de salaryman banale et bien rangée à Tôkyô, lorsque sa femme Akemi est assassinée et revient sous les traits d’un fantôme pour réclamer vengeance…” Il ne s’agit pas là du synopsis du prochain Nakata, mais du nouveau projet de Guillaume Tauveron. Le réalisateur français, aidé de son producteur Gauthier Lamothe, ont la folle idée de tourner cette histoire entre film noir et fantastique au cœur de Tokyo avec une équipe locale !

Shinji, qui a dû rencontrer le diable…

Comme on peut l’imaginer, ce genre de projets se heurte parfois à des imprévus inattendus, et l’aventure de The Blood n’en est pas exempt, comme nous le relate son réalisateur Guillaume Tauveron, dont nous reproduisons ici les propos.

Voilà une femme dont la chevelure fantomatique va réclamer vengeance !

Guillaume : Le tournage était prévu de longue date pour fin Avril 2011, mais suite aux dramatiques évènements survenus au Japon début Mars, tout a été évidemment remis en question.

J’ai retourné le problème plusieurs fois dans ma tête sans parvenir à me décider, et j’ai finalement « laissé le choix » à mon équipe au Japon (acteurs et équipe technique) pour savoir s’ils pensaient qu’il serait mieux de repousser le tournage ou non, et tous ont souhaité faire le tournage tel qu’il était prévu, pour justement ne pas garder l’esprit fixé sur cette catastrophe.

Je suis donc parti fin Mars, et après un gros mois de préparation, le tournage a eu lieu fin Avril, et on a taffé comme des dingues six jours durant sur plus d’une dizaine de décors différents (et Tôkyô c’est pas tout petit).
J’ai aussitôt entamé le montage, et ce que je supposais durant le tournage s’est avéré tel que je le pensais, nous avons au final fait un film de 60 minutes.

Sur le tournage de The Blood, on réfléchit avant de passer à l’action

Dès mon retour en France j’ai montré le film à mon producteur, et on a décidé d’en faire un long-métrage. Je suis parvenu à trouver suffisamment d’investisseurs en moins de 3 semaines pour financer un second tournage. J’ai donc développé l’histoire et surtout les personnages tels que je l’aurais souhaité au départ, en écrivant des scènes additionnelles.

Et je repars donc au Japon début Septembre pour faire un second tournage, et transformer The Blood en un long-métrage qui durera environ 90 ou 100 minutes.
Le film a aussi une double nationalité franco-japonaise maintenant puisque je me suis associé à une production japonaise qui m’a aidé sur le 1er tournage (et le 2nd aussi).

Voici donc comment je me retrouve avec (bientôt) un long-métrage franco-japonais après bien des bouleversements en tous genres.

The Blood, un long-métrage franco-japonais, pensé en France, tourné au japon avec une équipe locale !

East Asia souhaite bonne chance à ce projet, dont le tournage se poursuit en ce moment même dans les rue de Tokyo, et dont nous n’avons pas fini d’entendre parler !

Victor Lopez.

Retrouvez ci-dessous une galerie de photos de The Blood !


Imprimer


Laissez un commentaire


*