Insert Coin, la rubrique hebdo des Jeux-Vidéo (Saison 1, épisode 14) : Suda51 – part II

Posté le 19 juin 2011 par

Cette semaine, seconde partie de la carrière de Suda51, l’homme aux milles idées! Par Tony F.

Le mois dernier nous explorions la carrière de cet être aussi détonnant qu’étonnant, au talent imprégnant chacun de ses titres, je veux bien sûr parler de Goichi Suda. Si la plus grande partie avait déjà été dévoilée, nous nous étions arrêté à la sortie de No More Heroes, soit fin 2007/début 2008. Aujourd’hui, à l’occasion de la sortie de Shadows of the Damned (le 23 juin ), nous allons pouvoir enfin terminer cette rétrospective.

Après le succès, donc, de No More Heroes, le jeu qui le dévoila au grand public, Suda et son studio Grasshopper Manufacture plancha sur la suite d’une saga de survival horror relativement peu connue chez nous, et pourtant excellente : il s’agit de Project Zero, et plus précisément ici du quatrième opus. Développé en collaboration avec Tecmo et Nintendo, celui-ci nous plaçait dans l’histoire de trois jeunes filles perdues dans un manoir, lui même perdu sur une île, elle même perdue dans…bref, vous avez compris. Au fil de l’histoire et de la découverte de la bâtisse, le joueur apprendra l’histoire et le passé des trois gamines, jouant alternativement avec chacune d’entre elles. Bien entendu, la marque de fabrique de la saga et de son gameplay reste le cœur du jeu : pour vaincre les spectres, il vous faudra les capturer avec votre appareil photo. Cependant, le soft, sorti sur Wii ne dépassera pas les frontières du Japon. Dommage, donc.
Puis c’est au Tokyo Games Show (en octobre, la même année) que Suda annonce via un trailer No More Heroes 2 : Desperate Struggle. Il s’agit là de la première fois qu’un jeu 100% Grasshopper se dote d’une suite, devenant donc une vraie licence. La raison, bien entendu : les ventes du premier opus, certes moyennes, mais tout à fait satisfaisantes pour un jeu de ce calibre, là où le studio s’attendait à un flop (à l’instar d’un certain Okami.)

Voici donc la suite des aventures de Travis Touchdown lancée. Développé durant un an et demi, le jeu sortira au début de l’année 2010, encore une fois en exclusivité Wii. Le bilan sur ce second opus est toutefois mitigé, le jeu faisant preuve d’originalité en transformant les missions annexes (répétitives jusqu’à l’écœurement) du premier opus en véritables petits jeux 8-bits, hommage au rétro gaming, tout en mettant en scène des boss très/trop peu inspirés, une bonne partie étant même directement repris du premier jeu. Néanmoins, le jeu réalise une fois encore de bonnes ventes tout en divisant toujours autant son public, entre ceux qui adorent, ceux qui préfèrent le premier (ou le second), et ceux qui restent décidément réfractaire au style Grasshopper.


Il faudra finalement attendre à nouveau le Tokyo Games Show 2010 pour entendre parler du prochain projet du studio. Et l’on peut dire que celui-ci frappa un grand coup. En effet, Shadows of the Damned sera le fruit certes de Grasshopper Manufacture, mais marque surtout la collaboration de trois monuments du jeu video : Suda51 (logique), mais aussi Mikami Shinji (créateur de la saga Resident Evil, et plus récemment de Vanquish, qui avait déjà collaboré avec Suda sur Killer 7) et Akira Yamaoka, compositeur génial à qui l’on doit les musiques de l’intégralité de la saga Silent Hill. Accompagné par ces deux monstres du Survival Horror et édité par Electronic Arts, le studio fait de Shadows of the Damned un jeu clairement orienté vers le macabre et le sombre… mais toujours avec le ton décalé, déjanté et humoristiquement à part de Suda. Il nous est présenté comme un Third Person Shooter (vous savez, le genre qui pullule sur nos consoles Hache-Day aux côtés des FPS) dans un style très noir, psychologique voir psychotique, à la manière d’un thriller. On y incarne Garcia Hotspur, un chasseur de démon mexicain qui n’aurait rien à envier à certains personnages de Robert Rodriguez. Garcia va partir en chasse afin de retrouver sa bien aimée Paula, retenue dans un monde démoniaque par le démon Flemming. Il sera aidé dans sa quête par Johnson, un crâne aux capacités étonnantes (il peut se transformer en arme, ou en moto…par exemple.). Si ce pitch ne vous a pas encore convaincu, un petit coup d’oeil à un quelconque screen ou trailer le fera !


Très attendu par les fans du travail de Suda, Shadows of the Damned sort donc dès la semaine prochaine!  Quand à l’avenir du studio et de l’homme… Eh bien tout d’abord il y eût récemment No More Heroes Paradise, le portage du jeu original Wii sur PS3, en HD et au PSMove. Puis en juillet, ce sera au tour de No More Heroes : Red Zone Edition, au Japon, une version remaniée de ce même premier opus, avec boss battle, ajouts de certains boss du second jeu, et autres modes supplémentaires. Ensuite, Suda à plusieurs projets dans sa manche : un jeu Xbox Live Arcade pour Kinect, déjà, du nom de projet Codename D (les premières rumeurs nous donnent le titre de « Diabolical Pitch ») sur lequel aucune info n’a encore réellement filtrée. Ensuite un shoot’em up mystérieux et annoncé depuis presque un an, Sine Mora, lui aussi prévu pour PSN et Live Arcade, dont on ne sait encore une fois strictement rien (il y serait question de manipuler le temps) et développé en collaboration avec Digital Reality.
Et enfin un troisième et dernier projet, répondant (apparemment) au doux nom de Lollipop Chainsaw. On ne sait une fois encore rien d’autres dessus. Ajoutons qu’il parlait, il y a quelques jours à peine, de relancer la franchise No More Heroes via un nouvel opus sur la prochaine console made in Nintendo, la mal nommée Wii U. Reste donc à voir, après Shadows of the Damned, lequel de ces projets sera mis en avant. Une chose est en tout cas sûr : Suda a encore plus d’une idée derrière la tête… et c’est pour ça qu’on l’apprécie.

La première partie du dossier ici !

News de la semaine

Semaine du 13 au 17 juin + news principales de l’E3 2011.

– Piratage : c’est la mouise totale. Nous vous passerons les détails, mais grosso modo, nul n’est à l’abri dans le jeu video de Lulzsec le hacker et sa bande. Après Sony (qui s’est d’ailleurs enfin relancé à 100% et bien remis de ses blessures), ce fut au tour de (dans le désordre) Codemasters, Nintendo, Sega, Bethesda, Eidos (nouvellement Square Enix Europe) et quelques autres de se faire voler les informations de comptes de leurs utilisateurs. En résumé, amis gamers, si vos coordonnées ne se baladent pas quelque part sur le web librement en ce moment…Vous avec une chance miraculeuse!

Grasshopper Manufacture (voir ci-dessus) plancherait sur un jeu de rythme basé sur la saga Evangelion. Yamaoka (voir ci-dessus, toujours) en serait le compositeur.
– Sega : un nouveau studio ouvre, en Angleterre, focalisé sur les nouvelles plateformes gaming et des jeux « innovants » (c’est eux qui le disent…)
– Le studio Game Republic (Folklore, Genji, Majin and the Forsaken Kingdom) n’existe désormais plus, pour cause de faillite.
Tomonobu Itagaki (fondateur de Valhalla Games, ancien employé chez Tecmo, producteur de Ninja Gaiden) nous annonce que son prochain jeu – Devils Third – ne sortira pas avant 2013! on a le temps…
– Enfin, petit retour sur LA grosse annonce du salon de l’E3 : La Wii U, nouvelle machine de Nintendo, enfin dévoilée (anciennement Project Café donc) Il s’agit d’une console de la puissance apparement équivalente aux standards actuels (Sony/Microsoft) et doté, en plus d’une manette classique (ou wiimote) d’une pad – tablette aux allures d’écran tactile de la 3DS, qui permettra de nombreuses fonctions, telles que le zoom dans un FPS (la lunette apparaîtssant sur la tablette) ou encore le jeu directement sur la tablette, utile lorsque votre femme/soeur/mère/père/chien veut regarder plus belle la vie. Une nouvelle surprise donc de la part de Nintendo, atténuée par la conférence, fouilli total quand à l’annonce de la machine, au point que personne n’avait de prime abord compris s’il s’agissait réellement d’une nouvelle console ou bien d’une extension de la Wii…Mais enfin, la nouvelle Nintendo est dévoilée, et d’ores et déjà prévu pour fin 2012 au plus tard!

Et pour boucler cet Insert Coin, une video qui n’est cette fois-ci pas un trailer : il s’agit du thème de Zelda, joué (dans une version remaniée) à l’occasion des 25 ans de la saga par un orchestre lors de la conférence de Nintendo lors du salon de l’E3, le 7 juin dernier. Et comme Ocarina of Time 3D sortait le 17 sur 3DS, l’occasion est doublement belle… Au week-end prochain!

Tony F.

Imprimer


Un commentaire pour “Insert Coin, la rubrique hebdo des Jeux-Vidéo (Saison 1, épisode 14) : Suda51 – part II”

  1. […] POUR LIRE LA SUITE, C’EST PAR ICI ! […]

Laissez un commentaire


*