Films Captain Jim (Cinématraque) Claire Lalaut Jonathan Deladerrière Justin Kwedi Elvire Rémand Marc L'Helgoualc'h Marie Culadet Romain Leclercq Maxime Bauer Victor Lopez
Le Lézard noir (L'Etrange Festival 2017)
Fukasaku Kinji
« Mystère, trouble sexuel et visuel tapageur au service d'un mélodrame délicieusement excentrique. »
« Décalé sur le fond et la forme, Le Lézard noir est une superbe adaptation de Rampo. On en redemande ! »
Le Lion est mort ce soir (en salles le 03/01/2018)
Suwa Nobuhiro
« Le pendant lumineux (et réussit) de La Mort de Louis XIV. »
Le Mystère des Pingouins (en salles le 14/08/2019)
Ishida Hiroyasu
« Très belle fable absurde qui n'a pas peur d'égarer les enfants pour mieux les émouvoir. »
« Bien loin d'un Miyazaki (malgré ce que la promo laisse entendre), Le Mystère des Pingouins réussit à allier le côté kawaii et celui, souvent moins présent dans les longs-métrages animés, déjanté. On ne comprend pas tout mais on adhère ! »
« Bon anime pour les amateurs de sciences, de seins et de manchots. Et une fin bien psychédélique zabriskie-pointesque de bon aloi. »
« Un film aussi léger et touchant qu’un amour de fin d’été. Le film se perd parfois à trop vouloir en raconter mais narre avec délicatesse une belle histoire d’amour et d’amitié. »
« Film plaisant pour son côté foufou qui fait assez souvent mouche mais qui demeure un peu trop sirupeux. »
« Un premier long-métrage qui prouve que son jeune réalisateur Ishida Hiroyasu est loin d'être manchot ! »
Le Palais d'or (FICA 2018 - Regard sur le cinéma de Mongolie)
Dorjpalam Ravjaa, Gottfried Kolditz
« Le palais d'or ? Nous aussi un peu... »
Le Passé (Cannes 2013)
Asghar Farhadi
« Personnages énervants pour un scénario bâclé. »
« En passant du farsi au français, Asghar Farhadi perd en subtilité et en force. Son film le plus faible. »
Le Promeneur d'oiseau (en salles le 07/05/2014)
Philippe Muyl
Le Roi Singe (FFCF 2014)
Cheang Pou Soi
Le Secret de Kanwar (en salles le 03/09/2014)
Anup Kanwal Singh
« Une oeuvre ample et âpre, qui mérite un temps de réflexion et plusieurs visions. »
LE SECRET DE KANWAR (EN VIDEO LE 01/09/2015)
Anup Kanwal Singh
« Une oeuvre ample et âpre, qui mérite un temps de réflexion et plusieurs visions. »
Le Secret de la chambre noire (en salles le 08/03/2017)
Kurosawa Kiyoshi
« Un récit de fantôme fascinant malheureusement plombé par une partie réaliste longuette et ampoulée. »
« Kurosawa réussit son incursion dans le cinéma français en y imposant sa patte. Le film est objectivement réussi mais assez inégal. Subsistent les scènes fantastiques qu'il maîtrise toujours à la perfection. »
« La greffe entre le cinéma de Kurosawa et la France marche très bien. Certaines scènes un peu plus faibles sont rattrapées par d'autres magnifiques (dont une sublime apparition spectrale dans une serre et une belle fin). »
Le Serpent blanc (Etrange Festival 2019)
Amp Wong, Zhao Ji
« La réponse à la question "comment adapter une légende ancestrale en 2019 ?" n'est bizarrement pas : une série de cinématiques de mauvais jeu vidéo beauf. »
« La légende du serpent blanc une nouvelle fois adaptée. Bien que la 3D soit assez réussie, notamment pour les décors, le film est d'une lourdeur incroyable, n'apporte absolument rien à cette légende et parvient même à avoir certains effets visuels totalement loupés. »
Leaf Of Life (FICA 2018 - Compétition)
Ebrahim Mokhtari
« Un film où l'on peut entendre les spectateurs du FICA se demander en fin de projection si le sujet est "la culture du safran ou la fragilité de l'existence" ne pas pas être complètement mauvais... »
Leçons d'harmonie (en salles le 26/03/2014)
Emir Baigazin
« Une claque. Le Kazakhstan est définitivement un pays à suivre. »
« Une leçon de cinéma administrée par un tout jeune réalisateur kazakh ! »
Les Braqueurs (en vidéo le 22/08/2014)
CHOI DONG-HOON
« Le film n’a pas volé son succès, ni son 3/5. »
Les Chevaliers du Zodiaque: La Légende du Sanctuaire (en salles le 25/02/2015)
Sato Keiichi
« Le cosmos ne brûle plus comme avant et on est loin du 7ème sens, mais Sato Keichii fait le job et réinvente la franchise à sa manière pour les kids d'aujourd'hui. »
Les Chiens errants (en salles le 25/03/2014)
Tsai Ming Liang
« Une expérience visuelle et sensorielle unique. »
« Une virtuosité impressionnante, qui nourrit une fresque temporelle impressionnante, à la croisée des arts video et du cinéma. »
Les Délices de Tokyo (en salles le 27/01/2016)
Kawase Naomi
« Superbe mélo qui arrive à être (virtuellement) un ravissement pour les papilles et un déchirement pour le coeur. »
« Kawase se concentre sur ses personnages, terriblement attachants, tout en gardant son amour du contemplatif. Quelques longueurs à déplorer mais de très beaux moments. Et on a faim en ressortant de la séance ! »
« Naomi Kawase laisse un peu son panthéisme contemplatif de côté pour se concentrer sur ses personnages. On ne s'en plaint pas... »
Les Délices de Tokyo (Kinotayo 2015)
Kawase Noami
« Superbe mélo qui arrive à être (virtuellement) un ravissement pour les papilles et un déchirement pour le coeur. »
« Kawase se concentre sur ses personnages, terriblement attachants, tout en gardant son amour du contemplatif. Quelques longueurs à déplorer mais de très beaux moments. Et on a faim en ressortant de la séance ! »
« Naomi Kawase laisse un peu son panthéisme contemplatif de côté pour se concentrer sur ses personnages. On ne s'en plaint pas... »
Les Enfants de la mer (en salles le 10/07/2019)
Ayumu Watanabe
« Sublime. Parfois incompréhensible mais sublime. »
« Le pouvoir de fascination du manga de Daisuke Igarashi est superbement retranscrit malgré une narration boiteuse et quelques choix d'adaptation discutables. »
« Quelques points faibles dans son scénario mais bordel que c'est beau ! »
« Un film d’aventure qui mêle touchante histoire d’amitié et réflexion poussée sur la Vie et l’Existence. Un récit parfois décousu et confus mais porté par une mise en scène euphorique et vertigineuse. »
« Formidable transcription d'une intrigue ésotérique en images de toute beauté. Les plans aquatiques sont propices à la contemplation et montrent une utilisation de la couleur des plus remarquables. Il y a aura un avant et un après Les Enfants de la Mer dans l'animation japonaise. »
« En moins de deux heures, le film capture l’essence du manga de Igarashi Daisuke au prix de quelques simplifications et offre un somptueux conte aquatique en forme de récit d’initiation. »
Les Enfants du temps (en salles le 08/01/2020)
Shinkai Makoto
« Décevant. C'est comme Le Mystère des Pingouins en moins subversif. »
« Narrativement et formellement bien trop dans la redite de Your Name pour convaincre, mais un message final audacieux marque durablement les esprit. »
« Shinkai fait ce qu'il sait faire. Donc oui c'est beau, oui, la balade dans un Tokyo sous l'eau envoie du pâté mais il devient difficile pour le spectateur de s'impliquer émotionnellement devant un film qui est une redite, en moins bien, de Your Name. »

Astuce : survolez la note d'un critique pour voir son commentaire personnel sur le film.

Films Captain Jim (Cinématraque) Claire Lalaut Jonathan Deladerrière Justin Kwedi Elvire Rémand Marc L'Helgoualc'h Marie Culadet Romain Leclercq Maxime Bauer Victor Lopez
Le Lézard noir (L'Etrange Festival 2017)
Fukasaku Kinji
« Mystère, trouble sexuel et visuel tapageur au service d'un mélodrame délicieusement excentrique. »
« Décalé sur le fond et la forme, Le Lézard noir est une superbe adaptation de Rampo. On en redemande ! »
Le Lion est mort ce soir (en salles le 03/01/2018)
Suwa Nobuhiro
« Le pendant lumineux (et réussit) de La Mort de Louis XIV. »
Le Mystère des Pingouins (en salles le 14/08/2019)
Ishida Hiroyasu
« Très belle fable absurde qui n'a pas peur d'égarer les enfants pour mieux les émouvoir. »
« Bien loin d'un Miyazaki (malgré ce que la promo laisse entendre), Le Mystère des Pingouins réussit à allier le côté kawaii et celui, souvent moins présent dans les longs-métrages animés, déjanté. On ne comprend pas tout mais on adhère ! »
« Bon anime pour les amateurs de sciences, de seins et de manchots. Et une fin bien psychédélique zabriskie-pointesque de bon aloi. »
« Un film aussi léger et touchant qu’un amour de fin d’été. Le film se perd parfois à trop vouloir en raconter mais narre avec délicatesse une belle histoire d’amour et d’amitié. »
« Film plaisant pour son côté foufou qui fait assez souvent mouche mais qui demeure un peu trop sirupeux. »
« Un premier long-métrage qui prouve que son jeune réalisateur Ishida Hiroyasu est loin d'être manchot ! »
Le Palais d'or (FICA 2018 - Regard sur le cinéma de Mongolie)
Dorjpalam Ravjaa, Gottfried Kolditz
« Le palais d'or ? Nous aussi un peu... »
Le Passé (Cannes 2013)
Asghar Farhadi
« Personnages énervants pour un scénario bâclé. »
« En passant du farsi au français, Asghar Farhadi perd en subtilité et en force. Son film le plus faible. »
Le Promeneur d'oiseau (en salles le 07/05/2014)
Philippe Muyl
Le Roi Singe (FFCF 2014)
Cheang Pou Soi
Le Secret de Kanwar (en salles le 03/09/2014)
Anup Kanwal Singh
« Une oeuvre ample et âpre, qui mérite un temps de réflexion et plusieurs visions. »
LE SECRET DE KANWAR (EN VIDEO LE 01/09/2015)
Anup Kanwal Singh
« Une oeuvre ample et âpre, qui mérite un temps de réflexion et plusieurs visions. »
Le Secret de la chambre noire (en salles le 08/03/2017)
Kurosawa Kiyoshi
« Un récit de fantôme fascinant malheureusement plombé par une partie réaliste longuette et ampoulée. »
« Kurosawa réussit son incursion dans le cinéma français en y imposant sa patte. Le film est objectivement réussi mais assez inégal. Subsistent les scènes fantastiques qu'il maîtrise toujours à la perfection. »
« La greffe entre le cinéma de Kurosawa et la France marche très bien. Certaines scènes un peu plus faibles sont rattrapées par d'autres magnifiques (dont une sublime apparition spectrale dans une serre et une belle fin). »
Le Serpent blanc (Etrange Festival 2019)
Amp Wong, Zhao Ji
« La réponse à la question "comment adapter une légende ancestrale en 2019 ?" n'est bizarrement pas : une série de cinématiques de mauvais jeu vidéo beauf. »
« La légende du serpent blanc une nouvelle fois adaptée. Bien que la 3D soit assez réussie, notamment pour les décors, le film est d'une lourdeur incroyable, n'apporte absolument rien à cette légende et parvient même à avoir certains effets visuels totalement loupés. »
Leaf Of Life (FICA 2018 - Compétition)
Ebrahim Mokhtari
« Un film où l'on peut entendre les spectateurs du FICA se demander en fin de projection si le sujet est "la culture du safran ou la fragilité de l'existence" ne pas pas être complètement mauvais... »
Leçons d'harmonie (en salles le 26/03/2014)
Emir Baigazin
« Une claque. Le Kazakhstan est définitivement un pays à suivre. »
« Une leçon de cinéma administrée par un tout jeune réalisateur kazakh ! »
Les Braqueurs (en vidéo le 22/08/2014)
CHOI DONG-HOON
« Le film n’a pas volé son succès, ni son 3/5. »
Les Chevaliers du Zodiaque: La Légende du Sanctuaire (en salles le 25/02/2015)
Sato Keiichi
« Le cosmos ne brûle plus comme avant et on est loin du 7ème sens, mais Sato Keichii fait le job et réinvente la franchise à sa manière pour les kids d'aujourd'hui. »
Les Chiens errants (en salles le 25/03/2014)
Tsai Ming Liang
« Une expérience visuelle et sensorielle unique. »
« Une virtuosité impressionnante, qui nourrit une fresque temporelle impressionnante, à la croisée des arts video et du cinéma. »
Les Délices de Tokyo (en salles le 27/01/2016)
Kawase Naomi
« Superbe mélo qui arrive à être (virtuellement) un ravissement pour les papilles et un déchirement pour le coeur. »
« Kawase se concentre sur ses personnages, terriblement attachants, tout en gardant son amour du contemplatif. Quelques longueurs à déplorer mais de très beaux moments. Et on a faim en ressortant de la séance ! »
« Naomi Kawase laisse un peu son panthéisme contemplatif de côté pour se concentrer sur ses personnages. On ne s'en plaint pas... »
Les Délices de Tokyo (Kinotayo 2015)
Kawase Noami
« Superbe mélo qui arrive à être (virtuellement) un ravissement pour les papilles et un déchirement pour le coeur. »
« Kawase se concentre sur ses personnages, terriblement attachants, tout en gardant son amour du contemplatif. Quelques longueurs à déplorer mais de très beaux moments. Et on a faim en ressortant de la séance ! »
« Naomi Kawase laisse un peu son panthéisme contemplatif de côté pour se concentrer sur ses personnages. On ne s'en plaint pas... »
Les Enfants de la mer (en salles le 10/07/2019)
Ayumu Watanabe
« Sublime. Parfois incompréhensible mais sublime. »
« Le pouvoir de fascination du manga de Daisuke Igarashi est superbement retranscrit malgré une narration boiteuse et quelques choix d'adaptation discutables. »
« Quelques points faibles dans son scénario mais bordel que c'est beau ! »
« Un film d’aventure qui mêle touchante histoire d’amitié et réflexion poussée sur la Vie et l’Existence. Un récit parfois décousu et confus mais porté par une mise en scène euphorique et vertigineuse. »
« Formidable transcription d'une intrigue ésotérique en images de toute beauté. Les plans aquatiques sont propices à la contemplation et montrent une utilisation de la couleur des plus remarquables. Il y a aura un avant et un après Les Enfants de la Mer dans l'animation japonaise. »
« En moins de deux heures, le film capture l’essence du manga de Igarashi Daisuke au prix de quelques simplifications et offre un somptueux conte aquatique en forme de récit d’initiation. »
Les Enfants du temps (en salles le 08/01/2020)
Shinkai Makoto
« Décevant. C'est comme Le Mystère des Pingouins en moins subversif. »
« Narrativement et formellement bien trop dans la redite de Your Name pour convaincre, mais un message final audacieux marque durablement les esprit. »
« Shinkai fait ce qu'il sait faire. Donc oui c'est beau, oui, la balade dans un Tokyo sous l'eau envoie du pâté mais il devient difficile pour le spectateur de s'impliquer émotionnellement devant un film qui est une redite, en moins bien, de Your Name. »

Astuce : survolez la note d'un critique pour voir son commentaire personnel sur le film.

Tableau des Etoiles

Films Captain Jim (Cinématraque) Claire Lalaut Jonathan Deladerrière Justin Kwedi Elvire Rémand Marc L'Helgoualc'h Marie Culadet Romain Leclercq Maxime Bauer Victor Lopez
Le Lézard noir (L'Etrange Festival 2017)
Fukasaku Kinji
« Mystère, trouble sexuel et visuel tapageur au service d'un mélodrame délicieusement excentrique. »
« Décalé sur le fond et la forme, Le Lézard noir est une superbe adaptation de Rampo. On en redemande ! »
Le Lion est mort ce soir (en salles le 03/01/2018)
Suwa Nobuhiro
« Le pendant lumineux (et réussit) de La Mort de Louis XIV. »
Le Mystère des Pingouins (en salles le 14/08/2019)
Ishida Hiroyasu
« Très belle fable absurde qui n'a pas peur d'égarer les enfants pour mieux les émouvoir. »
« Bien loin d'un Miyazaki (malgré ce que la promo laisse entendre), Le Mystère des Pingouins réussit à allier le côté kawaii et celui, souvent moins présent dans les longs-métrages animés, déjanté. On ne comprend pas tout mais on adhère ! »
« Bon anime pour les amateurs de sciences, de seins et de manchots. Et une fin bien psychédélique zabriskie-pointesque de bon aloi. »
« Un film aussi léger et touchant qu’un amour de fin d’été. Le film se perd parfois à trop vouloir en raconter mais narre avec délicatesse une belle histoire d’amour et d’amitié. »
« Film plaisant pour son côté foufou qui fait assez souvent mouche mais qui demeure un peu trop sirupeux. »
« Un premier long-métrage qui prouve que son jeune réalisateur Ishida Hiroyasu est loin d'être manchot ! »
Le Palais d'or (FICA 2018 - Regard sur le cinéma de Mongolie)
Dorjpalam Ravjaa, Gottfried Kolditz
« Le palais d'or ? Nous aussi un peu... »
Le Passé (Cannes 2013)
Asghar Farhadi
« Personnages énervants pour un scénario bâclé. »
« En passant du farsi au français, Asghar Farhadi perd en subtilité et en force. Son film le plus faible. »
Le Promeneur d'oiseau (en salles le 07/05/2014)
Philippe Muyl
Le Roi Singe (FFCF 2014)
Cheang Pou Soi
Le Secret de Kanwar (en salles le 03/09/2014)
Anup Kanwal Singh
« Une oeuvre ample et âpre, qui mérite un temps de réflexion et plusieurs visions. »
LE SECRET DE KANWAR (EN VIDEO LE 01/09/2015)
Anup Kanwal Singh
« Une oeuvre ample et âpre, qui mérite un temps de réflexion et plusieurs visions. »
Le Secret de la chambre noire (en salles le 08/03/2017)
Kurosawa Kiyoshi
« Un récit de fantôme fascinant malheureusement plombé par une partie réaliste longuette et ampoulée. »
« Kurosawa réussit son incursion dans le cinéma français en y imposant sa patte. Le film est objectivement réussi mais assez inégal. Subsistent les scènes fantastiques qu'il maîtrise toujours à la perfection. »
« La greffe entre le cinéma de Kurosawa et la France marche très bien. Certaines scènes un peu plus faibles sont rattrapées par d'autres magnifiques (dont une sublime apparition spectrale dans une serre et une belle fin). »
Le Serpent blanc (Etrange Festival 2019)
Amp Wong, Zhao Ji
« La réponse à la question "comment adapter une légende ancestrale en 2019 ?" n'est bizarrement pas : une série de cinématiques de mauvais jeu vidéo beauf. »
« La légende du serpent blanc une nouvelle fois adaptée. Bien que la 3D soit assez réussie, notamment pour les décors, le film est d'une lourdeur incroyable, n'apporte absolument rien à cette légende et parvient même à avoir certains effets visuels totalement loupés. »
Leaf Of Life (FICA 2018 - Compétition)
Ebrahim Mokhtari
« Un film où l'on peut entendre les spectateurs du FICA se demander en fin de projection si le sujet est "la culture du safran ou la fragilité de l'existence" ne pas pas être complètement mauvais... »
Leçons d'harmonie (en salles le 26/03/2014)
Emir Baigazin
« Une claque. Le Kazakhstan est définitivement un pays à suivre. »
« Une leçon de cinéma administrée par un tout jeune réalisateur kazakh ! »
Les Braqueurs (en vidéo le 22/08/2014)
CHOI DONG-HOON
« Le film n’a pas volé son succès, ni son 3/5. »
Les Chevaliers du Zodiaque: La Légende du Sanctuaire (en salles le 25/02/2015)
Sato Keiichi
« Le cosmos ne brûle plus comme avant et on est loin du 7ème sens, mais Sato Keichii fait le job et réinvente la franchise à sa manière pour les kids d'aujourd'hui. »
Les Chiens errants (en salles le 25/03/2014)
Tsai Ming Liang
« Une expérience visuelle et sensorielle unique. »
« Une virtuosité impressionnante, qui nourrit une fresque temporelle impressionnante, à la croisée des arts video et du cinéma. »
Les Délices de Tokyo (en salles le 27/01/2016)
Kawase Naomi
« Superbe mélo qui arrive à être (virtuellement) un ravissement pour les papilles et un déchirement pour le coeur. »
« Kawase se concentre sur ses personnages, terriblement attachants, tout en gardant son amour du contemplatif. Quelques longueurs à déplorer mais de très beaux moments. Et on a faim en ressortant de la séance ! »
« Naomi Kawase laisse un peu son panthéisme contemplatif de côté pour se concentrer sur ses personnages. On ne s'en plaint pas... »
Les Délices de Tokyo (Kinotayo 2015)
Kawase Noami
« Superbe mélo qui arrive à être (virtuellement) un ravissement pour les papilles et un déchirement pour le coeur. »
« Kawase se concentre sur ses personnages, terriblement attachants, tout en gardant son amour du contemplatif. Quelques longueurs à déplorer mais de très beaux moments. Et on a faim en ressortant de la séance ! »
« Naomi Kawase laisse un peu son panthéisme contemplatif de côté pour se concentrer sur ses personnages. On ne s'en plaint pas... »
Les Enfants de la mer (en salles le 10/07/2019)
Ayumu Watanabe
« Sublime. Parfois incompréhensible mais sublime. »
« Le pouvoir de fascination du manga de Daisuke Igarashi est superbement retranscrit malgré une narration boiteuse et quelques choix d'adaptation discutables. »
« Quelques points faibles dans son scénario mais bordel que c'est beau ! »
« Un film d’aventure qui mêle touchante histoire d’amitié et réflexion poussée sur la Vie et l’Existence. Un récit parfois décousu et confus mais porté par une mise en scène euphorique et vertigineuse. »
« Formidable transcription d'une intrigue ésotérique en images de toute beauté. Les plans aquatiques sont propices à la contemplation et montrent une utilisation de la couleur des plus remarquables. Il y a aura un avant et un après Les Enfants de la Mer dans l'animation japonaise. »
« En moins de deux heures, le film capture l’essence du manga de Igarashi Daisuke au prix de quelques simplifications et offre un somptueux conte aquatique en forme de récit d’initiation. »
Les Enfants du temps (en salles le 08/01/2020)
Shinkai Makoto
« Décevant. C'est comme Le Mystère des Pingouins en moins subversif. »
« Narrativement et formellement bien trop dans la redite de Your Name pour convaincre, mais un message final audacieux marque durablement les esprit. »
« Shinkai fait ce qu'il sait faire. Donc oui c'est beau, oui, la balade dans un Tokyo sous l'eau envoie du pâté mais il devient difficile pour le spectateur de s'impliquer émotionnellement devant un film qui est une redite, en moins bien, de Your Name. »
  • : pas de note
  • : mauvais
  • : moyen
  • : bon
  • : très bon
  • : excellent
  • : chef-d'Oeuvre

Astuce : survolez la note d'un critique pour voir son commentaire personnel sur le film.