Films Jeremy Coifman Justin Kwedi Kephren Montoute Elvire Rémand Marc L'Helgoualc'h Maxime Bauer Victor Lopez
Ruin (Deauville 2014)
Michael Cody, Amiel Courtin-wilson
« Esthétiquement intéressant, cette dérive meurtrière et amoureuse peine à convaincre sur la durée. La bande sonore est efficace. »
Our Sunhi (Deauville 2014)
Hong Sang-soo
« Génial, aux effets de répétitions irrésistibles. Une belle mise en abyme de la vision des critiques du cinéma de Hong, qui croit le comprendre. »
« Trop de répétition tue la répétition. »
« Sommet de Hong Sang-soo dans ses habituelles variations et répétitions et de beuveries. Le brunch rohmérien du dimanche pour le Festival de Deauville. »
« Excellent HHH, comme d'habitude. »
Trapped (Deauville 2014)
Parviz Shahbazi
« Une plongée d'une femme prise au piège. Le réalisateur saisit bien le malaise, la peur qui s'insinue partout. Beau portrait de femme. »
« Une narration très tenue pour un film très maîtrisée. »
The Fake (Deauville 2014)
Yeon Sangho
« En tout cas ce qui n'est pas fake c'est le talent de Yeon Sang-ho. »
« Violent, cru, brutal. 100% coréen ! »
« Le roi du cinéma d'animation. »
Han Gong-ju (Deauville 2014)
Lee Su-jin
« Une structure narrative maladroite et mal amenée qui dessert un premier film pourtant intéressant. »
« Lycéenne brisée, pauvre estime de soi-même et viol collectif : il s'agit bien d'un film sud-coréen ! »
Monsterz (Deauville 2014)
Nakata Hideo
« Un film impersonnel, plat, qui se révèle un véritable calvaire tant toutes les tentatives pour sortir le film de sa torpeur sont ratées. »
« Incroyable promesse de Nakata Hideo avec ce remake : faire moins bien que le film original (Haunters), pourtant déjà faiblard. C'est poussif et, surtout, sans intérêt. »
« Une commande peu inspirée signée Nakata, dont les qualités de mises en scène fondent dans un projet insipide au scénario incohérent. Triste... »
Steel Cold Winter (Deauville 2014)
Choi Jin-seong
« Une première heure prometteuse, au climat froid et inquiétant qui traite de la vie à la campagne et du mal-être adolescent avec intelligence. Mais la suite, complaisante, gâche le tout. »
« Scénario vu et revu. Ni bon, ni mauvais. Très dispensable. »
« Une belle histoire d'amour contrarié par un virage vers l'horreur macabre mal négocié. »
Toilet Blues (Deauville 2014)
Dirmarwan Hatta
« Un début sensuel et prometteur. Le désenchantement qui suit n'en n'est que plus grand. Une longue errance vaine et toc. »
« Un premier quart d'heure superbe gâché par le reste du film... »
« On tire la chasse ? »
Ugly (Deauville 2014)
Anurag Kashyap
« Un thriller indien si dynamique et vivant qu'on en oublie ses quelques défauts. »
« Beautiful ! »
Nagima (Deauville 2014)
Zhanna Issabayeva
« Je suis resté complètement hermétique à cet univers et ce personnage. Il y a de belles idées cependant... »
« De belles idées malheureusement écrasées par un rythme pesant. »
« Une énième fable sur la joie de vivre en Asie centrale. Pas mauvais mais peu stimulant. Un film de dimanche gris et pluvieux. »
« Une maîtrise des effets qui ne compense pas une froideur émotionnelle qui rend le film très oubliable. »
No Man's Land (Deauville 2014)
Ning Hao
« Référentiel, stylé et à la photographie magnifique, No Man's Land est une sorte de croisement entre Hitcher, Duel et le western spaghetti. Décoiffant. »
« Un film de genre efficace et rythmé qui emprunte à la fois au western spaghetti, à la course poursuite philosophique (Duel) et à l'humour noir de U-Turn d'Oliver Stone. Seul bémol : le film est trop répétitif. Un réalisateur à surveiller. »
« Un western contemporain et brutal, très jouissif malgré son manque de subtilité. »
Present for you (Deauville 2014)
Yoshihiko Dai
« Affligeant. »
« Absence pour moi... »
The Ferry (FICA 2014)
Shi Wei
« Un joli livre d'images qui sent quand même un peu la naphtaline. »
« Un joli film qui ne fait pas de vague. »
Concrete Clouds (FICA 2014)
Lee Chatametikook
« Un film qui laisse de marbre. »
« De bonnes idées diluées dans un film très cerébral qui se révérait plus organique. »
Nobody's Home (FICA 2014)
Deniz Akçay
« Terrible portrait d'une femme meurtrie vampirisant tout l'espoir et l'énergie de sa progéniture. »
« Un beau drame venu de Turquie qui révèle une jeune réalisatrice à suivre. »
Quick Change (FICA 2014)
Eduardo Roy Jr.
« Effrayante et édifiante plongée dans le monde des transgenres de Manille. »
« Un très beau portrait d'une communauté marginalisé aux Philippines, qui flirte très inteligement avec le film de genre. »
Again (FICA 2014)
Kanai Junichi
« Une esthétique drama pour un discours sur le viol plus qu'ambigu. »
« Un film traitant du viol avec une esthétique entre drama et feel good movie ? Pourquoi pas ! Mais l'irresponsabilité pointe sur un dernier acte effaçant l'acte comme une simple erreur de jeunesse. Honteux ! »
Snow on Pines (FICA 2014)
Payman Maadi
« Un beau drame intimiste un peu bavard mais très maitrisé signé par l'acteur d'Une Séparation. »
Independencia (FICA 2014)
Raya Martin
« De belles intentions esthétiques, mais au-delà de cette jungle... l'ennui. »
« Que ceux remplit de sales principes, gisent là ! »
The Bet Collector (FICA 2014)
Jeffrey Jeturian
« Un aspect social bien trop en retrait, mais une incandescence touchante. »
« Un beau portrait de femme porté par une mise en scène alerte. »

Astuce : survolez la note d'un critique pour voir son commentaire personnel sur le film.

Films Jeremy Coifman Justin Kwedi Kephren Montoute Elvire Rémand Marc L'Helgoualc'h Maxime Bauer Victor Lopez
Ruin (Deauville 2014)
Michael Cody, Amiel Courtin-wilson
« Esthétiquement intéressant, cette dérive meurtrière et amoureuse peine à convaincre sur la durée. La bande sonore est efficace. »
Our Sunhi (Deauville 2014)
Hong Sang-soo
« Génial, aux effets de répétitions irrésistibles. Une belle mise en abyme de la vision des critiques du cinéma de Hong, qui croit le comprendre. »
« Trop de répétition tue la répétition. »
« Sommet de Hong Sang-soo dans ses habituelles variations et répétitions et de beuveries. Le brunch rohmérien du dimanche pour le Festival de Deauville. »
« Excellent HHH, comme d'habitude. »
Trapped (Deauville 2014)
Parviz Shahbazi
« Une plongée d'une femme prise au piège. Le réalisateur saisit bien le malaise, la peur qui s'insinue partout. Beau portrait de femme. »
« Une narration très tenue pour un film très maîtrisée. »
The Fake (Deauville 2014)
Yeon Sangho
« En tout cas ce qui n'est pas fake c'est le talent de Yeon Sang-ho. »
« Violent, cru, brutal. 100% coréen ! »
« Le roi du cinéma d'animation. »
Han Gong-ju (Deauville 2014)
Lee Su-jin
« Une structure narrative maladroite et mal amenée qui dessert un premier film pourtant intéressant. »
« Lycéenne brisée, pauvre estime de soi-même et viol collectif : il s'agit bien d'un film sud-coréen ! »
Monsterz (Deauville 2014)
Nakata Hideo
« Un film impersonnel, plat, qui se révèle un véritable calvaire tant toutes les tentatives pour sortir le film de sa torpeur sont ratées. »
« Incroyable promesse de Nakata Hideo avec ce remake : faire moins bien que le film original (Haunters), pourtant déjà faiblard. C'est poussif et, surtout, sans intérêt. »
« Une commande peu inspirée signée Nakata, dont les qualités de mises en scène fondent dans un projet insipide au scénario incohérent. Triste... »
Steel Cold Winter (Deauville 2014)
Choi Jin-seong
« Une première heure prometteuse, au climat froid et inquiétant qui traite de la vie à la campagne et du mal-être adolescent avec intelligence. Mais la suite, complaisante, gâche le tout. »
« Scénario vu et revu. Ni bon, ni mauvais. Très dispensable. »
« Une belle histoire d'amour contrarié par un virage vers l'horreur macabre mal négocié. »
Toilet Blues (Deauville 2014)
Dirmarwan Hatta
« Un début sensuel et prometteur. Le désenchantement qui suit n'en n'est que plus grand. Une longue errance vaine et toc. »
« Un premier quart d'heure superbe gâché par le reste du film... »
« On tire la chasse ? »
Ugly (Deauville 2014)
Anurag Kashyap
« Un thriller indien si dynamique et vivant qu'on en oublie ses quelques défauts. »
« Beautiful ! »
Nagima (Deauville 2014)
Zhanna Issabayeva
« Je suis resté complètement hermétique à cet univers et ce personnage. Il y a de belles idées cependant... »
« De belles idées malheureusement écrasées par un rythme pesant. »
« Une énième fable sur la joie de vivre en Asie centrale. Pas mauvais mais peu stimulant. Un film de dimanche gris et pluvieux. »
« Une maîtrise des effets qui ne compense pas une froideur émotionnelle qui rend le film très oubliable. »
No Man's Land (Deauville 2014)
Ning Hao
« Référentiel, stylé et à la photographie magnifique, No Man's Land est une sorte de croisement entre Hitcher, Duel et le western spaghetti. Décoiffant. »
« Un film de genre efficace et rythmé qui emprunte à la fois au western spaghetti, à la course poursuite philosophique (Duel) et à l'humour noir de U-Turn d'Oliver Stone. Seul bémol : le film est trop répétitif. Un réalisateur à surveiller. »
« Un western contemporain et brutal, très jouissif malgré son manque de subtilité. »
Present for you (Deauville 2014)
Yoshihiko Dai
« Affligeant. »
« Absence pour moi... »
The Ferry (FICA 2014)
Shi Wei
« Un joli livre d'images qui sent quand même un peu la naphtaline. »
« Un joli film qui ne fait pas de vague. »
Concrete Clouds (FICA 2014)
Lee Chatametikook
« Un film qui laisse de marbre. »
« De bonnes idées diluées dans un film très cerébral qui se révérait plus organique. »
Nobody's Home (FICA 2014)
Deniz Akçay
« Terrible portrait d'une femme meurtrie vampirisant tout l'espoir et l'énergie de sa progéniture. »
« Un beau drame venu de Turquie qui révèle une jeune réalisatrice à suivre. »
Quick Change (FICA 2014)
Eduardo Roy Jr.
« Effrayante et édifiante plongée dans le monde des transgenres de Manille. »
« Un très beau portrait d'une communauté marginalisé aux Philippines, qui flirte très inteligement avec le film de genre. »
Again (FICA 2014)
Kanai Junichi
« Une esthétique drama pour un discours sur le viol plus qu'ambigu. »
« Un film traitant du viol avec une esthétique entre drama et feel good movie ? Pourquoi pas ! Mais l'irresponsabilité pointe sur un dernier acte effaçant l'acte comme une simple erreur de jeunesse. Honteux ! »
Snow on Pines (FICA 2014)
Payman Maadi
« Un beau drame intimiste un peu bavard mais très maitrisé signé par l'acteur d'Une Séparation. »
Independencia (FICA 2014)
Raya Martin
« De belles intentions esthétiques, mais au-delà de cette jungle... l'ennui. »
« Que ceux remplit de sales principes, gisent là ! »
The Bet Collector (FICA 2014)
Jeffrey Jeturian
« Un aspect social bien trop en retrait, mais une incandescence touchante. »
« Un beau portrait de femme porté par une mise en scène alerte. »

Astuce : survolez la note d'un critique pour voir son commentaire personnel sur le film.

Tableau des Etoiles

Films Jeremy Coifman Justin Kwedi Kephren Montoute Elvire Rémand Marc L'Helgoualc'h Maxime Bauer Victor Lopez
Ruin (Deauville 2014)
Michael Cody, Amiel Courtin-wilson
« Esthétiquement intéressant, cette dérive meurtrière et amoureuse peine à convaincre sur la durée. La bande sonore est efficace. »
Our Sunhi (Deauville 2014)
Hong Sang-soo
« Génial, aux effets de répétitions irrésistibles. Une belle mise en abyme de la vision des critiques du cinéma de Hong, qui croit le comprendre. »
« Trop de répétition tue la répétition. »
« Sommet de Hong Sang-soo dans ses habituelles variations et répétitions et de beuveries. Le brunch rohmérien du dimanche pour le Festival de Deauville. »
« Excellent HHH, comme d'habitude. »
Trapped (Deauville 2014)
Parviz Shahbazi
« Une plongée d'une femme prise au piège. Le réalisateur saisit bien le malaise, la peur qui s'insinue partout. Beau portrait de femme. »
« Une narration très tenue pour un film très maîtrisée. »
The Fake (Deauville 2014)
Yeon Sangho
« En tout cas ce qui n'est pas fake c'est le talent de Yeon Sang-ho. »
« Violent, cru, brutal. 100% coréen ! »
« Le roi du cinéma d'animation. »
Han Gong-ju (Deauville 2014)
Lee Su-jin
« Une structure narrative maladroite et mal amenée qui dessert un premier film pourtant intéressant. »
« Lycéenne brisée, pauvre estime de soi-même et viol collectif : il s'agit bien d'un film sud-coréen ! »
Monsterz (Deauville 2014)
Nakata Hideo
« Un film impersonnel, plat, qui se révèle un véritable calvaire tant toutes les tentatives pour sortir le film de sa torpeur sont ratées. »
« Incroyable promesse de Nakata Hideo avec ce remake : faire moins bien que le film original (Haunters), pourtant déjà faiblard. C'est poussif et, surtout, sans intérêt. »
« Une commande peu inspirée signée Nakata, dont les qualités de mises en scène fondent dans un projet insipide au scénario incohérent. Triste... »
Steel Cold Winter (Deauville 2014)
Choi Jin-seong
« Une première heure prometteuse, au climat froid et inquiétant qui traite de la vie à la campagne et du mal-être adolescent avec intelligence. Mais la suite, complaisante, gâche le tout. »
« Scénario vu et revu. Ni bon, ni mauvais. Très dispensable. »
« Une belle histoire d'amour contrarié par un virage vers l'horreur macabre mal négocié. »
Toilet Blues (Deauville 2014)
Dirmarwan Hatta
« Un début sensuel et prometteur. Le désenchantement qui suit n'en n'est que plus grand. Une longue errance vaine et toc. »
« Un premier quart d'heure superbe gâché par le reste du film... »
« On tire la chasse ? »
Ugly (Deauville 2014)
Anurag Kashyap
« Un thriller indien si dynamique et vivant qu'on en oublie ses quelques défauts. »
« Beautiful ! »
Nagima (Deauville 2014)
Zhanna Issabayeva
« Je suis resté complètement hermétique à cet univers et ce personnage. Il y a de belles idées cependant... »
« De belles idées malheureusement écrasées par un rythme pesant. »
« Une énième fable sur la joie de vivre en Asie centrale. Pas mauvais mais peu stimulant. Un film de dimanche gris et pluvieux. »
« Une maîtrise des effets qui ne compense pas une froideur émotionnelle qui rend le film très oubliable. »
No Man's Land (Deauville 2014)
Ning Hao
« Référentiel, stylé et à la photographie magnifique, No Man's Land est une sorte de croisement entre Hitcher, Duel et le western spaghetti. Décoiffant. »
« Un film de genre efficace et rythmé qui emprunte à la fois au western spaghetti, à la course poursuite philosophique (Duel) et à l'humour noir de U-Turn d'Oliver Stone. Seul bémol : le film est trop répétitif. Un réalisateur à surveiller. »
« Un western contemporain et brutal, très jouissif malgré son manque de subtilité. »
Present for you (Deauville 2014)
Yoshihiko Dai
« Affligeant. »
« Absence pour moi... »
The Ferry (FICA 2014)
Shi Wei
« Un joli livre d'images qui sent quand même un peu la naphtaline. »
« Un joli film qui ne fait pas de vague. »
Concrete Clouds (FICA 2014)
Lee Chatametikook
« Un film qui laisse de marbre. »
« De bonnes idées diluées dans un film très cerébral qui se révérait plus organique. »
Nobody's Home (FICA 2014)
Deniz Akçay
« Terrible portrait d'une femme meurtrie vampirisant tout l'espoir et l'énergie de sa progéniture. »
« Un beau drame venu de Turquie qui révèle une jeune réalisatrice à suivre. »
Quick Change (FICA 2014)
Eduardo Roy Jr.
« Effrayante et édifiante plongée dans le monde des transgenres de Manille. »
« Un très beau portrait d'une communauté marginalisé aux Philippines, qui flirte très inteligement avec le film de genre. »
Again (FICA 2014)
Kanai Junichi
« Une esthétique drama pour un discours sur le viol plus qu'ambigu. »
« Un film traitant du viol avec une esthétique entre drama et feel good movie ? Pourquoi pas ! Mais l'irresponsabilité pointe sur un dernier acte effaçant l'acte comme une simple erreur de jeunesse. Honteux ! »
Snow on Pines (FICA 2014)
Payman Maadi
« Un beau drame intimiste un peu bavard mais très maitrisé signé par l'acteur d'Une Séparation. »
Independencia (FICA 2014)
Raya Martin
« De belles intentions esthétiques, mais au-delà de cette jungle... l'ennui. »
« Que ceux remplit de sales principes, gisent là ! »
The Bet Collector (FICA 2014)
Jeffrey Jeturian
« Un aspect social bien trop en retrait, mais une incandescence touchante. »
« Un beau portrait de femme porté par une mise en scène alerte. »
  • : pas de note
  • : mauvais
  • : moyen
  • : bon
  • : très bon
  • : excellent
  • : chef-d'Oeuvre

Astuce : survolez la note d'un critique pour voir son commentaire personnel sur le film.