2e édition du Festival Filmosa à Paris (12-14/04/2019)

Posté le 29 mars 2019 par

Le Filmosa Festival, festival parisien dédié au cinéma taïwanais, aura lieu du 12 au 14 avril à la Filmothèque du Quartier latin. Cette deuxième édition nous fera découvrir le paysage diversifié de la production taïwanaise contemporaine à travers une programmation de 7 long-métrages et de 10 court-métrages.

Cette année, le festival dédiera un focus à Chang Tso-chi, réalisateur héritier de la nouvelle vague taïwanaise. Internationalement reconnu pour son style mêlant réalisme et esthétisation de la vie quotidienne, la filmographie de Chang met en lumière des personnages en marge de la société. Le festival nous fera découvrir son oeuvre à travers une sélection de 4 long-métrages:  Darkness and Light (présenté à la Quinzaine des réalisateurs du 52e Festival de Cannes), The Best Of Times (meilleur film et meilleure interprétation au Festival de Singapour), ainsi que When Love Comes et Thanatos, Drunk qui a remporté le prix du meilleur film au Festival du film de Taipei ainsi que le prix Siegessäule à la 65e Berlinale.

En parallèle de la rétrospective, vous pourrez (re)découvrir le dessin animé Happiness Road, sorti dans les salles françaises l’été dernier. Premier long-métrage de la réalisatrice Sung Hsin-yin, Happiness Road aborde le thème de la mémoire et de la quête du bonheur à travers l’histoire émouvante de Tchi, une jeune Taïwanaise revenant des États-Unis pour enterrer sa grand-mère.

Le festival sera également l’occasion de voir deux films en avant-première : Face à la Nuit de Ho Wi-ding, et Father to Son de Hsiao Ya-chuan. Déjà repéré dans les festivals internationaux avec son premier long-métrage Pinoy Sunday, Ho conquit le jury du Festival de Toronto avec son dernier film Face à la Nuit. Le cinéaste coréen Lee Chang-dong salua son talent pour “tisser une multitude de genres cinématographiques avec une critique sociale et politique, tout en racontant une histoire profondément et intimement humaine”. Enfin, on découvrira Father to Son de Hsiao Ya-chuan, cinéaste prometteur qui commença sa carrière en tant qu’assistant de Hou Hsiao-hsien. En retour, le maître devint producteur exécutif de tous ses films, et son influence se manifeste à la fois dans le rythme et l’esthétique soignée de Father to Son.

Pour en savoir plus sur la programmation du prochain Filmosa Festival, cliquez ici!

Kei Morrison

 

Imprimer


Laissez un commentaire


*