L’Etrange Festival 2017 : la sélection asiatique (6-17 septembre 2017)

Posté le 14 août 2017 par

Ça y est ! La programmation de la 23e édition de L’Etrange Festival vient d’être dévoilée ! On regarde évidemment la sélection asiatique, qui nous promet quelques belles pépites !

L’ouverture du festival se fera en animation, avec Mutafukaz. Alors certes, le film Mutafukaz est une adaptation de la bande-dessinée française du même nom mais il s’agit d’une coproduction franco-japonaise. Derrière la caméra, on retrouvera Guillaume Renard, qui adapte donc sa propre oeuvre, mais aussi le réalisateur japonais Nishimi Shoujiro qui a notamment travaillé sur Détective Conan – La 14e cible et Mind Game.

Cette année, 24 films seront présentés en compétition, parmi lesquels le long métrage horrifique Purgatoryo du réalisateur philippin Roderick Cabrido, le nouveau film de Kurosawa Kiyoshi, Avant que nous disparaissions, le thriller coréen A Day de Cho Sun-ho et le film d’horreur taïwanais Mon Mon Mon Monsters de Giddens Ko. A noter également la présence du réalisateur turc Can Evrenol et de son nouveau film, Housewife.

Hors compétition, malgré 6 films sélectionnés, point d’Asie. Mais ne vous inquiétez pas, il y a de quoi faire quand même !

Dans la catégorie MondoVision, l’Asie est bien représentée, comme souvent. Direction la Chine avec l’étrange et sexy Thirty Years of Adonis réalisé par Scud, mais aussi le Japon avec le déjanté Kodoku: Meatball Machine de Nishimura Yoshihiro et la comédie noire Death Row Family de Kobayashi Yuki. La Corée sera évidemment représentée par The Villainess de Jung Byung-gil. Et enfin, l’artiste multimédia taïwanaise Shu Lea Cheang viendra présenter son film de science-fiction Fluidø. 

Vous devez vous dire : mais où est Sono Sion cette année ? Et bien, il sera bien là (virtuellement) lors d’une séance spéciale dédiée à la projection de Tokyo Vampire Hotel qu’il nous tarde de découvrir ! Non, la série ne sera pas diffusée en intégralité mais Sono Sion himself a réalisé un montage pour les projections en salles.

Quelques autres films asiatiques se cachent dans le programme : Le Lézard noir de Fukasaku Kinji, projeté dans le cadre de l’hommage aux 20 ans de Mauvais Genres, mais aussi Une Page folle de Kinugasa Teinosuke, projeté en copie restaurée pour le fameux Retour de flamme, séance animée par Serge Bromberg.

Enfin, si la Corée du Nord vous intéresse, ne ratez pas le documentaire Liberation Day de Morten Traavik et Ugis Olte qui suit la tournée de concerts du groupe de musique industrielle Laibach en Corée du Nord.

Pour tout connaître du reste de la programmation (75 longs-métrages, 83 courts et 1 performance !), cliquez ici !

On vous reparle de tout ça très bientôt !

Elvire Rémand

Imprimer


Laissez un commentaire


*