Box Office – Japon : Semaine du 23 au 30 décembre 2015

Posté le 2 janvier 2016 par

Bienvenue dans le Box-office ! Pour cette dernière édition de l’année 2015, nous nous intéresserons à la semaine du 23 au 30 décembre, au Japon !

  1. Japon box office Youkai Watch: The Movie 2 de Takahashi Shigeharu (2ème semaine)
  2. AMERICAN FLAG BOXOFFICE Star Wars: The Force Awakens de J.J Abrams (2ème semaine)
  3. Japon box office Orange de Hashimoto Kojiro (3ème semaine)
  4. gb 007 Spectre de Sam Mendes (4ème semaine)
  5. Japon box office Nagasaki: Memories of My Son de Yamada Yoji (3ème semaine)
  6. Japon box office Chibi Maruko-chan: Italia kara Kita Shounen de Takada Jun (1ère semaine)
  7. Japon box office Kamen Rider x Kamen Rider Ghost & Drive de Osamu Kaneda (3ème semaine)
  8. Japon box office Persona non Grata de Cellin Gluck (3ème semaine)
  9. Japon box office High Speed! Free! Starting Days! de Takemoto Yasuhiro (3ème semaine)
  10. AMERICAN FLAG BOXOFFICE The Peanuts Movie de Steve Martino (3ème semaine)

Première résolution de 2016 : ne plus pronostiquer les premières places du box-office. Remarquez, qui aurait pu penser que Star Wars se fasse dépasser par un film d’animation, même au Japon ? Dernier produit dérivé d’une franchise au succès national impressionnant, Youkai Watch: The Movie 2 parvient avec 2,150,000 places vendues en deux semaines, dont 450 000 en un seul week-end, à décrocher une absurde première place.

Sinon, on peut trouver amusant qu’un sentai pur et simple comme Kamen Rider x Kamen Rider Ghost & Drive s’attache au top 10 pour déjà trois semaines, et que (pour une fois), aucune adaptation live de manga ne se trouve dans les succès de la semaine. Cela ne veut pas dire que la bande-dessinée japonaise a laissé retomber son emprise sur le cinéma national : 3 des 7 films japonais sont des œuvres d’animation.

Enfin, on peut remarquer avec un plaisir non dissimulé la présence de Nagasaki: Memories of My Son de l’excellent Yamada Yoji (La Maison au Toit Rouge) à la cinquième place du classement.

Elias Campos.

Source : Tokyohive

Imprimer


Laissez un commentaire


*