Questionnaire de Proust Eastasien : Bastian Meiresonne

Posté le 13 juillet 2012 par

East Asia a presque deux ans et tous ses membres ont répondu au fameux questionnaire de Proust Eastasien. Tous ?  Pas tout à fait ! Aujourd’hui, c’est au tour de notre « feu follet » de se plier à l’exercice, l’incomparable Bastian Meiresonne

Fonction:

Le feu follet du site – dont la définition exacte – très variable selon les pays du monde – dépend en fonction des jours, humeurs et textes.
East Asia, c’est quoi:

Une étape importante et nécessaire dans le relais d’une passion – et quoi rêver de mieux que de partager son propre bonheur avec le plus grand nombre de personnes au monde avant de crever ?
Vos 3 films de chevet:
Je saurai le jour de ma mort.
Actuellement, je suis toujours en train de découvrir.
Si je me réfère à ma fonction sur ce site, je dirai :
–         Maborosi (Japon, 1995, Kore-eda Hirokazu)
Magnifique premier long-métrage de Kore-eda Hirokazu sur comment tenter de faire le deuil d’un premier amour / de la mort d’un proche.
–         Feux dans la plaine (Japon, 1959, Kon Ichikawa)
A voir dos-à-dos avec « La Harpe de Birmanie » pour voir LE film ultime sur la Seconde Guerre Mondiale.
–         Rainmaker (Indonésie, 2004, Ravi Bharwani)
« Le feu follet est une manifestation lumineuse ayant l’apparence d’une petite flamme ».
« Rainmaker » est une manifestation lumineuse ayant l’apparence d’un petit film.
Sans oublier le fou enflammé, IMAMURA Shohei et son « Profonds désirs des Dieux« …
3 liens – seulement, car ils sont les plus honnêtes et personnels
Pour mon combat continu d’enrichir une passion, plutôt que de s’ENRICHIR avec.
Parce que ce texte comporte des éléments parmi les plus personnels.
Parce qu’il comporte un film – « Rustle in the bed« , qui aurait mérité de figurer dans mon TOP 3.
Bastian Meiresonne.
Imprimer


Laissez un commentaire


*