Films Captain Jim (Cinématraque) Flavien Poncet Justin Kwedi Kephren Montoute Elvire Rémand Marc L'Helgoualc'h Richard Guerry Romain Leclercq Maxime Bauer Victor Lopez
Vivre et chanter (en salles le 20/11/2019)
Johnny Ma
« Bel ode à la fois intime et universel à un art ancestral chinois. »
« Un travail quasi-documentaire très aiguisé sur un sujet artistique et social, dans le sillon des films à la Jia Zhangke jusqu'à la séquence de l'opéra final, où le réalisateur se donne à une stylisation du cinéma du plus bel effet. »
Vivre et mourir à Ordos (FCCF 2014)
Ning Ying
« Une belle peinture des paradoxes de la Mongolie intérieure. Mais le film ne parvient à transmettre une émotion qu'au travers d'artifices lourdingues. »
Vol 7500 (en vidéo le 13/10)
SHIMIZU TAKESHI
Voyage à Yoshino (en salles le 28/11/2018)
Naomi Kawase
« Kawase tente dans les 10 dernières minutes. Elle aurait pu tenter avant. »
« Un joli livre d'images. Que la montagne est belle... »
« La guide du voyage commence à ressasser le même parcours depuis une bonne dizaine d'année. On a le droit de commencer à se lasser un peu... »
Walnut Tree (FICA 2016)
Yerlan Nurmu-khambetov
« Otar Iosseliani au Kazakhstan : sympa mais oubliable. »
We Shall Overcome (Kinotayo 2015)
Chie Mikami
« Un passionnant et touchant documentaire en ces heures de COP21 sur les valeureux résistants locaux d'une île d'Okinawa à la défiguration de leurs paysage. »
« Un beau documentaire engagé, qui souffre d'un manque de recul de la réalisatrice face à son sujet. »
Weekends (FFCP 2016)
Lee Dong-ha
« Un documentaire sur une chorale de militants homosexuels qui prend de l'ampleur seulement dans sa deuxième moitié, avec cette scène marquante d'une gay pride perturbée par des manifestants homophobes. »
« Un documentaire inégal sur une chorale gay qui se perd un peu dans l'anecdotique et la confession privée et perd de vue un contexte plus large qui rendrait les parcours individuels plus intéressants. »
Wet Season (en salles le 19/02/2020)
Anthony Chen
« Un beau portrait de femme qui s'inscrit dans une passionnante étude sociologique de la société singapourienne. »
« Malgré une dernière partie, axée sur la romance, assez décevante, Wet Season parvient à marquer son spectateur par sa mise en scène et le portrait de cette femme qui tente bien que mal à se détacher de cette société masculine oppressante. »
« Un métrage qui aborde avec justesse et par petites touches des sujets de société. La romance taboue maintient en haleine. »
Wet Woman In The Wind (L'Étrange Festival 2016)
Shiota Akihiko
« Roman porno nouvelle génération . Sulfureux, amusant, léger. Mais un peu limité. »
Whatcha Wearin' ? (FFCP 2015)
Byun Sung-Hyun
When Geek Meets Serial Killer (L'Étrange Festival 2016)
Remus Kam, Chin Pei-Chen, Eric Cheng
« Une comédie Catégorie III. C'est soigné et plaisant avec des cadavres dedans. »
White Snake (Annecy 2019)
Amp Wong
« La réponse à la question "comment adapter une légende ancestrale en 2019 ?" n'est bizarrement pas : une série de cinématiques de mauvais jeu vidéo beauf. »
« La légende du serpent blanc une nouvelle fois adaptée. Bien que la 3D soit assez réussie, notamment pour les décors, le film est d'une lourdeur incroyable, n'apporte absolument rien à cette légende et parvient même à avoir certains effets visuels totalement loupés. »
Winter Sleep (Cannes 2014)
Nuri Bilge Ceylan
« Une fresque romanesque d'une force impressionnante. »
Winter Sleep (en salles le 06/08/2014)
Nuri Bilge Ceylan
« Une fresque romanesque d'une force impressionnante. »
Wolf and Sheep (Cannes 2016)
Shahrbanoo Sadat
« Les paysages sont jolis, les séquences agréables à regarder, les enfants mignons. Mais avec un scénario, ça aurait été mieux. »
Wonderland, le royaume sans pluie (en salles le 24/07/2019)
Hara Keiichi
« Des visuels superbes mais un scénario mécanique et des personnages qui sonnent creux. »
« Un récit lâche au service de la détermination ténue de son héroïne dans un univers foisonnant. Sous l'enrobage plus standard, Hara nous propose une vraie œuvre personnelle, déroutante et bariolée. »
« Hara Keiichi se perd un peu dans ce film d'aventure pour enfant. Il y a toujours des fulgurances mais l'écriture ne suit pas. »
« Une œuvre foisonnante voire dépareillée, qui montre ça et là des idées de fantasy mais ne parvient jamais à se canaliser pour offrir une œuvre capable de séduire les adultes amateurs d'animation. Le chara-design est décevant tant il est impersonnel. »
Worst Woman (FFCP 2016)
Kim Jong-kwan
« Une comédie romantique anecdotique malgré quelques bons moments comiques. Les dialogues ne sont pas à la hauteur pour tenir le spectateur en haleine. »
Yakuza Apocalypse (Cannes 2015)
Miike Takashi
« Takashi Miike's not Dead but Alive ! »
YAKUZA APOCALYPSE (L'ÉTRANGE FESTIVAL 2015)
Miike Takashi
« À la fois maîtrisé et totalement fou, le film aurait gagné à être plus condensé. »
« Takashi Miike's not Dead but Alive ! »
Young Style (FCCF 2014)
Liu Jie
« Young Style prend le contrepied des films coréens et traite du sujet, sérieux et souvent démoralisant, de l'examen d'entrée à l'université de manière légère et comique. Un peu plus de finesse aurait été la bienvenue. »

Astuce : survolez la note d'un critique pour voir son commentaire personnel sur le film.

Films Captain Jim (Cinématraque) Flavien Poncet Justin Kwedi Kephren Montoute Elvire Rémand Marc L'Helgoualc'h Richard Guerry Romain Leclercq Maxime Bauer Victor Lopez
Vivre et chanter (en salles le 20/11/2019)
Johnny Ma
« Bel ode à la fois intime et universel à un art ancestral chinois. »
« Un travail quasi-documentaire très aiguisé sur un sujet artistique et social, dans le sillon des films à la Jia Zhangke jusqu'à la séquence de l'opéra final, où le réalisateur se donne à une stylisation du cinéma du plus bel effet. »
Vivre et mourir à Ordos (FCCF 2014)
Ning Ying
« Une belle peinture des paradoxes de la Mongolie intérieure. Mais le film ne parvient à transmettre une émotion qu'au travers d'artifices lourdingues. »
Vol 7500 (en vidéo le 13/10)
SHIMIZU TAKESHI
Voyage à Yoshino (en salles le 28/11/2018)
Naomi Kawase
« Kawase tente dans les 10 dernières minutes. Elle aurait pu tenter avant. »
« Un joli livre d'images. Que la montagne est belle... »
« La guide du voyage commence à ressasser le même parcours depuis une bonne dizaine d'année. On a le droit de commencer à se lasser un peu... »
Walnut Tree (FICA 2016)
Yerlan Nurmu-khambetov
« Otar Iosseliani au Kazakhstan : sympa mais oubliable. »
We Shall Overcome (Kinotayo 2015)
Chie Mikami
« Un passionnant et touchant documentaire en ces heures de COP21 sur les valeureux résistants locaux d'une île d'Okinawa à la défiguration de leurs paysage. »
« Un beau documentaire engagé, qui souffre d'un manque de recul de la réalisatrice face à son sujet. »
Weekends (FFCP 2016)
Lee Dong-ha
« Un documentaire sur une chorale de militants homosexuels qui prend de l'ampleur seulement dans sa deuxième moitié, avec cette scène marquante d'une gay pride perturbée par des manifestants homophobes. »
« Un documentaire inégal sur une chorale gay qui se perd un peu dans l'anecdotique et la confession privée et perd de vue un contexte plus large qui rendrait les parcours individuels plus intéressants. »
Wet Season (en salles le 19/02/2020)
Anthony Chen
« Un beau portrait de femme qui s'inscrit dans une passionnante étude sociologique de la société singapourienne. »
« Malgré une dernière partie, axée sur la romance, assez décevante, Wet Season parvient à marquer son spectateur par sa mise en scène et le portrait de cette femme qui tente bien que mal à se détacher de cette société masculine oppressante. »
« Un métrage qui aborde avec justesse et par petites touches des sujets de société. La romance taboue maintient en haleine. »
Wet Woman In The Wind (L'Étrange Festival 2016)
Shiota Akihiko
« Roman porno nouvelle génération . Sulfureux, amusant, léger. Mais un peu limité. »
Whatcha Wearin' ? (FFCP 2015)
Byun Sung-Hyun
When Geek Meets Serial Killer (L'Étrange Festival 2016)
Remus Kam, Chin Pei-Chen, Eric Cheng
« Une comédie Catégorie III. C'est soigné et plaisant avec des cadavres dedans. »
White Snake (Annecy 2019)
Amp Wong
« La réponse à la question "comment adapter une légende ancestrale en 2019 ?" n'est bizarrement pas : une série de cinématiques de mauvais jeu vidéo beauf. »
« La légende du serpent blanc une nouvelle fois adaptée. Bien que la 3D soit assez réussie, notamment pour les décors, le film est d'une lourdeur incroyable, n'apporte absolument rien à cette légende et parvient même à avoir certains effets visuels totalement loupés. »
Winter Sleep (Cannes 2014)
Nuri Bilge Ceylan
« Une fresque romanesque d'une force impressionnante. »
Winter Sleep (en salles le 06/08/2014)
Nuri Bilge Ceylan
« Une fresque romanesque d'une force impressionnante. »
Wolf and Sheep (Cannes 2016)
Shahrbanoo Sadat
« Les paysages sont jolis, les séquences agréables à regarder, les enfants mignons. Mais avec un scénario, ça aurait été mieux. »
Wonderland, le royaume sans pluie (en salles le 24/07/2019)
Hara Keiichi
« Des visuels superbes mais un scénario mécanique et des personnages qui sonnent creux. »
« Un récit lâche au service de la détermination ténue de son héroïne dans un univers foisonnant. Sous l'enrobage plus standard, Hara nous propose une vraie œuvre personnelle, déroutante et bariolée. »
« Hara Keiichi se perd un peu dans ce film d'aventure pour enfant. Il y a toujours des fulgurances mais l'écriture ne suit pas. »
« Une œuvre foisonnante voire dépareillée, qui montre ça et là des idées de fantasy mais ne parvient jamais à se canaliser pour offrir une œuvre capable de séduire les adultes amateurs d'animation. Le chara-design est décevant tant il est impersonnel. »
Worst Woman (FFCP 2016)
Kim Jong-kwan
« Une comédie romantique anecdotique malgré quelques bons moments comiques. Les dialogues ne sont pas à la hauteur pour tenir le spectateur en haleine. »
Yakuza Apocalypse (Cannes 2015)
Miike Takashi
« Takashi Miike's not Dead but Alive ! »
YAKUZA APOCALYPSE (L'ÉTRANGE FESTIVAL 2015)
Miike Takashi
« À la fois maîtrisé et totalement fou, le film aurait gagné à être plus condensé. »
« Takashi Miike's not Dead but Alive ! »
Young Style (FCCF 2014)
Liu Jie
« Young Style prend le contrepied des films coréens et traite du sujet, sérieux et souvent démoralisant, de l'examen d'entrée à l'université de manière légère et comique. Un peu plus de finesse aurait été la bienvenue. »

Astuce : survolez la note d'un critique pour voir son commentaire personnel sur le film.

Tableau des Etoiles

Films Captain Jim (Cinématraque) Flavien Poncet Justin Kwedi Kephren Montoute Elvire Rémand Marc L'Helgoualc'h Richard Guerry Romain Leclercq Maxime Bauer Victor Lopez
Vivre et chanter (en salles le 20/11/2019)
Johnny Ma
« Bel ode à la fois intime et universel à un art ancestral chinois. »
« Un travail quasi-documentaire très aiguisé sur un sujet artistique et social, dans le sillon des films à la Jia Zhangke jusqu'à la séquence de l'opéra final, où le réalisateur se donne à une stylisation du cinéma du plus bel effet. »
Vivre et mourir à Ordos (FCCF 2014)
Ning Ying
« Une belle peinture des paradoxes de la Mongolie intérieure. Mais le film ne parvient à transmettre une émotion qu'au travers d'artifices lourdingues. »
Vol 7500 (en vidéo le 13/10)
SHIMIZU TAKESHI
Voyage à Yoshino (en salles le 28/11/2018)
Naomi Kawase
« Kawase tente dans les 10 dernières minutes. Elle aurait pu tenter avant. »
« Un joli livre d'images. Que la montagne est belle... »
« La guide du voyage commence à ressasser le même parcours depuis une bonne dizaine d'année. On a le droit de commencer à se lasser un peu... »
Walnut Tree (FICA 2016)
Yerlan Nurmu-khambetov
« Otar Iosseliani au Kazakhstan : sympa mais oubliable. »
We Shall Overcome (Kinotayo 2015)
Chie Mikami
« Un passionnant et touchant documentaire en ces heures de COP21 sur les valeureux résistants locaux d'une île d'Okinawa à la défiguration de leurs paysage. »
« Un beau documentaire engagé, qui souffre d'un manque de recul de la réalisatrice face à son sujet. »
Weekends (FFCP 2016)
Lee Dong-ha
« Un documentaire sur une chorale de militants homosexuels qui prend de l'ampleur seulement dans sa deuxième moitié, avec cette scène marquante d'une gay pride perturbée par des manifestants homophobes. »
« Un documentaire inégal sur une chorale gay qui se perd un peu dans l'anecdotique et la confession privée et perd de vue un contexte plus large qui rendrait les parcours individuels plus intéressants. »
Wet Season (en salles le 19/02/2020)
Anthony Chen
« Un beau portrait de femme qui s'inscrit dans une passionnante étude sociologique de la société singapourienne. »
« Malgré une dernière partie, axée sur la romance, assez décevante, Wet Season parvient à marquer son spectateur par sa mise en scène et le portrait de cette femme qui tente bien que mal à se détacher de cette société masculine oppressante. »
« Un métrage qui aborde avec justesse et par petites touches des sujets de société. La romance taboue maintient en haleine. »
Wet Woman In The Wind (L'Étrange Festival 2016)
Shiota Akihiko
« Roman porno nouvelle génération . Sulfureux, amusant, léger. Mais un peu limité. »
Whatcha Wearin' ? (FFCP 2015)
Byun Sung-Hyun
When Geek Meets Serial Killer (L'Étrange Festival 2016)
Remus Kam, Chin Pei-Chen, Eric Cheng
« Une comédie Catégorie III. C'est soigné et plaisant avec des cadavres dedans. »
White Snake (Annecy 2019)
Amp Wong
« La réponse à la question "comment adapter une légende ancestrale en 2019 ?" n'est bizarrement pas : une série de cinématiques de mauvais jeu vidéo beauf. »
« La légende du serpent blanc une nouvelle fois adaptée. Bien que la 3D soit assez réussie, notamment pour les décors, le film est d'une lourdeur incroyable, n'apporte absolument rien à cette légende et parvient même à avoir certains effets visuels totalement loupés. »
Winter Sleep (Cannes 2014)
Nuri Bilge Ceylan
« Une fresque romanesque d'une force impressionnante. »
Winter Sleep (en salles le 06/08/2014)
Nuri Bilge Ceylan
« Une fresque romanesque d'une force impressionnante. »
Wolf and Sheep (Cannes 2016)
Shahrbanoo Sadat
« Les paysages sont jolis, les séquences agréables à regarder, les enfants mignons. Mais avec un scénario, ça aurait été mieux. »
Wonderland, le royaume sans pluie (en salles le 24/07/2019)
Hara Keiichi
« Des visuels superbes mais un scénario mécanique et des personnages qui sonnent creux. »
« Un récit lâche au service de la détermination ténue de son héroïne dans un univers foisonnant. Sous l'enrobage plus standard, Hara nous propose une vraie œuvre personnelle, déroutante et bariolée. »
« Hara Keiichi se perd un peu dans ce film d'aventure pour enfant. Il y a toujours des fulgurances mais l'écriture ne suit pas. »
« Une œuvre foisonnante voire dépareillée, qui montre ça et là des idées de fantasy mais ne parvient jamais à se canaliser pour offrir une œuvre capable de séduire les adultes amateurs d'animation. Le chara-design est décevant tant il est impersonnel. »
Worst Woman (FFCP 2016)
Kim Jong-kwan
« Une comédie romantique anecdotique malgré quelques bons moments comiques. Les dialogues ne sont pas à la hauteur pour tenir le spectateur en haleine. »
Yakuza Apocalypse (Cannes 2015)
Miike Takashi
« Takashi Miike's not Dead but Alive ! »
YAKUZA APOCALYPSE (L'ÉTRANGE FESTIVAL 2015)
Miike Takashi
« À la fois maîtrisé et totalement fou, le film aurait gagné à être plus condensé. »
« Takashi Miike's not Dead but Alive ! »
Young Style (FCCF 2014)
Liu Jie
« Young Style prend le contrepied des films coréens et traite du sujet, sérieux et souvent démoralisant, de l'examen d'entrée à l'université de manière légère et comique. Un peu plus de finesse aurait été la bienvenue. »
  • : pas de note
  • : mauvais
  • : moyen
  • : bon
  • : très bon
  • : excellent
  • : chef-d'Oeuvre

Astuce : survolez la note d'un critique pour voir son commentaire personnel sur le film.