Films Captain Jim (Cinématraque) Flavien Poncet Justin Kwedi Kephren Montoute Elvire Rémand Marc L'Helgoualc'h Richard Guerry Romain Leclercq Maxime Bauer Victor Lopez
Tharlo (FICA 2016)
pema Tseden
« On pouvait craindre le pire de l'exotisme tibétain engagé, on se trouve devant un film d'une force expressive fascinante, dans la lignée de Zhang Miaoyan, l'accessibilité en plus. »
Tharlo, le berger tibétain (en salles le 03/01/2018)
Pema Tseden
« Simple, mystérieux et d'une beauté insaisissable, parfois beaucoup trop. »
« On pouvait craindre le pire de l'exotisme tibétain engagé, on se trouve devant un film d'une force expressive fascinante, dans la lignée de Zhang Miaoyan, l'accessibilité en plus. »
The Actor (Kinotayo 2017)
Yokohama Satoko
« Joli film sur l'image et sa représentation. Une belle réalisation qui ne parvient cependant pas à faire décoller le film de son propos initial. »
« Film baroque et somnambulique sur le métier d'acteur. Belle performance désabusée de Ken Yasuda. »
« Une réflexion sur le cinéma et la solitude du métier d'acteur, qui oscille entre réel et imaginaire d'une belle façon. »
The Age Of Shadows (FFCP 2016)
Kim Jee-woon
« Kim Jee-woon évoque Melville une fois de plus. En résulte une œuvre d'une maîtrise folle. »
« Kim Jee-woon revient dans un film assez classique et prend le temps d'exposer son récit. Ce n'est pas le chef d'oeuvre de l'année mais Kim Jee-woon a un talent monstre dans la mise en scène et le film est impressionnant de maîtrise. »
« Un bon mélange de film d'espionnage et d'action, sans réelle audace ni prise de risque. La mise en scène et les acteurs sont efficaces même si le rythme s'essouffle dans la dernière demi-heure. »
« Une belle maîtrise pour un exercice de style Melvilien dont on regrette in fine l'inscription un peu convenue dans le grand roman national coréen, laissant de côté toute la part d'ombre d'un thriller qui semblait portant assumer son côté dépressif dans son développement. »
The Artist: Reborn (FFCP 2017)
Kim Kyoung-won
« Ça aurait pu être très bien. C'est simplement sympa. »
« Aussi plat et peu inspiré que les "œuvres" de l'artiste du titre. »
The Assassin (Cannes 2015)
Hou Hsiao Hsien
The Assassin (en salles le 09/03/2016)
Hou Hsiao-Hsien
« Le film est esthétiquement sublime. Mais on n'y comprend que dalle et l'ennui nous gagne rapidement. »
« Envoutant et cryptique, The Assassin laisse un goût d'inachevé comme expérience de spectateur, où l'on se laisse seulement porter par la beauté des images. Vivement la seconde vision ! »
The Bacchus Lady (FFCP 2016)
E J-Yong
« Des Bacchus Ladies, thème très intéressant et fort original, le film d'élargit rapidement pour traiter de la vieillesse et du temps qui passe. On reste un peu sur notre faim. »
« E J-yong prend comme point de départ la prostitution des femmes âgées pour finalement évoquer la fin de vie, la maladie, la solitude et la vie de désaxés en Corée. Inattendu et émouvant. »
« Un beau film solidement écrit sur la difficulté de la fin de vie en Corée, qui arrive à toucher malgré un manque de moyen que la mise en scène n'arrive pas toujours à surmonter. »
The Battleship Island (FFCP 2017)
Ryoo Seung-wan
« L'évidence d'un grand film. »
« Mise en scène incroyable, Ryoo Seung-wan se permet tout dans ce film. Un grand moment de bravoure ! »
The Bet Collector (FICA 2014)
Jeffrey Jeturian
« Un beau portrait de femme porté par une mise en scène alerte. »
The Bodyguard (L'Étrange Festival 2016)
Yue Song
« Absolument aucun intérêt. »
« Si et seulement si on laisse son cerveau de côté, la première demi-heure est sympa. Après, c'est juste très lourd. »
« Un nanar sans charme qui recycle paresseusement les stéréotypes du cinéma HK des années 80. »
The Chrysanthemum And The Guillotine (Kinotayo 2019)
Zeze Takahisa
« Belle fresque féministe et politique en forme de miroir sur le passé et le présent japonais. Les 3h se font néanmoins parfois un peu sentir. »
« Œuvre libre et intéressante, à l'image de son sujet, qui aurait mérité un traitement de moins de 3 heures pour gagner en puissance. »
« Un petit film-monde qui met en lumière des personnages vrais au service d'un propos honorable. »
The Crossing (en salles le 12/08/2020)
Bai Xue
« Beau récit adolescent qui a le mérite de nous faire découvrir une singularité territoriale entre la Chine et Hong Kong. »
The Dark Wind (FICA 2017)
Hussein Hassan
« Un sujet passionnant qui souffre d'une fictionnalisation déplorable et entraîne un vrai soucis sur la représentation du réel au point que l'ensemble parait irresponsable au vu des enjeux. »
The Days (FICA 2018 - Hommage à Wang Xiaoshuai)
Wang Xiaoshuai
« Errance jarmuschienne avec la jeunesse chinoise désabusée. »
« Premier film un peu prétentieux d'une futur grand. »
The Dead End (FCCF 2016)
Cao Baoping
The Divine Fury (FFCP 2019)
Kim Ju-hwan
« Difficile d'arriver au bout de ce nanar. Un réalisateur à exorciser tout de suite. »
« Un blockbuster lisible mais quelque peu désincarné. »
The Divine Move (FFCP 2014)
Jo Bum-gu
« Si on laisse son cerveau de côté, le film est plutôt pas mal ! Et surtout, voir deux hommes, torse nu, s'affrontant au jeu de go sous un froid polaire, ça n'a pas de prix ! »
The End of A Special Time We Were Allowed (Kinotayo 2014)
Ôta Shingo
« Le gros fail du festival... Mais qu'est ce que ce truc vient faire là ? »
The Fable (Etrange Festival 2019)
Eguchi Kan
« Univers loufoque, personnages farfelus et attachants mais quelques longueurs et assez décevant dans l'exécution niveau action. »
« C'est sympa, ça part dans tous les sens, c'est surjoué et l'action est souvent au rendez-vous. Bref, on passe un bon moment mais on a déjà vu ça 100 fois... »

Astuce : survolez la note d'un critique pour voir son commentaire personnel sur le film.

Films Captain Jim (Cinématraque) Flavien Poncet Justin Kwedi Kephren Montoute Elvire Rémand Marc L'Helgoualc'h Richard Guerry Romain Leclercq Maxime Bauer Victor Lopez
Tharlo (FICA 2016)
pema Tseden
« On pouvait craindre le pire de l'exotisme tibétain engagé, on se trouve devant un film d'une force expressive fascinante, dans la lignée de Zhang Miaoyan, l'accessibilité en plus. »
Tharlo, le berger tibétain (en salles le 03/01/2018)
Pema Tseden
« Simple, mystérieux et d'une beauté insaisissable, parfois beaucoup trop. »
« On pouvait craindre le pire de l'exotisme tibétain engagé, on se trouve devant un film d'une force expressive fascinante, dans la lignée de Zhang Miaoyan, l'accessibilité en plus. »
The Actor (Kinotayo 2017)
Yokohama Satoko
« Joli film sur l'image et sa représentation. Une belle réalisation qui ne parvient cependant pas à faire décoller le film de son propos initial. »
« Film baroque et somnambulique sur le métier d'acteur. Belle performance désabusée de Ken Yasuda. »
« Une réflexion sur le cinéma et la solitude du métier d'acteur, qui oscille entre réel et imaginaire d'une belle façon. »
The Age Of Shadows (FFCP 2016)
Kim Jee-woon
« Kim Jee-woon évoque Melville une fois de plus. En résulte une œuvre d'une maîtrise folle. »
« Kim Jee-woon revient dans un film assez classique et prend le temps d'exposer son récit. Ce n'est pas le chef d'oeuvre de l'année mais Kim Jee-woon a un talent monstre dans la mise en scène et le film est impressionnant de maîtrise. »
« Un bon mélange de film d'espionnage et d'action, sans réelle audace ni prise de risque. La mise en scène et les acteurs sont efficaces même si le rythme s'essouffle dans la dernière demi-heure. »
« Une belle maîtrise pour un exercice de style Melvilien dont on regrette in fine l'inscription un peu convenue dans le grand roman national coréen, laissant de côté toute la part d'ombre d'un thriller qui semblait portant assumer son côté dépressif dans son développement. »
The Artist: Reborn (FFCP 2017)
Kim Kyoung-won
« Ça aurait pu être très bien. C'est simplement sympa. »
« Aussi plat et peu inspiré que les "œuvres" de l'artiste du titre. »
The Assassin (Cannes 2015)
Hou Hsiao Hsien
The Assassin (en salles le 09/03/2016)
Hou Hsiao-Hsien
« Le film est esthétiquement sublime. Mais on n'y comprend que dalle et l'ennui nous gagne rapidement. »
« Envoutant et cryptique, The Assassin laisse un goût d'inachevé comme expérience de spectateur, où l'on se laisse seulement porter par la beauté des images. Vivement la seconde vision ! »
The Bacchus Lady (FFCP 2016)
E J-Yong
« Des Bacchus Ladies, thème très intéressant et fort original, le film d'élargit rapidement pour traiter de la vieillesse et du temps qui passe. On reste un peu sur notre faim. »
« E J-yong prend comme point de départ la prostitution des femmes âgées pour finalement évoquer la fin de vie, la maladie, la solitude et la vie de désaxés en Corée. Inattendu et émouvant. »
« Un beau film solidement écrit sur la difficulté de la fin de vie en Corée, qui arrive à toucher malgré un manque de moyen que la mise en scène n'arrive pas toujours à surmonter. »
The Battleship Island (FFCP 2017)
Ryoo Seung-wan
« L'évidence d'un grand film. »
« Mise en scène incroyable, Ryoo Seung-wan se permet tout dans ce film. Un grand moment de bravoure ! »
The Bet Collector (FICA 2014)
Jeffrey Jeturian
« Un beau portrait de femme porté par une mise en scène alerte. »
The Bodyguard (L'Étrange Festival 2016)
Yue Song
« Absolument aucun intérêt. »
« Si et seulement si on laisse son cerveau de côté, la première demi-heure est sympa. Après, c'est juste très lourd. »
« Un nanar sans charme qui recycle paresseusement les stéréotypes du cinéma HK des années 80. »
The Chrysanthemum And The Guillotine (Kinotayo 2019)
Zeze Takahisa
« Belle fresque féministe et politique en forme de miroir sur le passé et le présent japonais. Les 3h se font néanmoins parfois un peu sentir. »
« Œuvre libre et intéressante, à l'image de son sujet, qui aurait mérité un traitement de moins de 3 heures pour gagner en puissance. »
« Un petit film-monde qui met en lumière des personnages vrais au service d'un propos honorable. »
The Crossing (en salles le 12/08/2020)
Bai Xue
« Beau récit adolescent qui a le mérite de nous faire découvrir une singularité territoriale entre la Chine et Hong Kong. »
The Dark Wind (FICA 2017)
Hussein Hassan
« Un sujet passionnant qui souffre d'une fictionnalisation déplorable et entraîne un vrai soucis sur la représentation du réel au point que l'ensemble parait irresponsable au vu des enjeux. »
The Days (FICA 2018 - Hommage à Wang Xiaoshuai)
Wang Xiaoshuai
« Errance jarmuschienne avec la jeunesse chinoise désabusée. »
« Premier film un peu prétentieux d'une futur grand. »
The Dead End (FCCF 2016)
Cao Baoping
The Divine Fury (FFCP 2019)
Kim Ju-hwan
« Difficile d'arriver au bout de ce nanar. Un réalisateur à exorciser tout de suite. »
« Un blockbuster lisible mais quelque peu désincarné. »
The Divine Move (FFCP 2014)
Jo Bum-gu
« Si on laisse son cerveau de côté, le film est plutôt pas mal ! Et surtout, voir deux hommes, torse nu, s'affrontant au jeu de go sous un froid polaire, ça n'a pas de prix ! »
The End of A Special Time We Were Allowed (Kinotayo 2014)
Ôta Shingo
« Le gros fail du festival... Mais qu'est ce que ce truc vient faire là ? »
The Fable (Etrange Festival 2019)
Eguchi Kan
« Univers loufoque, personnages farfelus et attachants mais quelques longueurs et assez décevant dans l'exécution niveau action. »
« C'est sympa, ça part dans tous les sens, c'est surjoué et l'action est souvent au rendez-vous. Bref, on passe un bon moment mais on a déjà vu ça 100 fois... »

Astuce : survolez la note d'un critique pour voir son commentaire personnel sur le film.

Tableau des Etoiles

Films Captain Jim (Cinématraque) Flavien Poncet Justin Kwedi Kephren Montoute Elvire Rémand Marc L'Helgoualc'h Richard Guerry Romain Leclercq Maxime Bauer Victor Lopez
Tharlo (FICA 2016)
pema Tseden
« On pouvait craindre le pire de l'exotisme tibétain engagé, on se trouve devant un film d'une force expressive fascinante, dans la lignée de Zhang Miaoyan, l'accessibilité en plus. »
Tharlo, le berger tibétain (en salles le 03/01/2018)
Pema Tseden
« Simple, mystérieux et d'une beauté insaisissable, parfois beaucoup trop. »
« On pouvait craindre le pire de l'exotisme tibétain engagé, on se trouve devant un film d'une force expressive fascinante, dans la lignée de Zhang Miaoyan, l'accessibilité en plus. »
The Actor (Kinotayo 2017)
Yokohama Satoko
« Joli film sur l'image et sa représentation. Une belle réalisation qui ne parvient cependant pas à faire décoller le film de son propos initial. »
« Film baroque et somnambulique sur le métier d'acteur. Belle performance désabusée de Ken Yasuda. »
« Une réflexion sur le cinéma et la solitude du métier d'acteur, qui oscille entre réel et imaginaire d'une belle façon. »
The Age Of Shadows (FFCP 2016)
Kim Jee-woon
« Kim Jee-woon évoque Melville une fois de plus. En résulte une œuvre d'une maîtrise folle. »
« Kim Jee-woon revient dans un film assez classique et prend le temps d'exposer son récit. Ce n'est pas le chef d'oeuvre de l'année mais Kim Jee-woon a un talent monstre dans la mise en scène et le film est impressionnant de maîtrise. »
« Un bon mélange de film d'espionnage et d'action, sans réelle audace ni prise de risque. La mise en scène et les acteurs sont efficaces même si le rythme s'essouffle dans la dernière demi-heure. »
« Une belle maîtrise pour un exercice de style Melvilien dont on regrette in fine l'inscription un peu convenue dans le grand roman national coréen, laissant de côté toute la part d'ombre d'un thriller qui semblait portant assumer son côté dépressif dans son développement. »
The Artist: Reborn (FFCP 2017)
Kim Kyoung-won
« Ça aurait pu être très bien. C'est simplement sympa. »
« Aussi plat et peu inspiré que les "œuvres" de l'artiste du titre. »
The Assassin (Cannes 2015)
Hou Hsiao Hsien
The Assassin (en salles le 09/03/2016)
Hou Hsiao-Hsien
« Le film est esthétiquement sublime. Mais on n'y comprend que dalle et l'ennui nous gagne rapidement. »
« Envoutant et cryptique, The Assassin laisse un goût d'inachevé comme expérience de spectateur, où l'on se laisse seulement porter par la beauté des images. Vivement la seconde vision ! »
The Bacchus Lady (FFCP 2016)
E J-Yong
« Des Bacchus Ladies, thème très intéressant et fort original, le film d'élargit rapidement pour traiter de la vieillesse et du temps qui passe. On reste un peu sur notre faim. »
« E J-yong prend comme point de départ la prostitution des femmes âgées pour finalement évoquer la fin de vie, la maladie, la solitude et la vie de désaxés en Corée. Inattendu et émouvant. »
« Un beau film solidement écrit sur la difficulté de la fin de vie en Corée, qui arrive à toucher malgré un manque de moyen que la mise en scène n'arrive pas toujours à surmonter. »
The Battleship Island (FFCP 2017)
Ryoo Seung-wan
« L'évidence d'un grand film. »
« Mise en scène incroyable, Ryoo Seung-wan se permet tout dans ce film. Un grand moment de bravoure ! »
The Bet Collector (FICA 2014)
Jeffrey Jeturian
« Un beau portrait de femme porté par une mise en scène alerte. »
The Bodyguard (L'Étrange Festival 2016)
Yue Song
« Absolument aucun intérêt. »
« Si et seulement si on laisse son cerveau de côté, la première demi-heure est sympa. Après, c'est juste très lourd. »
« Un nanar sans charme qui recycle paresseusement les stéréotypes du cinéma HK des années 80. »
The Chrysanthemum And The Guillotine (Kinotayo 2019)
Zeze Takahisa
« Belle fresque féministe et politique en forme de miroir sur le passé et le présent japonais. Les 3h se font néanmoins parfois un peu sentir. »
« Œuvre libre et intéressante, à l'image de son sujet, qui aurait mérité un traitement de moins de 3 heures pour gagner en puissance. »
« Un petit film-monde qui met en lumière des personnages vrais au service d'un propos honorable. »
The Crossing (en salles le 12/08/2020)
Bai Xue
« Beau récit adolescent qui a le mérite de nous faire découvrir une singularité territoriale entre la Chine et Hong Kong. »
The Dark Wind (FICA 2017)
Hussein Hassan
« Un sujet passionnant qui souffre d'une fictionnalisation déplorable et entraîne un vrai soucis sur la représentation du réel au point que l'ensemble parait irresponsable au vu des enjeux. »
The Days (FICA 2018 - Hommage à Wang Xiaoshuai)
Wang Xiaoshuai
« Errance jarmuschienne avec la jeunesse chinoise désabusée. »
« Premier film un peu prétentieux d'une futur grand. »
The Dead End (FCCF 2016)
Cao Baoping
The Divine Fury (FFCP 2019)
Kim Ju-hwan
« Difficile d'arriver au bout de ce nanar. Un réalisateur à exorciser tout de suite. »
« Un blockbuster lisible mais quelque peu désincarné. »
The Divine Move (FFCP 2014)
Jo Bum-gu
« Si on laisse son cerveau de côté, le film est plutôt pas mal ! Et surtout, voir deux hommes, torse nu, s'affrontant au jeu de go sous un froid polaire, ça n'a pas de prix ! »
The End of A Special Time We Were Allowed (Kinotayo 2014)
Ôta Shingo
« Le gros fail du festival... Mais qu'est ce que ce truc vient faire là ? »
The Fable (Etrange Festival 2019)
Eguchi Kan
« Univers loufoque, personnages farfelus et attachants mais quelques longueurs et assez décevant dans l'exécution niveau action. »
« C'est sympa, ça part dans tous les sens, c'est surjoué et l'action est souvent au rendez-vous. Bref, on passe un bon moment mais on a déjà vu ça 100 fois... »
  • : pas de note
  • : mauvais
  • : moyen
  • : bon
  • : très bon
  • : excellent
  • : chef-d'Oeuvre

Astuce : survolez la note d'un critique pour voir son commentaire personnel sur le film.