Films Captain Jim (Cinématraque) Claire Lalaut Justin Kwedi Kephren Montoute Elvire Rémand Marc L'Helgoualc'h Marie Culadet Martin Debat Romain Leclercq Maxime Bauer Victor Lopez
Qissa (FICA 2014)
Anup Singh
« Une oeuvre ample et âpre, qui mérite un temps de reflexion et plusieurs visions. »
Quick Change (FICA 2014)
Eduardo Roy Jr.
« Un très beau portrait d'une communauté marginalisé aux Philippines, qui flirte très inteligement avec le film de genre. »
Rage (Kinotayo)
Lee Sang-il
« Pauvre Japon et triste petite sœur. »
« Un thriller qui cache en réalité une fine analyse de la société japonaise. La tension monte jusqu'à l'explosion d'une rage sans contrôle. Les Japonais feront-ils de même un jour ? Le temps nous le dira. »
« Une mise en scène remarquée et des acteurs convaincants... pour une oeuvre qu'on oublie assez rapidement. »
« Portrait en coupe du Japon qui a la rage (souvent à juste titre). D'une audace et d'une force impressionnante, surtout pour une production Toho à gros budget pleine de stars ! »
Raise Your Arms and Twist! Documentary of NMB48 (Kinotayo)
Funahashi Atsushi
« 6 mois dans la vie d'idols, entre fascination et effroi, pour tant de passions et de compétition. Kill your idols ? »
Raman Raghav 2.0 (Cannes 2016)
Anurag Kashyap
« Anurag Kashyap reste un peu le cul entre deux chaises dans ce film. On est loin du film survolté auquel on pouvait s'attendre. Reste la bande son, prenante, et l'acteur principal, très convaincant. »
« Un retour en petite forme pour Kashyap, avec un film aussi décousu que cousu du fil blanc, où l'on sauve quand même une excellente performance de Nawazuddin Siddiqui. »
Reach For The Sky (FFCP 2016)
Steven DHOEDT & CHOI Woo-young
« Cinématographiquement épatant, Reach for the Sky est également riche d'enseignements sur le système éducatif coréen. Petit bémol : beaucoup de thèmes très intéressants ne sont que survolés. »
« Documentaire haletant et effrayant sur la réussite scolaire en Corée du Sud. Un "striptease" très sérieux et pédagogique au pays du matin pas si calme. »
« Un documentaire en immersion totale dans le système effrayant de l'éducation coréenne. A la fois haletant et pédagogique. »
Real (en salles le 26/03/2014)
Kurosawa Kiyoshi
« Trop long et quelques effets visuels ratés. Mais Real reste un joli film poétique et une belle métaphore sur l'amour et le passé qui nous hante toujours. »
« Kurosawa est définitivement l'un des plus grands cinéastes japonais d'aujourd'hui. »
Real (en vidéo le 22/08/2014)
Kurosawa Kiyoshi
« Trop long et quelques effets visuels ratés. Mais Real reste un joli film poétique et une belle métaphore sur l'amour et le passé qui nous hante toujours. »
« Kurosawa est définitivement l'un des plus grands cinéastes japonais d'aujourd'hui. »
Red Amnesia (en salles le 04/05/2016)
Wang Xiaoshuai
« Une histoire touchante portée par les épaules du personnage principal, vieille femme retraitée. Red Amnesia analyse avec finesse l'évolution des rapports humains dans une société en perpétuelle mutation. »
« Un film que l'on espère ne pas oublier. »
Ride Your Wave (Annecy 2019)
Yuasa Masaaki
« Masaaki Yuasa va là où ne l'attend pas et ça fonctionne ! Sa chanson nous restera en tête toute la semaine. »
« Des séquences réussies, incroyables et magnifiques contrebalancés par un côté un peu trop mielleux et une musique qui revient 50 fois et qui est assez insupportable. Malgré tout, Ride Your Wave reste un très beau film, adulte, sur les étapes difficiles de la vie. »
Right Now, Wrong Then (FFCP 2015)
Hong Sang-soo
« HSS réalise une fois de plus un exercice de style, ce qu'adorent les (anciens) étudiants en cinéma. Heureusement, les acteurs sont formidables. »
« Hong Sang-soo recycle ad nauseam sa recette de cinéma. Moi je suis parti au royaume des songes zzzzzzzz ! »
« Magnifique réflexion sur le cinéma, l'amour, l'hypocrisie des hommes et la lâcheté face à la vie, le tout dans un dispositif précis et intelligent, qui laisse une impression égale de maîtrise et de liberté. Hong Sang-soo à son meilleur ! »
Right Now, Wrong Then / Un jour avec, un jour sans (Black Movie 2016)
Hong Sang-soo
« HSS réalise une fois de plus un exercice de style, ce qu'adorent les (anciens) étudiants en cinéma. Heureusement, les acteurs sont formidables. »
« Hong Sang-soo recycle ad nauseam sa recette de cinéma. Moi je suis parti au royaume des songes zzzzzzzz ! »
« Magnifique réflexion sur le cinéma, l'amour, l'hypocrisie des hommes et la lâcheté face à la vie, le tout dans un dispositif précis et intelligent, qui laisse une impression égale de maîtrise et de liberté. Hong Sang-soo à son meilleur ! »
Roaring Currents (FFCP 2014)
Kim Han-min
« Roaring Currents est épique et fait pleurer les violons. Un grand spectacle plutôt réussi. Cependant, un peu moins de manichéisme (gentils Coréens VS méchants Japonais) aurait rendu le film plus subtil. »
Ruin (Deauville 2014)
Michael Cody, Amiel Courtin-wilson
« Esthétiquement intéressant, cette dérive meurtrière et amoureuse peine à convaincre sur la durée. La bande sonore est efficace. »
Ruined Heart (en video le 09/06/2016)
Khavn de la Cruz
« Un voyage onirique et sensitif dans les traces d'un film de gangster. »
« Un long clip qui pourrait tourner en rond et qui fonctionne, malgré tout. Jolie surprise. »
« Plus un trip musical qu'un vrai film, mais certains morceaux sont vraiment sympas. »
Ruined Heart (L'Étrange Festival 2015)
Khavn
« Entre le film de chef op et le clip luxueux pour le nouvel opus de Stereo Total, Kavhn signe une romance noire entrainante et bariolée. »
Ruines tièdes (FICA 2018 - Regard sur le cinéma de Mongolie)
Jigjidsuren Gombojav
« Zulawski, Jodorowsky, Garrel, Imamura, Guerman... »
« Un grand moment de cinéma panthéiste : la découverte indispensable du FICA 2018 ! »
Sacrifice (en vidéo le 26/11/2016)
Chen Kaige
« Ça aurait pu être vraiment, mais vraiment mieux. »
« On est loin de L’Empereur et l'assassin... »
Saint Terrorism (L'Étrange Festival 2018)
Yamamoto Masashi
« Pour le côté borderline, expérimental et nihiliste de l’ensemble, mais 2h de courtes scènes en 8mm, c’est interminable. »
Saint-Laurent (Cannes 2014)
Bertrand Bonnello

Astuce : survolez la note d'un critique pour voir son commentaire personnel sur le film.

Films Captain Jim (Cinématraque) Claire Lalaut Justin Kwedi Kephren Montoute Elvire Rémand Marc L'Helgoualc'h Marie Culadet Martin Debat Romain Leclercq Maxime Bauer Victor Lopez
Qissa (FICA 2014)
Anup Singh
« Une oeuvre ample et âpre, qui mérite un temps de reflexion et plusieurs visions. »
Quick Change (FICA 2014)
Eduardo Roy Jr.
« Un très beau portrait d'une communauté marginalisé aux Philippines, qui flirte très inteligement avec le film de genre. »
Rage (Kinotayo)
Lee Sang-il
« Pauvre Japon et triste petite sœur. »
« Un thriller qui cache en réalité une fine analyse de la société japonaise. La tension monte jusqu'à l'explosion d'une rage sans contrôle. Les Japonais feront-ils de même un jour ? Le temps nous le dira. »
« Une mise en scène remarquée et des acteurs convaincants... pour une oeuvre qu'on oublie assez rapidement. »
« Portrait en coupe du Japon qui a la rage (souvent à juste titre). D'une audace et d'une force impressionnante, surtout pour une production Toho à gros budget pleine de stars ! »
Raise Your Arms and Twist! Documentary of NMB48 (Kinotayo)
Funahashi Atsushi
« 6 mois dans la vie d'idols, entre fascination et effroi, pour tant de passions et de compétition. Kill your idols ? »
Raman Raghav 2.0 (Cannes 2016)
Anurag Kashyap
« Anurag Kashyap reste un peu le cul entre deux chaises dans ce film. On est loin du film survolté auquel on pouvait s'attendre. Reste la bande son, prenante, et l'acteur principal, très convaincant. »
« Un retour en petite forme pour Kashyap, avec un film aussi décousu que cousu du fil blanc, où l'on sauve quand même une excellente performance de Nawazuddin Siddiqui. »
Reach For The Sky (FFCP 2016)
Steven DHOEDT & CHOI Woo-young
« Cinématographiquement épatant, Reach for the Sky est également riche d'enseignements sur le système éducatif coréen. Petit bémol : beaucoup de thèmes très intéressants ne sont que survolés. »
« Documentaire haletant et effrayant sur la réussite scolaire en Corée du Sud. Un "striptease" très sérieux et pédagogique au pays du matin pas si calme. »
« Un documentaire en immersion totale dans le système effrayant de l'éducation coréenne. A la fois haletant et pédagogique. »
Real (en salles le 26/03/2014)
Kurosawa Kiyoshi
« Trop long et quelques effets visuels ratés. Mais Real reste un joli film poétique et une belle métaphore sur l'amour et le passé qui nous hante toujours. »
« Kurosawa est définitivement l'un des plus grands cinéastes japonais d'aujourd'hui. »
Real (en vidéo le 22/08/2014)
Kurosawa Kiyoshi
« Trop long et quelques effets visuels ratés. Mais Real reste un joli film poétique et une belle métaphore sur l'amour et le passé qui nous hante toujours. »
« Kurosawa est définitivement l'un des plus grands cinéastes japonais d'aujourd'hui. »
Red Amnesia (en salles le 04/05/2016)
Wang Xiaoshuai
« Une histoire touchante portée par les épaules du personnage principal, vieille femme retraitée. Red Amnesia analyse avec finesse l'évolution des rapports humains dans une société en perpétuelle mutation. »
« Un film que l'on espère ne pas oublier. »
Ride Your Wave (Annecy 2019)
Yuasa Masaaki
« Masaaki Yuasa va là où ne l'attend pas et ça fonctionne ! Sa chanson nous restera en tête toute la semaine. »
« Des séquences réussies, incroyables et magnifiques contrebalancés par un côté un peu trop mielleux et une musique qui revient 50 fois et qui est assez insupportable. Malgré tout, Ride Your Wave reste un très beau film, adulte, sur les étapes difficiles de la vie. »
Right Now, Wrong Then (FFCP 2015)
Hong Sang-soo
« HSS réalise une fois de plus un exercice de style, ce qu'adorent les (anciens) étudiants en cinéma. Heureusement, les acteurs sont formidables. »
« Hong Sang-soo recycle ad nauseam sa recette de cinéma. Moi je suis parti au royaume des songes zzzzzzzz ! »
« Magnifique réflexion sur le cinéma, l'amour, l'hypocrisie des hommes et la lâcheté face à la vie, le tout dans un dispositif précis et intelligent, qui laisse une impression égale de maîtrise et de liberté. Hong Sang-soo à son meilleur ! »
Right Now, Wrong Then / Un jour avec, un jour sans (Black Movie 2016)
Hong Sang-soo
« HSS réalise une fois de plus un exercice de style, ce qu'adorent les (anciens) étudiants en cinéma. Heureusement, les acteurs sont formidables. »
« Hong Sang-soo recycle ad nauseam sa recette de cinéma. Moi je suis parti au royaume des songes zzzzzzzz ! »
« Magnifique réflexion sur le cinéma, l'amour, l'hypocrisie des hommes et la lâcheté face à la vie, le tout dans un dispositif précis et intelligent, qui laisse une impression égale de maîtrise et de liberté. Hong Sang-soo à son meilleur ! »
Roaring Currents (FFCP 2014)
Kim Han-min
« Roaring Currents est épique et fait pleurer les violons. Un grand spectacle plutôt réussi. Cependant, un peu moins de manichéisme (gentils Coréens VS méchants Japonais) aurait rendu le film plus subtil. »
Ruin (Deauville 2014)
Michael Cody, Amiel Courtin-wilson
« Esthétiquement intéressant, cette dérive meurtrière et amoureuse peine à convaincre sur la durée. La bande sonore est efficace. »
Ruined Heart (en video le 09/06/2016)
Khavn de la Cruz
« Un voyage onirique et sensitif dans les traces d'un film de gangster. »
« Un long clip qui pourrait tourner en rond et qui fonctionne, malgré tout. Jolie surprise. »
« Plus un trip musical qu'un vrai film, mais certains morceaux sont vraiment sympas. »
Ruined Heart (L'Étrange Festival 2015)
Khavn
« Entre le film de chef op et le clip luxueux pour le nouvel opus de Stereo Total, Kavhn signe une romance noire entrainante et bariolée. »
Ruines tièdes (FICA 2018 - Regard sur le cinéma de Mongolie)
Jigjidsuren Gombojav
« Zulawski, Jodorowsky, Garrel, Imamura, Guerman... »
« Un grand moment de cinéma panthéiste : la découverte indispensable du FICA 2018 ! »
Sacrifice (en vidéo le 26/11/2016)
Chen Kaige
« Ça aurait pu être vraiment, mais vraiment mieux. »
« On est loin de L’Empereur et l'assassin... »
Saint Terrorism (L'Étrange Festival 2018)
Yamamoto Masashi
« Pour le côté borderline, expérimental et nihiliste de l’ensemble, mais 2h de courtes scènes en 8mm, c’est interminable. »
Saint-Laurent (Cannes 2014)
Bertrand Bonnello

Astuce : survolez la note d'un critique pour voir son commentaire personnel sur le film.

Tableau des Etoiles

Films Captain Jim (Cinématraque) Claire Lalaut Justin Kwedi Kephren Montoute Elvire Rémand Marc L'Helgoualc'h Marie Culadet Martin Debat Romain Leclercq Maxime Bauer Victor Lopez
Qissa (FICA 2014)
Anup Singh
« Une oeuvre ample et âpre, qui mérite un temps de reflexion et plusieurs visions. »
Quick Change (FICA 2014)
Eduardo Roy Jr.
« Un très beau portrait d'une communauté marginalisé aux Philippines, qui flirte très inteligement avec le film de genre. »
Rage (Kinotayo)
Lee Sang-il
« Pauvre Japon et triste petite sœur. »
« Un thriller qui cache en réalité une fine analyse de la société japonaise. La tension monte jusqu'à l'explosion d'une rage sans contrôle. Les Japonais feront-ils de même un jour ? Le temps nous le dira. »
« Une mise en scène remarquée et des acteurs convaincants... pour une oeuvre qu'on oublie assez rapidement. »
« Portrait en coupe du Japon qui a la rage (souvent à juste titre). D'une audace et d'une force impressionnante, surtout pour une production Toho à gros budget pleine de stars ! »
Raise Your Arms and Twist! Documentary of NMB48 (Kinotayo)
Funahashi Atsushi
« 6 mois dans la vie d'idols, entre fascination et effroi, pour tant de passions et de compétition. Kill your idols ? »
Raman Raghav 2.0 (Cannes 2016)
Anurag Kashyap
« Anurag Kashyap reste un peu le cul entre deux chaises dans ce film. On est loin du film survolté auquel on pouvait s'attendre. Reste la bande son, prenante, et l'acteur principal, très convaincant. »
« Un retour en petite forme pour Kashyap, avec un film aussi décousu que cousu du fil blanc, où l'on sauve quand même une excellente performance de Nawazuddin Siddiqui. »
Reach For The Sky (FFCP 2016)
Steven DHOEDT & CHOI Woo-young
« Cinématographiquement épatant, Reach for the Sky est également riche d'enseignements sur le système éducatif coréen. Petit bémol : beaucoup de thèmes très intéressants ne sont que survolés. »
« Documentaire haletant et effrayant sur la réussite scolaire en Corée du Sud. Un "striptease" très sérieux et pédagogique au pays du matin pas si calme. »
« Un documentaire en immersion totale dans le système effrayant de l'éducation coréenne. A la fois haletant et pédagogique. »
Real (en salles le 26/03/2014)
Kurosawa Kiyoshi
« Trop long et quelques effets visuels ratés. Mais Real reste un joli film poétique et une belle métaphore sur l'amour et le passé qui nous hante toujours. »
« Kurosawa est définitivement l'un des plus grands cinéastes japonais d'aujourd'hui. »
Real (en vidéo le 22/08/2014)
Kurosawa Kiyoshi
« Trop long et quelques effets visuels ratés. Mais Real reste un joli film poétique et une belle métaphore sur l'amour et le passé qui nous hante toujours. »
« Kurosawa est définitivement l'un des plus grands cinéastes japonais d'aujourd'hui. »
Red Amnesia (en salles le 04/05/2016)
Wang Xiaoshuai
« Une histoire touchante portée par les épaules du personnage principal, vieille femme retraitée. Red Amnesia analyse avec finesse l'évolution des rapports humains dans une société en perpétuelle mutation. »
« Un film que l'on espère ne pas oublier. »
Ride Your Wave (Annecy 2019)
Yuasa Masaaki
« Masaaki Yuasa va là où ne l'attend pas et ça fonctionne ! Sa chanson nous restera en tête toute la semaine. »
« Des séquences réussies, incroyables et magnifiques contrebalancés par un côté un peu trop mielleux et une musique qui revient 50 fois et qui est assez insupportable. Malgré tout, Ride Your Wave reste un très beau film, adulte, sur les étapes difficiles de la vie. »
Right Now, Wrong Then (FFCP 2015)
Hong Sang-soo
« HSS réalise une fois de plus un exercice de style, ce qu'adorent les (anciens) étudiants en cinéma. Heureusement, les acteurs sont formidables. »
« Hong Sang-soo recycle ad nauseam sa recette de cinéma. Moi je suis parti au royaume des songes zzzzzzzz ! »
« Magnifique réflexion sur le cinéma, l'amour, l'hypocrisie des hommes et la lâcheté face à la vie, le tout dans un dispositif précis et intelligent, qui laisse une impression égale de maîtrise et de liberté. Hong Sang-soo à son meilleur ! »
Right Now, Wrong Then / Un jour avec, un jour sans (Black Movie 2016)
Hong Sang-soo
« HSS réalise une fois de plus un exercice de style, ce qu'adorent les (anciens) étudiants en cinéma. Heureusement, les acteurs sont formidables. »
« Hong Sang-soo recycle ad nauseam sa recette de cinéma. Moi je suis parti au royaume des songes zzzzzzzz ! »
« Magnifique réflexion sur le cinéma, l'amour, l'hypocrisie des hommes et la lâcheté face à la vie, le tout dans un dispositif précis et intelligent, qui laisse une impression égale de maîtrise et de liberté. Hong Sang-soo à son meilleur ! »
Roaring Currents (FFCP 2014)
Kim Han-min
« Roaring Currents est épique et fait pleurer les violons. Un grand spectacle plutôt réussi. Cependant, un peu moins de manichéisme (gentils Coréens VS méchants Japonais) aurait rendu le film plus subtil. »
Ruin (Deauville 2014)
Michael Cody, Amiel Courtin-wilson
« Esthétiquement intéressant, cette dérive meurtrière et amoureuse peine à convaincre sur la durée. La bande sonore est efficace. »
Ruined Heart (en video le 09/06/2016)
Khavn de la Cruz
« Un voyage onirique et sensitif dans les traces d'un film de gangster. »
« Un long clip qui pourrait tourner en rond et qui fonctionne, malgré tout. Jolie surprise. »
« Plus un trip musical qu'un vrai film, mais certains morceaux sont vraiment sympas. »
Ruined Heart (L'Étrange Festival 2015)
Khavn
« Entre le film de chef op et le clip luxueux pour le nouvel opus de Stereo Total, Kavhn signe une romance noire entrainante et bariolée. »
Ruines tièdes (FICA 2018 - Regard sur le cinéma de Mongolie)
Jigjidsuren Gombojav
« Zulawski, Jodorowsky, Garrel, Imamura, Guerman... »
« Un grand moment de cinéma panthéiste : la découverte indispensable du FICA 2018 ! »
Sacrifice (en vidéo le 26/11/2016)
Chen Kaige
« Ça aurait pu être vraiment, mais vraiment mieux. »
« On est loin de L’Empereur et l'assassin... »
Saint Terrorism (L'Étrange Festival 2018)
Yamamoto Masashi
« Pour le côté borderline, expérimental et nihiliste de l’ensemble, mais 2h de courtes scènes en 8mm, c’est interminable. »
Saint-Laurent (Cannes 2014)
Bertrand Bonnello
  • : pas de note
  • : mauvais
  • : moyen
  • : bon
  • : très bon
  • : excellent
  • : chef-d'Oeuvre

Astuce : survolez la note d'un critique pour voir son commentaire personnel sur le film.