Cinéma en mars 2018 à la Maison de la Culture du Japon à Paris

Posté le 13 février 2018 par

Alors que le cycle Shintoho se terminera fin mars à la Maison de la Culture du Japon à Paris (MCJP), d’autres programmations parallèles se dérouleront !

Ces programmations seront ponctuelles ; il faudra donc en profiter !

Les 6 et 8 mars sera projeté le documentaire Ryuichi Sakamoto: Coda réalisé par Stephen Nomura Schible. Cette projection se tient à l’occasion des concerts de Sakamoto en France. Considéré comme l’un des plus importants artistes de notre époque, Sakamoto Ryuichi a eu une carrière prolifique sur près de quatre décennies, autrefois jeune star de la techno-pop japonaise, aujourd’hui compositeur récompensé aux Oscars et reconnu mondialement. L’évolution de sa musique a coïncidé avec les mouvements de sa vie. Après Fukushima, Sakamoto est devenu une figure emblématique du mouvement japonais contre l’énergie nucléaire. Alors qu’il revient à sa carrière musicale après l’épreuve d’un cancer, sa conscience aiguë des crises de la vie conduit à un nouveau chef-d’œuvre musical. Ce documentaire est le portrait intime d’un artiste et d’un homme.

Le 14 mars, à l’occasion de la participation de l’acteur Kanji Furutachi dans la pièce de théâtre Le hikikomori sort de chez lui, sera projeté le film Harmonium de Fukada Koji, dans lequel Kanji tient l’un des principaux rôles. Dans une discrète banlieue japonaise, Toshio et sa femme Akié mènent une vie en apparence paisible avec leur fille. Un matin, un ancien ami de Toshio se présente à son atelier, après une décennie en prison. A la surprise d’Akié, Toshio lui offre emploi et logis. Peu à peu, ce dernier s’immisce dans la vie familiale, apprend l’harmonium à la fillette, et se rapproche doucement d’Akié.

Pour tout savoir sur les modalités pratiques, cliquez ici !

Elvire Rémand

Imprimer


Laissez un commentaire


*