Programmation du Festival Black Movie (19-28 janvier 2018)

Posté le 13 janvier 2018 par

Le plus décomplexé des festivals suisses de cinéma, le Black Movie, reviendra du 19 au 28 janvier à Genève. Ca y est, la programmation complète a été dévoilée. Zoom sur l’Asie !

Le Festival Black Movie, organisé en sections, remettra au total 5 prix, dont le Prix Infomaniak du Public, le Prix Payot Petit Black Movie et le Prix de la Critique.

Dans la section Mauvais Genre 2018 seront notamment projetés le film thaïlandais Malila: The Farewell Flower d’Anucha Boonyawatana, Suffering of Ninko du réalisateur japonais Niwatsukino Norihiro, They de la réalisatrice iranienne Anahita Ghazvinizadeh et Those Long Haired Night du réalisateur philippin Gerardo Calagui.

Tout cela est trop sage pour vous ? Vous pouvez alors compter sur la section Mauvais genre rétroqueer 18 +. Au programme : le film singapourien 15 de Royston Tan, I Don’t Want to Sleep Alone de Tsai Ming-liang, Serbis de Brillante Mendoza, The Night de Zhou Hao et Tropical Malady d’Apichatpong Weerasethakul.

La section Les Résistantes mettra à l’honneur, comme son nom l’indique, ces femmes qui s’érigent contre le pouvoir et/ou prennent leur destin en main. On retrouvera notamment le film indien Love and Shukla de Siddharta Jatla.

Dans la catégorie Le salaire de la peur, place aux films où le labeur est bien difficile : la coproduction birmano-taïwanaise Blood Amber réalisée par Lee Yong Chao, Machines du réalisateur indien Rahul Jain et le film japonais Sweating the Small Stuff de Ninomiya Ryutaro.

Un peu d’émotion dans la section Toi aussi mon fils qui mettra en avant ces rapports familiaux ô combien compliqués à travers plusieurs films comme Shuttle Life du réalisateur malaisien Seng Kita Tan et d’autres non asiatiques.

Dans la section Sympathy for Mr. Vengeance, on hurle et on se frappe et surtout dans le film indien Ajji de Devashish Makhija, Dragonfly Eyes du réalisateur chinois Bing Xu, le film taïwanais Godspeed de Chung Mong-Hong, Kodoku Meatball Machine de Nishimura Yoshihiro, Vampire Clay de Umezawa Soichi The Great Buddha+ réalisé par le Taïwanais Hsin-yao Huang et le hongkongais The Brink de Jonathan Li.

La section A suivre se penche sur ces réalisateurs à ne jamais lâcher d’un pouce. Et c’est bien pour ça qu’on y retrouve notamment Avant que nous disparaissions de Kurosawa Kiyoshi, Le Jour d’après de Hong Sang-soo. Mrs. Fang de Wang Bing et Silent Mist de Miaoyan Zhang.

Le film de clôture sera iranien : Kupal, de Kazem Mollaie, qui sera présent pour l’occasion.

Pour tout savoir, ça se passe sur le site du festival !

Elvire Rémand

Imprimer


Laissez un commentaire


*