Detective K

VOD – Detective K de Seok-yun Kim (OUTBUSTER)

Posté le 16 mars 2017 par

Vous souhaitez visionner des films qui ne sont jamais sortis en salles et qui pourtant sont de très bonne facture ? La plateforme Outbuster est la solution ! Tous les jeudi, East Asia vous propose un focus sur un film disponible en VoD sur le site ! Cette semaine, focus sur Detective K.  : Si le titre de ce film fait immédiatement penser à Détective Dee de Tsui Hark, son titre original est bien différent. Pourtant, Seok-yun Kim semble avoir voulu réaliser plus ou moins un pastiche du long métrage chinois.

outbuster

Pour voir le film, suivez le lien !

Nous sommes en 1782, en Corée. Le roi Jeong-Jo a sur les bras une lourde affaire de corruption et demande à son meilleur agent, présenté comme le premier enquêteur de Corée, de s’occuper de cette affaire. Myung-min Kim incarne donc K, l’agent en question, et semble beaucoup s’amuser avec le personnage.


Les premières minutes du film nous font penser à un mélange de Détective Dee et de Wu Xia. En effet, les personnages sont manipulateurs et fomentent des plans complexes, telles des parties d’échecs grandeur nature… Dès le début, un homme, caché dans un champ avec un chien, est encerclé par des soldats qui ne savent pas où il se trouve. Tout à coup, le chien aboie, et nous voyons le bruit se propager physiquement jusqu’aux soldats, qui se précipitent dans le champ à sa recherche. L’homme poursuivi utilise alors le chien pour conduire ses adversaires sur une fausse piste.

Le côté Wu Xia apparaît très tôt, avec des retours en arrière pendant les explications du héros qui semble avoir tout compris. Pourtant, quelque chose cloche dès le départ. K jaillit du champ en un saut très théâtral pour dévoiler les tenants et aboutissants qu’il a compris, tel un Sherlock Holmes coréen, mais, au lieu d’un atterrissage tout en finesse, démontrant la classe et le statut poseur de notre K, le détective s’étale de tout son long de manière ridicule. Et très rapidement, ce qui aurait pu être un ajout d’humour pas très fin, comme c’est parfois le cas, se révèle être une succession de gags, un second degré qui transforme Détective K en pastiche de ce genre de films. Certains gags marchent plutôt bien d’ailleurs, comme les lampes torches médiévales (à base de lucioles), ou encore la porte en trompe l’œil, mais d’autres situations sont tout bonnement navrantes, comme le chien dressé à faire le mort, ou la femme fatale, qui apparaît au ralenti sur fond de musique moderne. Le résultat n’est hélas ni drôle, ni sexy.

Le début est plutôt agréable. Le spectateur sourit, l’action est soutenue, les dialogues amusants. Mais, au fur et à mesure que l’intrigue progresse, le film devient de plus en plus indigeste, jusqu’à nous donner mal au ventre, malgré des acteurs plutôt charismatiques, et un scénario intéressant. Détective K comporte aussi une scène pleine de loups digitaux absolument abominablement animés.

Le film se laisse donc regarder mais lasse assez rapidement, et s’oubliera très vite. Dommage, car certaines idées sont intéressantes, mais il aurait fallu un peu plus de finesse dans l’humour pour rendre ce Détective K attachant. Ou alors, peut-être que s’il avait été traité au premier degré, le résultat aurait été bien plus intéressant. Mais en l’état, le métrage est bancal et alterne les séquences plaisantes, et d’autres carrément navrantes.

Detective K de Seok-yun Kim. Corée. 2011. Disponible sur Outbuster.

Plus d’informations ici ! 

Imprimer


Laissez un commentaire


*