Dossier Les Mystérieuses Cités d’or – la nouvelle série : la suite d’une série culte

Posté le 20 décembre 2013 par

Quel trentenaire ne connaît pas Les Mystérieuses Cités d’or ? Cette série, culte, a bercé l’enfance de toute une génération. Une suite étant survenue il y a peu, East Asia profite de sa sortie chez Kazé pour se pencher dessus.

Si cette nouvelle série est faite par ordinateur, tout a été mis en place pour que le rendu soit le plus proche possible d’un dessin animé, permettant à cette nouvelle version d’être appréciée par petits et grands. Les amateurs de la série originelle ne seront pas surpris, mais les enfants, découvrant cet univers, ne trouveront pas cela ringards (le risque avec les œuvres anciennes). De plus, Les Mystérieuses Cités d’or n’est pas un remake, mais bel et bien une suite à part entière. La série débute ainsi alors que Mendoza et ses deux marins sont emprisonnés. Zia, Tao et Esteban se connaissent déjà, possèdent le faucon d’or, et viennent les libérer pour partir à la recherche des six autres cités, la première ayant été détruite par leur faute.

les mystérieuses cités d'or

L’œuvre est certes de facture française, mais le voyage de nos compagnons à travers la Chine et le Tibet en fait un récit délicieusement asiatique, et très inspiré par le cinéma des wu xia pian, entre autres. En effet, ce qui frappe très rapidement à la vision de cet animé, c’est à quel point il a été pensé de manière cinématographique. Les séquences sont réfléchies comme si une caméra les filmait, avec des ralentis pour certaines séquences d’action, des glissades et autre duels de kung fu. Les cavalcades sont dynamiques, préservant le suspense. Les auteurs semblent tout faire pour ancrer leur œuvre dans le paysage cinématographique live, et le font avec brio.


Les Mystérieuses Cités d’or est aussi un récit où se mêlent de nombreuses influences, parfaitement digérées, pour un spectacle total. Il est aisé de penser à Indiana Jones devant l’exploration de ces ruines pleines de mécanismes et de pièges, l’humour est présent mais parfaitement dosé, grâce aux deux marins, aussi inutiles qu’attachants, ou à Pichou, perroquet délicieux et inoubliable. L’action est très présente, mais ne prend pas trop le pas sur le reste, de même que des thèmes comme l’amitié et l’honneur, ainsi que l’amour, en filigrane, sont développés. Les personnages sont en effet certes classiques mais bien construits, attachants en diable, et le méchant de cette histoire est fascinant, parfait ! Les rebondissements, nombreux, sont parfois prévisibles, mais n’entachent pas le plaisir du visionnage de cette grande œuvre familiale. Des références steampunk sont même présentes, avec l’alchimiste Ambrosius et son bateau volant, une des grandes réussites de la série. Certes, tous les personnages se parlent en français, peu importe le pays où ils se trouvent, mais il est compréhensible que ce choix narratif ait été fait, et n’empêche absolument pas d’apprécier la série.

Les Mystérieuses Cités d’or est une œuvre belle, à l’animation réussie, et chaque épisode se révèle même instructif, une courte scénette concluant chaque épisode, durant laquelle Pichou et un narrateur expliquent certaines choses de notre monde présentes dans la série. Plusieurs scénettes s’intéressent ainsi, par exemple, à la Grande Muraille, ou au Tibet. Cette œuvre s’inscrit dans les dessins animés chocs et intemporels, qui brassent des idées passionnantes pour petits et grands.

Les bonus sont nombreux. Pour débuter, producteurs, scénaristes et réalisateur expliquent comment est né ce nouveau projet. Le propos est passionnant et explique de nombreuses choses sur la série. Une courte scénette explique la création des personnages, et en particulier ce méchant fascinant qui hante avec brio la saison une de cette série. Un documentaire sur les doublages, passionnant, montre les acteurs en pleine action, et les laisse s’exprimer sur ce métier, leur personnage, leur choix de timbre de voix. La rencontre avec le studio d’animation permet vraiment de plonger dans la conception de la série.

Yannik Vanesse.

Les Mystérieuses Cités d’or, disponible en DVD et Blu-ray chez Kazé depuis le 2 octobre 2013

Imprimer


Laissez un commentaire


*