Insert Coin

Insert Coin, la rubrique hebdo des jeux-vidéo (Saison 1, épisode 7)

Posté le 1 mai 2011 par

Cette semaine dans Insert Coin, au milieu des annonces et de zones où le milieu vidéoludique suit son cours tranquille, un pavé est jeté dans la mare : il s’agit du Piratage du Playstation Network. Par Tony F.

Semaine du 25 au 29 avril

Le soulèvement des hackers?

A peine une semaine après l’attaque du groupe Anonymous sur le Playstation Network, bloquant celui-ci durant quelques jours, une autre attaque, sérieuse cette fois-ci (et dont les pirates susnommés ne s’attribuent pas le mérite…) a interrompu toute activité online au sein de la compagnie depuis maintenant une dizaine de jours. Tout au fil de la semaine, la situation s’est lourdement enlisée. Annoncée à la base comme une maintenance de quelques heures, Sony communique en début de semaine un message plus inquiétant : ils sont victimes d’une attaque, et ce sont toutes les données des consommateurs enregistrés sur le playstation network qui se retrouvent aux mains des hackers. Soit quelques milliers (millions mêmes) de noms, prénoms, adresses physiques et internet… et surtout données bancaires. Dès lors, les forums s’embrasent, tout et n’importe quoi est dit et envisagé, avec au milieu Sony, qui se fait discret, tentant de rassurer tant bien que mal ses utilisateurs, assurant que les équipes travaillent d’arrache-pied. Est alors évoqué le terme de “plus grand vol de données de l’Histoire”, une faille dans un système qui va coûter à Sony bien plus cher qu’une quinzaine de jours de maintenance…

Une fiabilité ébranlée

En effet, au premier rang des blessures : la confiance des consommateurs. Si d’aucun conviendront que le risque zéro n’existe pas, et que TOUTE entreprise en ligne peut être attaquée et volée de la sorte(d’*Amazon* à Microsoft en passant par tout le panel de sites proposant de conserver des données de ce type)c’est aujourd’hui sur Sony que le couperet est tombé.
Sony à qui l’on pourra reprocher un manque de vigilance (la critique est facile) et de communication, plusieurs jours étant passés entre l’arrêt du PSN et l’annonce du vol. Il s’agit également pour le public d’une certaine prise de conscience : aucun site, aucune entreprise, ne peut garantir à 100% la fiabilité de son système de sécurité. Toutefois, l’attaque ici présente fait plus peur que mal : en effet, les recours ne manquent pas, et si les utilisateurs sont invités à surveiller l’activité de leur compte en banque, faire opposition reste une option simple et efficace de se rassurer et de se protéger. Par ailleurs, Sony à confirmé que lesdites données bancaires étaient (encore heureux…) cryptées. Enfin, il ne faut pas oublier que, comme la plupart des sites, Sony n’a pas accès à l’intégralité des données de la carte bleue, chaque utilisateur devant entrer le cryptogramme de sa carte lors de chaque paiement (les trois chiffres au dos de la carte)

Néanmoins, tous les prétextes du monde ne changeront pas les faits : dans l’inconscient collectif, c’est bien l’image et la fiabilité de la marque qui vont en pâtir. Et dans le conscient collectif aussi, d’ailleurs, puisqu’une fois la crise traversée, Sony devra faire face à une autre forme d’attaque : celle des class actions et des tribunaux, des consommateurs en colère et d’organismes à plus ou moins grande échelle, reprochant notamment à la société sa communication tardive ne laissant aux consommateurs que peu d’options, ainsi qu’aux enquêtes de la CNIL et autres commissions, celles-ci visant à déterminer la réelle cause de Sony dans l’affaire, à savoir l’origine exacte de la faille, le niveau de sécurité du PSN, etc…

Autre conséquence non-négligeable et directe : les finances. Outre les pertes que Sony creuse en laissant ainsi son système inactif durant des semaines, on apprend que les actions ont baissées de 8% en une semaine. D’autre part, les pertes se comptent également pour les développeurs, qui voient évidemment leurs revenus coupés net par rapport aux jeux vendus exclusivement sur PSN. une situation rude pour certains développeurs indépendants qui vivent sur ces revenus, et pour lesquels la situation n’a pas intérêt à s’éterniser. Finalement, le bilan sera lourd (il s’estime déjà en milliards) et pour Sony, les ennuis ne feront que commencer lorsque seront déjà résolus ceux des particuliers.

Enfin, une dernière question dont le but reste à priori inconnu : quel but visait l’attaque? L’argent? on sait que c’est là le moteur de la majorité des cyber-attaques. Une autre raison pourrait être la récente issue du procès Sony/GeoHot, la firme s’étant bien acharnée contre le piratage de sa machine et celui qui l’a rendu possible. L’attaque serait alors un moyen de rendre à Sony ses coups de bâtons. D’une façon comme d’une autre, il vaudrait mieux pour ces hackers que le FBI ne mette pas la main dessus (oui oui, le FBI mène une enquête) puisque les peines concernant ce genre de délits sont particulièrement salées.
Quand à nous, pauvres consommateurs, nous n’avons plus qu’à prendre notre mal en patience. Le retour du Playstation Network serait apparemment prévu aux alentours du 4 mai. Enfin, aujourd’hui (dimanche) aura lieu une conférence au Japon, menée par Kaz Hirai, président de Sony Computer Entertainment , afin de faire une mise au point sur les tenants et les aboutissants de toute cette affaire. A suivre!

Et en bref!

Bah oui, après tout, ce n’est pas non plus la seule info de la semaine, hein…

E3 2011 : planning des réunions, heures françaises

– Lundi 6 juin :
18h00 : Microsoft
21h30 : Electronic Arts
23h30 : Ubisoft

– Mardi 7 juin :
02h00 : Sony
18h00 : Nintendo

Bandai Namco nous tease avec un compte à rebours à cette adresse

– Tri-Ace annonce deux nouveaux RPG : Frontier Gate (PSP) et Beyond the Labyrinth (3DS) (visuels de ce dernier ci-dessous)

Tales of the Abyss (3DS) est redaté au 30 juin

Grand Knights History daté au premier septembre

Dancing Eyes finalement pas annulé, mais annoncé pour une sortie en téléchargement.

Camping Mama + Papa annoncé pour le 14 juillet au japon.

Nintendo officialise la succession de la Wii : la machine sera jouable à l’E3 2011 , et son lancement est prévu pour courant 2012.

Et enfin, pour finir, le trailer de la semaine : le détonant No More Heroes – Red Zone Edition , la version “plus” HD du jeu de Suda51 , dont la sortie japonaise est fixée au 21 juillet au japon. A la semaine prochaine !

Tony F.

Imprimer


Laissez un commentaire


*