Films Captain Jim (Cinématraque) Flavien Poncet Justin Kwedi Kephren Montoute Elvire Rémand Marc L'Helgoualc'h Richard Guerry Romain Leclercq Maxime Bauer Victor Lopez
DÉTECTIVE DEE II : LA LÉGENDE DU DRAGON DES MERS (en salles le 06/08/2014)
Tsui Hark
Deux jours, une nuit (Cannes 2014)
Luc et Jean-Pierre Dardenne
« Certainement le plus mauvais des Dardenne. »
Diamond Island (Cannes 2016)
Davy Chou
« De très beaux plans, une musique entêtante mais quelques longueurs et des acteurs pas toujours convaincants. »
« Magnifique portait de la jeunesse contemporaine d'une beauté et maîtrise totale, par une jeune réalisateur qui confirme là tout le bien que l'on pensait de son premier film : Le Sommeil d'or. »
Diamond Island (en salles le 28/12/2016)
Davy Chou
« Mélange de candeur et de lucidité, à l'image de la chimère de Diamond Island et porté par une atmosphère envoûtante. »
« Une vision douce d'une dure réalité. Un auteur est né. »
« De très beaux plans, une musique entêtante mais quelques longueurs et des acteurs pas toujours convaincants. »
« Magnifique portait de la jeunesse contemporaine d'une beauté et maîtrise totale, par une jeune réalisateur qui confirme là tout le bien que l'on pensait de son premier film : Le Sommeil d'or. »
Diamond Island (en salles le 28/12/2016)
Davy Chou
« Mélange de candeur et de lucidité, à l'image de la chimère de Diamond Island et porté par une atmosphère envoûtante. »
« Une vision douce d'une dure réalité. Un auteur est né. »
« De très beaux plans, une musique entêtante mais quelques longueurs et des acteurs pas toujours convaincants. »
« Magnifique portait de la jeunesse contemporaine d'une beauté et maîtrise totale, par une jeune réalisateur qui confirme là tout le bien que l'on pensait de son premier film : Le Sommeil d'or. »
Diner (Etrange Festival 2019)
Ninagawa Mika
« Une adaptation colorée et énergique d’un manga qui finit par lasser à force de diluer son intrigue et d’avoir recours à des effets de mise en scène vus et revus. »
Disregarded People (Kinotayo 2014)
Sakaki Hideo
« Un film ample et âpre, qui suit au plus prêt ses personnages tordus par la vie. Un beau prix de la presse pour cette édition de Kinotayo. »
Don't Think I've Forgotten Cambodia's Lost Rock'n Roll (FICA 2015)
John Pirozzi
« Passionnant documentaire déroulant l'Histoire du Cambodge des années 60 et 70 à travers le rock et la culture populaire. Dommage que la mise en scène soit parfois trop illustrative... »
Dongju (FFCP 2016)
Lee Joon-ik
« Un biopic épuré et poétique sur la vie d'un poète durant une période trouble et décisive de la Corée. »
« Un biopic en noir et blanc, très conventionnel, qui vaut surtout pour son éclaircissement sur une période clef de la Corée du XXe siècle. »
Dragon Ball Super : Broly (en salles le 13/03/2019)
Tatsuya Nagamine
« La baston pour la baston, sans les enjeux, le talent narratif et la tension dramatique de la série ou même du premier film Broly. Et hormis les combats dantesques, une facture technique très douteuse pour une sortie cinéma. »
« Quelques éléments de background pour satisfaire les plus grands fans de Dragon Ball, mais une animation très inégale et une histoire inconsistante qui parvient à faire regretter le Broly original, pourtant lui-même pas un monument de profondeur. »
« On passe à côté du grand film épique que l'on est en droit de rêver à l'introduction du film pour un spectacle facile dont la maestria technique de l'animation ne cache pas le vide et le manque d'ambition. »
Drug War (en vidéo le 18/06/2014)
Johnny To
« Une production Milkyway de bonne facture, que l'on s'étonne de voir signé du maître himself. »
Dukun (L'Étrange festival)
Dain Iskandar Said
« Un film qui n’arrive jamais à faire peur et handicapé par une réalisation trop sage et des acteurs peu impliqués. »
Edge of Tomorow (en vidéo le 22/10/2014)
Doug Liman
« Le blockbuster le plus ludique et réjouissant de l'année, dont les qualités arrivent à excuser une fin médiocre et attendue. »
Einstein et Einstein (FCCF 2014)
Cao Baoping
End Of Winter (FFCP 2015)
Kim Dae-hwan
Entre deux rives (en salles le 05/07/2017)
Kim Ki-duk
« Entre deux rives questionne la Corée à travers un film brut et pertinent. Le retour de Kim Ki-duk en France, enfin ! »
« De la réflexion, Kim Ki-duk en a toujours eu. Surtout en frappant là où ça fait mal. Mais le manque de budget est flagrant et il ne parvient pas à dépasser cette difficulté. On dirait un téléfilm des années 90. Ca fait bobo à la rétine. »
Éternité (en salles le 07/09/2016)
Tran Anh Hung
« La grâce, l'émerveillement formel et l'émotion tant qu'Audrey Tautou porte le film, ça se gâte par la suite avec une interprétation inégal (Mélanie Laurent catastrophique malgré un beau personnage), une certaine répétitivité et une esthétique qui malgré le soin n'évite pas le piège pub Herta/parfum. »
« Ode à l'amour, la famille, la beauté et au cinéma. Un moment de grâce. »
« Tran Anh Hung revient sur les origines de la Manif pour Tous dans un pamphlet d'une virulente modernité sur une société qui cantomne les femmes à leur unique rôle de machine à enfanter. »
Exil (Cannes 2016)
Rithy Panh
Exit (FFCP 2019)
Lee Sang-geun
« Un premier film amusant, ultra rythmé et très malin. Ca ne révolutionne pas le genre mais c'est efficace ! »
« Film catastrophe sans grande originalité. Et ça fonctionne ! »
« Une belle comédie qui s'amuse à se mouvoir dans des couloirs comme on joue à un jeu vidéo. Ludique ! »
Exit (FICA 2015)
Chienn Hsiang

Astuce : survolez la note d'un critique pour voir son commentaire personnel sur le film.

Films Captain Jim (Cinématraque) Flavien Poncet Justin Kwedi Kephren Montoute Elvire Rémand Marc L'Helgoualc'h Richard Guerry Romain Leclercq Maxime Bauer Victor Lopez
DÉTECTIVE DEE II : LA LÉGENDE DU DRAGON DES MERS (en salles le 06/08/2014)
Tsui Hark
Deux jours, une nuit (Cannes 2014)
Luc et Jean-Pierre Dardenne
« Certainement le plus mauvais des Dardenne. »
Diamond Island (Cannes 2016)
Davy Chou
« De très beaux plans, une musique entêtante mais quelques longueurs et des acteurs pas toujours convaincants. »
« Magnifique portait de la jeunesse contemporaine d'une beauté et maîtrise totale, par une jeune réalisateur qui confirme là tout le bien que l'on pensait de son premier film : Le Sommeil d'or. »
Diamond Island (en salles le 28/12/2016)
Davy Chou
« Mélange de candeur et de lucidité, à l'image de la chimère de Diamond Island et porté par une atmosphère envoûtante. »
« Une vision douce d'une dure réalité. Un auteur est né. »
« De très beaux plans, une musique entêtante mais quelques longueurs et des acteurs pas toujours convaincants. »
« Magnifique portait de la jeunesse contemporaine d'une beauté et maîtrise totale, par une jeune réalisateur qui confirme là tout le bien que l'on pensait de son premier film : Le Sommeil d'or. »
Diamond Island (en salles le 28/12/2016)
Davy Chou
« Mélange de candeur et de lucidité, à l'image de la chimère de Diamond Island et porté par une atmosphère envoûtante. »
« Une vision douce d'une dure réalité. Un auteur est né. »
« De très beaux plans, une musique entêtante mais quelques longueurs et des acteurs pas toujours convaincants. »
« Magnifique portait de la jeunesse contemporaine d'une beauté et maîtrise totale, par une jeune réalisateur qui confirme là tout le bien que l'on pensait de son premier film : Le Sommeil d'or. »
Diner (Etrange Festival 2019)
Ninagawa Mika
« Une adaptation colorée et énergique d’un manga qui finit par lasser à force de diluer son intrigue et d’avoir recours à des effets de mise en scène vus et revus. »
Disregarded People (Kinotayo 2014)
Sakaki Hideo
« Un film ample et âpre, qui suit au plus prêt ses personnages tordus par la vie. Un beau prix de la presse pour cette édition de Kinotayo. »
Don't Think I've Forgotten Cambodia's Lost Rock'n Roll (FICA 2015)
John Pirozzi
« Passionnant documentaire déroulant l'Histoire du Cambodge des années 60 et 70 à travers le rock et la culture populaire. Dommage que la mise en scène soit parfois trop illustrative... »
Dongju (FFCP 2016)
Lee Joon-ik
« Un biopic épuré et poétique sur la vie d'un poète durant une période trouble et décisive de la Corée. »
« Un biopic en noir et blanc, très conventionnel, qui vaut surtout pour son éclaircissement sur une période clef de la Corée du XXe siècle. »
Dragon Ball Super : Broly (en salles le 13/03/2019)
Tatsuya Nagamine
« La baston pour la baston, sans les enjeux, le talent narratif et la tension dramatique de la série ou même du premier film Broly. Et hormis les combats dantesques, une facture technique très douteuse pour une sortie cinéma. »
« Quelques éléments de background pour satisfaire les plus grands fans de Dragon Ball, mais une animation très inégale et une histoire inconsistante qui parvient à faire regretter le Broly original, pourtant lui-même pas un monument de profondeur. »
« On passe à côté du grand film épique que l'on est en droit de rêver à l'introduction du film pour un spectacle facile dont la maestria technique de l'animation ne cache pas le vide et le manque d'ambition. »
Drug War (en vidéo le 18/06/2014)
Johnny To
« Une production Milkyway de bonne facture, que l'on s'étonne de voir signé du maître himself. »
Dukun (L'Étrange festival)
Dain Iskandar Said
« Un film qui n’arrive jamais à faire peur et handicapé par une réalisation trop sage et des acteurs peu impliqués. »
Edge of Tomorow (en vidéo le 22/10/2014)
Doug Liman
« Le blockbuster le plus ludique et réjouissant de l'année, dont les qualités arrivent à excuser une fin médiocre et attendue. »
Einstein et Einstein (FCCF 2014)
Cao Baoping
End Of Winter (FFCP 2015)
Kim Dae-hwan
Entre deux rives (en salles le 05/07/2017)
Kim Ki-duk
« Entre deux rives questionne la Corée à travers un film brut et pertinent. Le retour de Kim Ki-duk en France, enfin ! »
« De la réflexion, Kim Ki-duk en a toujours eu. Surtout en frappant là où ça fait mal. Mais le manque de budget est flagrant et il ne parvient pas à dépasser cette difficulté. On dirait un téléfilm des années 90. Ca fait bobo à la rétine. »
Éternité (en salles le 07/09/2016)
Tran Anh Hung
« La grâce, l'émerveillement formel et l'émotion tant qu'Audrey Tautou porte le film, ça se gâte par la suite avec une interprétation inégal (Mélanie Laurent catastrophique malgré un beau personnage), une certaine répétitivité et une esthétique qui malgré le soin n'évite pas le piège pub Herta/parfum. »
« Ode à l'amour, la famille, la beauté et au cinéma. Un moment de grâce. »
« Tran Anh Hung revient sur les origines de la Manif pour Tous dans un pamphlet d'une virulente modernité sur une société qui cantomne les femmes à leur unique rôle de machine à enfanter. »
Exil (Cannes 2016)
Rithy Panh
Exit (FFCP 2019)
Lee Sang-geun
« Un premier film amusant, ultra rythmé et très malin. Ca ne révolutionne pas le genre mais c'est efficace ! »
« Film catastrophe sans grande originalité. Et ça fonctionne ! »
« Une belle comédie qui s'amuse à se mouvoir dans des couloirs comme on joue à un jeu vidéo. Ludique ! »
Exit (FICA 2015)
Chienn Hsiang

Astuce : survolez la note d'un critique pour voir son commentaire personnel sur le film.

Tableau des Etoiles

Films Captain Jim (Cinématraque) Flavien Poncet Justin Kwedi Kephren Montoute Elvire Rémand Marc L'Helgoualc'h Richard Guerry Romain Leclercq Maxime Bauer Victor Lopez
DÉTECTIVE DEE II : LA LÉGENDE DU DRAGON DES MERS (en salles le 06/08/2014)
Tsui Hark
Deux jours, une nuit (Cannes 2014)
Luc et Jean-Pierre Dardenne
« Certainement le plus mauvais des Dardenne. »
Diamond Island (Cannes 2016)
Davy Chou
« De très beaux plans, une musique entêtante mais quelques longueurs et des acteurs pas toujours convaincants. »
« Magnifique portait de la jeunesse contemporaine d'une beauté et maîtrise totale, par une jeune réalisateur qui confirme là tout le bien que l'on pensait de son premier film : Le Sommeil d'or. »
Diamond Island (en salles le 28/12/2016)
Davy Chou
« Mélange de candeur et de lucidité, à l'image de la chimère de Diamond Island et porté par une atmosphère envoûtante. »
« Une vision douce d'une dure réalité. Un auteur est né. »
« De très beaux plans, une musique entêtante mais quelques longueurs et des acteurs pas toujours convaincants. »
« Magnifique portait de la jeunesse contemporaine d'une beauté et maîtrise totale, par une jeune réalisateur qui confirme là tout le bien que l'on pensait de son premier film : Le Sommeil d'or. »
Diamond Island (en salles le 28/12/2016)
Davy Chou
« Mélange de candeur et de lucidité, à l'image de la chimère de Diamond Island et porté par une atmosphère envoûtante. »
« Une vision douce d'une dure réalité. Un auteur est né. »
« De très beaux plans, une musique entêtante mais quelques longueurs et des acteurs pas toujours convaincants. »
« Magnifique portait de la jeunesse contemporaine d'une beauté et maîtrise totale, par une jeune réalisateur qui confirme là tout le bien que l'on pensait de son premier film : Le Sommeil d'or. »
Diner (Etrange Festival 2019)
Ninagawa Mika
« Une adaptation colorée et énergique d’un manga qui finit par lasser à force de diluer son intrigue et d’avoir recours à des effets de mise en scène vus et revus. »
Disregarded People (Kinotayo 2014)
Sakaki Hideo
« Un film ample et âpre, qui suit au plus prêt ses personnages tordus par la vie. Un beau prix de la presse pour cette édition de Kinotayo. »
Don't Think I've Forgotten Cambodia's Lost Rock'n Roll (FICA 2015)
John Pirozzi
« Passionnant documentaire déroulant l'Histoire du Cambodge des années 60 et 70 à travers le rock et la culture populaire. Dommage que la mise en scène soit parfois trop illustrative... »
Dongju (FFCP 2016)
Lee Joon-ik
« Un biopic épuré et poétique sur la vie d'un poète durant une période trouble et décisive de la Corée. »
« Un biopic en noir et blanc, très conventionnel, qui vaut surtout pour son éclaircissement sur une période clef de la Corée du XXe siècle. »
Dragon Ball Super : Broly (en salles le 13/03/2019)
Tatsuya Nagamine
« La baston pour la baston, sans les enjeux, le talent narratif et la tension dramatique de la série ou même du premier film Broly. Et hormis les combats dantesques, une facture technique très douteuse pour une sortie cinéma. »
« Quelques éléments de background pour satisfaire les plus grands fans de Dragon Ball, mais une animation très inégale et une histoire inconsistante qui parvient à faire regretter le Broly original, pourtant lui-même pas un monument de profondeur. »
« On passe à côté du grand film épique que l'on est en droit de rêver à l'introduction du film pour un spectacle facile dont la maestria technique de l'animation ne cache pas le vide et le manque d'ambition. »
Drug War (en vidéo le 18/06/2014)
Johnny To
« Une production Milkyway de bonne facture, que l'on s'étonne de voir signé du maître himself. »
Dukun (L'Étrange festival)
Dain Iskandar Said
« Un film qui n’arrive jamais à faire peur et handicapé par une réalisation trop sage et des acteurs peu impliqués. »
Edge of Tomorow (en vidéo le 22/10/2014)
Doug Liman
« Le blockbuster le plus ludique et réjouissant de l'année, dont les qualités arrivent à excuser une fin médiocre et attendue. »
Einstein et Einstein (FCCF 2014)
Cao Baoping
End Of Winter (FFCP 2015)
Kim Dae-hwan
Entre deux rives (en salles le 05/07/2017)
Kim Ki-duk
« Entre deux rives questionne la Corée à travers un film brut et pertinent. Le retour de Kim Ki-duk en France, enfin ! »
« De la réflexion, Kim Ki-duk en a toujours eu. Surtout en frappant là où ça fait mal. Mais le manque de budget est flagrant et il ne parvient pas à dépasser cette difficulté. On dirait un téléfilm des années 90. Ca fait bobo à la rétine. »
Éternité (en salles le 07/09/2016)
Tran Anh Hung
« La grâce, l'émerveillement formel et l'émotion tant qu'Audrey Tautou porte le film, ça se gâte par la suite avec une interprétation inégal (Mélanie Laurent catastrophique malgré un beau personnage), une certaine répétitivité et une esthétique qui malgré le soin n'évite pas le piège pub Herta/parfum. »
« Ode à l'amour, la famille, la beauté et au cinéma. Un moment de grâce. »
« Tran Anh Hung revient sur les origines de la Manif pour Tous dans un pamphlet d'une virulente modernité sur une société qui cantomne les femmes à leur unique rôle de machine à enfanter. »
Exil (Cannes 2016)
Rithy Panh
Exit (FFCP 2019)
Lee Sang-geun
« Un premier film amusant, ultra rythmé et très malin. Ca ne révolutionne pas le genre mais c'est efficace ! »
« Film catastrophe sans grande originalité. Et ça fonctionne ! »
« Une belle comédie qui s'amuse à se mouvoir dans des couloirs comme on joue à un jeu vidéo. Ludique ! »
Exit (FICA 2015)
Chienn Hsiang
  • : pas de note
  • : mauvais
  • : moyen
  • : bon
  • : très bon
  • : excellent
  • : chef-d'Oeuvre

Astuce : survolez la note d'un critique pour voir son commentaire personnel sur le film.