Films Captain Jim (Cinématraque) Claire Lalaut Elie Gardel Flavien Poncet Justin Kwedi Elvire Rémand Rohan Geslouin Romain Leclercq Maxime Bauer Victor Lopez
L'Etudiant (en salles le 05/03/201)
Darezhan Omirbaev
« Une déception en terme d'adaptation de Dostoïevky, qui reste tout de même impressionnante d'un point de vue purement cinématographique. »
Suneung (en salles le 09/04/2014)
Shin Su-won
« Un tableau du système éducatif coréen effrayant mais très maladroit. »
« Terrifiant et brillant portrait du système éducatif coréen réalisé par une ex-enseignante, Suneung dépasse le simple film à charge par ses envolées cosmiques et son regard de travers vers le film de genre. »
Les Chiens errants (en salles le 25/03/2014)
Tsai Ming Liang
« Une expérience visuelle et sensorielle unique. »
« Une virtuosité impressionnante, qui nourrit une fresque temporelle impressionnante, à la croisée des arts video et du cinéma. »
Real (en salles le 26/03/2014)
Kurosawa Kiyoshi
« Trop long et quelques effets visuels ratés. Mais Real reste un joli film poétique et une belle métaphore sur l'amour et le passé qui nous hante toujours. »
« Kurosawa est définitivement l'un des plus grands cinéastes japonais d'aujourd'hui. »
Ruin (Deauville 2014)
Michael Cody, Amiel Courtin-wilson
Our Sunhi (Deauville 2014)
Hong Sang-soo
« Trop de répétition tue la répétition. »
« Excellent HHH, comme d'habitude. »
Trapped (Deauville 2014)
Parviz Shahbazi
« Une narration très tenue pour un film très maîtrisée. »
The Fake (Deauville 2014)
Yeon Sangho
« Violent, cru, brutal. 100% coréen ! »
« Le roi du cinéma d'animation. »
Han Gong-ju (Deauville 2014)
Lee Su-jin
« Une structure narrative maladroite et mal amenée qui dessert un premier film pourtant intéressant. »
Monsterz (Deauville 2014)
Nakata Hideo
« Une commande peu inspirée signée Nakata, dont les qualités de mises en scène fondent dans un projet insipide au scénario incohérent. Triste... »
Steel Cold Winter (Deauville 2014)
Choi Jin-seong
« Scénario vu et revu. Ni bon, ni mauvais. Très dispensable. »
« Une belle histoire d'amour contrarié par un virage vers l'horreur macabre mal négocié. »
Toilet Blues (Deauville 2014)
Dirmarwan Hatta
« Un premier quart d'heure superbe gâché par le reste du film... »
« On tire la chasse ? »
Ugly (Deauville 2014)
Anurag Kashyap
« Un thriller indien si dynamique et vivant qu'on en oublie ses quelques défauts. »
« Beautiful ! »
Nagima (Deauville 2014)
Zhanna Issabayeva
« De belles idées malheureusement écrasées par un rythme pesant. »
« Une maîtrise des effets qui ne compense pas une froideur émotionnelle qui rend le film très oubliable. »
No Man's Land (Deauville 2014)
Ning Hao
« Un western contemporain et brutal, très jouissif malgré son manque de subtilité. »
Present for you (Deauville 2014)
Yoshihiko Dai
« Absence pour moi... »
The Ferry (FICA 2014)
Shi Wei
« Un joli film qui ne fait pas de vague. »
Concrete Clouds (FICA 2014)
Lee Chatametikook
« De bonnes idées diluées dans un film très cerébral qui se révérait plus organique. »
Nobody's Home (FICA 2014)
Deniz Akçay
« Un beau drame venu de Turquie qui révèle une jeune réalisatrice à suivre. »
Quick Change (FICA 2014)
Eduardo Roy Jr.
« Un très beau portrait d'une communauté marginalisé aux Philippines, qui flirte très inteligement avec le film de genre. »

Astuce : survolez la note d'un critique pour voir son commentaire personnel sur le film.

Films Captain Jim (Cinématraque) Claire Lalaut Elie Gardel Flavien Poncet Justin Kwedi Elvire Rémand Rohan Geslouin Romain Leclercq Maxime Bauer Victor Lopez
L'Etudiant (en salles le 05/03/201)
Darezhan Omirbaev
« Une déception en terme d'adaptation de Dostoïevky, qui reste tout de même impressionnante d'un point de vue purement cinématographique. »
Suneung (en salles le 09/04/2014)
Shin Su-won
« Un tableau du système éducatif coréen effrayant mais très maladroit. »
« Terrifiant et brillant portrait du système éducatif coréen réalisé par une ex-enseignante, Suneung dépasse le simple film à charge par ses envolées cosmiques et son regard de travers vers le film de genre. »
Les Chiens errants (en salles le 25/03/2014)
Tsai Ming Liang
« Une expérience visuelle et sensorielle unique. »
« Une virtuosité impressionnante, qui nourrit une fresque temporelle impressionnante, à la croisée des arts video et du cinéma. »
Real (en salles le 26/03/2014)
Kurosawa Kiyoshi
« Trop long et quelques effets visuels ratés. Mais Real reste un joli film poétique et une belle métaphore sur l'amour et le passé qui nous hante toujours. »
« Kurosawa est définitivement l'un des plus grands cinéastes japonais d'aujourd'hui. »
Ruin (Deauville 2014)
Michael Cody, Amiel Courtin-wilson
Our Sunhi (Deauville 2014)
Hong Sang-soo
« Trop de répétition tue la répétition. »
« Excellent HHH, comme d'habitude. »
Trapped (Deauville 2014)
Parviz Shahbazi
« Une narration très tenue pour un film très maîtrisée. »
The Fake (Deauville 2014)
Yeon Sangho
« Violent, cru, brutal. 100% coréen ! »
« Le roi du cinéma d'animation. »
Han Gong-ju (Deauville 2014)
Lee Su-jin
« Une structure narrative maladroite et mal amenée qui dessert un premier film pourtant intéressant. »
Monsterz (Deauville 2014)
Nakata Hideo
« Une commande peu inspirée signée Nakata, dont les qualités de mises en scène fondent dans un projet insipide au scénario incohérent. Triste... »
Steel Cold Winter (Deauville 2014)
Choi Jin-seong
« Scénario vu et revu. Ni bon, ni mauvais. Très dispensable. »
« Une belle histoire d'amour contrarié par un virage vers l'horreur macabre mal négocié. »
Toilet Blues (Deauville 2014)
Dirmarwan Hatta
« Un premier quart d'heure superbe gâché par le reste du film... »
« On tire la chasse ? »
Ugly (Deauville 2014)
Anurag Kashyap
« Un thriller indien si dynamique et vivant qu'on en oublie ses quelques défauts. »
« Beautiful ! »
Nagima (Deauville 2014)
Zhanna Issabayeva
« De belles idées malheureusement écrasées par un rythme pesant. »
« Une maîtrise des effets qui ne compense pas une froideur émotionnelle qui rend le film très oubliable. »
No Man's Land (Deauville 2014)
Ning Hao
« Un western contemporain et brutal, très jouissif malgré son manque de subtilité. »
Present for you (Deauville 2014)
Yoshihiko Dai
« Absence pour moi... »
The Ferry (FICA 2014)
Shi Wei
« Un joli film qui ne fait pas de vague. »
Concrete Clouds (FICA 2014)
Lee Chatametikook
« De bonnes idées diluées dans un film très cerébral qui se révérait plus organique. »
Nobody's Home (FICA 2014)
Deniz Akçay
« Un beau drame venu de Turquie qui révèle une jeune réalisatrice à suivre. »
Quick Change (FICA 2014)
Eduardo Roy Jr.
« Un très beau portrait d'une communauté marginalisé aux Philippines, qui flirte très inteligement avec le film de genre. »

Astuce : survolez la note d'un critique pour voir son commentaire personnel sur le film.

Tableau des Etoiles

Films Captain Jim (Cinématraque) Claire Lalaut Elie Gardel Flavien Poncet Justin Kwedi Elvire Rémand Rohan Geslouin Romain Leclercq Maxime Bauer Victor Lopez
L'Etudiant (en salles le 05/03/201)
Darezhan Omirbaev
« Une déception en terme d'adaptation de Dostoïevky, qui reste tout de même impressionnante d'un point de vue purement cinématographique. »
Suneung (en salles le 09/04/2014)
Shin Su-won
« Un tableau du système éducatif coréen effrayant mais très maladroit. »
« Terrifiant et brillant portrait du système éducatif coréen réalisé par une ex-enseignante, Suneung dépasse le simple film à charge par ses envolées cosmiques et son regard de travers vers le film de genre. »
Les Chiens errants (en salles le 25/03/2014)
Tsai Ming Liang
« Une expérience visuelle et sensorielle unique. »
« Une virtuosité impressionnante, qui nourrit une fresque temporelle impressionnante, à la croisée des arts video et du cinéma. »
Real (en salles le 26/03/2014)
Kurosawa Kiyoshi
« Trop long et quelques effets visuels ratés. Mais Real reste un joli film poétique et une belle métaphore sur l'amour et le passé qui nous hante toujours. »
« Kurosawa est définitivement l'un des plus grands cinéastes japonais d'aujourd'hui. »
Ruin (Deauville 2014)
Michael Cody, Amiel Courtin-wilson
Our Sunhi (Deauville 2014)
Hong Sang-soo
« Trop de répétition tue la répétition. »
« Excellent HHH, comme d'habitude. »
Trapped (Deauville 2014)
Parviz Shahbazi
« Une narration très tenue pour un film très maîtrisée. »
The Fake (Deauville 2014)
Yeon Sangho
« Violent, cru, brutal. 100% coréen ! »
« Le roi du cinéma d'animation. »
Han Gong-ju (Deauville 2014)
Lee Su-jin
« Une structure narrative maladroite et mal amenée qui dessert un premier film pourtant intéressant. »
Monsterz (Deauville 2014)
Nakata Hideo
« Une commande peu inspirée signée Nakata, dont les qualités de mises en scène fondent dans un projet insipide au scénario incohérent. Triste... »
Steel Cold Winter (Deauville 2014)
Choi Jin-seong
« Scénario vu et revu. Ni bon, ni mauvais. Très dispensable. »
« Une belle histoire d'amour contrarié par un virage vers l'horreur macabre mal négocié. »
Toilet Blues (Deauville 2014)
Dirmarwan Hatta
« Un premier quart d'heure superbe gâché par le reste du film... »
« On tire la chasse ? »
Ugly (Deauville 2014)
Anurag Kashyap
« Un thriller indien si dynamique et vivant qu'on en oublie ses quelques défauts. »
« Beautiful ! »
Nagima (Deauville 2014)
Zhanna Issabayeva
« De belles idées malheureusement écrasées par un rythme pesant. »
« Une maîtrise des effets qui ne compense pas une froideur émotionnelle qui rend le film très oubliable. »
No Man's Land (Deauville 2014)
Ning Hao
« Un western contemporain et brutal, très jouissif malgré son manque de subtilité. »
Present for you (Deauville 2014)
Yoshihiko Dai
« Absence pour moi... »
The Ferry (FICA 2014)
Shi Wei
« Un joli film qui ne fait pas de vague. »
Concrete Clouds (FICA 2014)
Lee Chatametikook
« De bonnes idées diluées dans un film très cerébral qui se révérait plus organique. »
Nobody's Home (FICA 2014)
Deniz Akçay
« Un beau drame venu de Turquie qui révèle une jeune réalisatrice à suivre. »
Quick Change (FICA 2014)
Eduardo Roy Jr.
« Un très beau portrait d'une communauté marginalisé aux Philippines, qui flirte très inteligement avec le film de genre. »
  • : pas de note
  • : mauvais
  • : moyen
  • : bon
  • : très bon
  • : excellent
  • : chef-d'Oeuvre

Astuce : survolez la note d'un critique pour voir son commentaire personnel sur le film.