Films Captain Jim (Cinématraque) Flavien Poncet Justin Kwedi Kephren Montoute Elvire Rémand Marc L'Helgoualc'h Richard Guerry Romain Leclercq Maxime Bauer Victor Lopez
The Tenants Downstairs (L'Étrange Festival 2016)
Adam Tsuei
« Jeu de massacre stylisé qui remet le spectateur à sa place.... de pervers. »
« The Tenants Downstairs réussit son pari de film de catégorie III avec brio : violence, humour, décalage et clichés. On n'en demandait pas plus ! »
« Un film malin sur le regard et le voyeurisme, qui fait un peu trop de l'oeil au Fincher sous influence hitchcockienne et cherche un peu trop à faire tourner de l'oeil au spectateur. »
The Terror Live (en vidéo le 14/01/2015)
Kim Byung-woo
« Un huis-clos parfaitement maîtrisé, une tension incroyable. Bref, que du bon ! »
« L'efficacité au prix de toute cohérence narrative, et une fin assez irresponsable ou le terrorisme apparaît comme la seule solution face à la corruption généralisée. »
The Terror Live (FFCP 2014)
Kim Byung-woo
« Un huis-clos parfaitement maîtrisé, une tension incroyable. Bref, que du bon ! »
The Third Murder (en salles le 11/04/2018)
Kore-eda Hirokazu
« Quelques petits soucis de rythme empêche le film de vraiment décoller. Mais Kore-eda arrive toujours à nous accrocher avec une direction d'acteur au taquet et une réalisation assez dingue. »
« Même en changeant de genre et en s'attaquant au thriller judiciaire, Kore-eda reste d'une subtilité et d'une maestria incroyable dans sa mise en scène. »
The Tiger (FFCP 2016)
Park Hoon-jung
« Un mélange des genres fascinant mais qui souffre d'un soucis de rythme dans sa premiere heure. »
« Le film de chasse au tigre le plus ennuyeux et inintéressant de l'histoire. »
The Tokyo Night Sky Is Always the Densest Shade of Blue (Kinotayo)
Ishii Yûya
« La poésie c'est bien. La poésie à Tokyo c'est mieux ! »
« La ville de Tokyo est superbement filmée même si la mise en scène devient de moins en moins intéressante au fil du temps. Mais la réalisation ne parvient pas à faire oublier deux personnages quasi-insupportables dissertant sur la vie, la mort et enfonçant des portes ouvertes. »
« Belle ode à Tokyo, où la lumière des néons peine à cacher une certaine noirceur. »
« De sublimes idées de mise en scène, qui s’essoufflent un peu sur la durée. »
The Truth Beneath (FFCP 2016)
Lee Kyoung-mi
« Même si tout finit par trouver son sens dans une intense conclusion, un polar qui à force de s'éparpiller dans le fond et la forme perd un peu le spectateur. Néanmoins très prometteur et sacrément intense. »
« Le meilleur film du festival pour l'instant . Coup de coeur. "The World of Kanako" en Corée. Génial. »
« Excellente surprise que l'on attendait pas. Film dense au scénario et à la réalisation maîtrisés. La réalisatrice Lee Kyoung-mi est à suivre de très près ! »
« Une mise en scène millimétrée pour ce puzzle policier et humain qui fait rappelle "Le Monde de Kanako" de Nakashima, le nihilisme en moins. »
« Un polar mental fascinant de bout en bout. La grande révélation du FFCP 2016 ! »
The Villainess (Cannes 2017)
Jeong Byeong-Gil
« ça passe rarement, le reste du temps, c'est vilain. »
The Villainess (L'Étrange Festival 2017)
Jeong Byeong-Gil
« ça passe rarement, le reste du temps, c'est vilain. »
« Techniquement impressionnant, le film souffre d'un manque cruel de scénario et d'un montage bancal. Film usant... »
« C'est n'importe quoi et paresseux narrativement mais l'originalité et l'énergie des très nombreuses scènes d'actions suffisent à capter l'attention. »
The Virgin Psychics (Black Movie 2016)
Sono Sion
« C'est Sono Sion alors ça ne peut pas être foncièrement mauvais. Mais c'est totalement inutile. Comme quoi, réaliser 5 films par an, c'est peut-être un peu trop... »
« Sono Sion avait tout dit sur le sujet dans le formidable Tag. Une redite vulgaire, dans laquelle le cinéaste s'embrouille entre le cahier des charges de la commande et son propos, qui devient franchement pénible à suivre après 10 minutes amusantes... »
The Virgin Psychics (PIFFF 2015)
Sono Sion
« C'est Sono Sion alors ça ne peut pas être foncièrement mauvais. Mais c'est totalement inutile. Comme quoi, réaliser 5 films par an, c'est peut-être un peu trop... »
« Sono Sion avait tout dit sur le sujet dans le formidable Tag. Une redite vulgaire, dans laquelle le cinéaste s'embrouille entre le cahier des charges de la commande et son propos, qui devient franchement pénible à suivre après 10 minutes amusantes... »
The White Storm (FCCF 2014)
Benny Chan
« The White Storm apporte tout ce que l'on attend d'un film d'action hongkongais : un rythme soutenu, des retournements de situation sans fin, des acteurs de qualité et surtout, de belles scènes d'action ! »
The Woman in a Septik Tank (FICA 2014)
Marlon Rivera
« Une satire assez amusante du cinéma indépendant philippin, qui reste malgré tout trop superficielle et finit par rater son sujet. »
The World of Kanako (Black Movie 2015)
Nakashima Tetsuya
« Totalement décomplexé, The World of Kanako oscille entre drame adolescent lourdingue et film trash. Philosophie de comptoir, politiquement incorrect, bande son mielleuse, tout est poussé à son paroxysme. Chef d'oeuvre ou nanard... impossible de décider ! »
The World of Kanako (L'Étrange Festival 2014)
Nakashima Tetsuya
« Totalement décomplexé, The World of Kanako oscille entre drame adolescent lourdingue et film trash. Philosophie de comptoir, politiquement incorrect, bande son mielleuse, tout est poussé à son paroxysme. Chef d'oeuvre ou nanard...impossible de décider ! »
The World Of Us (FFCP 2016)
Yoon Ga-eun
« Bonheur et surtout heurts du monde de l'enfance scrutée avec délicatesse mais aussi une cruauté exacerbée par le contexte social coréen. Grande découverte. »
« D'une justesse et d'une délicatesse infinie. Un regard tendre mais noir sur le monde de l'enfance entre Kore-eda, Tran Anh Hung et Kim So-yong. »
« Film qui ne révolutionne pas le cinéma mais qui se montre très juste et qui voit le monde à travers les yeux des enfants, ce qui est particulièrement rare. Les jeunes actrices sont formidables. »
« L'acte de naissance d'une réalisatrice prometteuse. Un regard simple et cruel sur l'enfance, sans pathos hystérique. Brillant. »
« Une plongée subtile dans le monde de l'enfance qui réalise le tour de force de laisser sans lasser sa caméra à hauteur d'enfants pendant tout un long métrage. On peut juste regretter la prévisibilité des enjeux et du déroulement. »
Three Stories Of Love (Kinotayo 2017)
Hashiguchi Ryosuke
« Une galerie de portrait touchante mais amoindrie par un rythme lâche et une certaine redondance narrative. »
« Quelques belles scènes mais la construction narrative, très mal travaillée, nuit au film. »
« Le film "Kinotayo" de Kinotayo 2017 ! »
Thy Womb (FICA 2014)
Brillante Mendoza
« Envoûtant voyage aquatique. Une wombe atomique ! »
Tigre et Dragon 2 (FCCF 2016)
Yuen Woo-Ping
« L'effet de surprise est passé depuis le film d'Ang Lee. Certes esthétique et superbement chorégraphié, Tigre et Dragon 2 est bien trop classique. »
« Yuen Woo-ping est toujours un chorégraphe virtuose, et l'on retrouve avec plaisir les codes d'un Wu Xia à l'ancienne, mais... que le scénario est classique ! Que les effets numériques sont laids ! Et que l'ensemble est aseptisé pour le public américain ! »
Tigre et Dragon 2 (Netflix)
Yuen Woo-Ping
« L'effet de surprise est passé depuis le film d'Ang Lee. Certes esthétique et superbement chorégraphié, Tigre et Dragon 2 est bien trop classique. »
« Yuen Woo-ping est toujours un chorégraphe virtuose, et l'on retrouve avec plaisir les codes d'un Wu Xia à l'ancienne, mais... que le scénario est classique ! Que les effets numériques sont laids ! Et que l'ensemble est aseptisé pour le public américain ! »

Astuce : survolez la note d'un critique pour voir son commentaire personnel sur le film.

Films Captain Jim (Cinématraque) Flavien Poncet Justin Kwedi Kephren Montoute Elvire Rémand Marc L'Helgoualc'h Richard Guerry Romain Leclercq Maxime Bauer Victor Lopez
The Tenants Downstairs (L'Étrange Festival 2016)
Adam Tsuei
« Jeu de massacre stylisé qui remet le spectateur à sa place.... de pervers. »
« The Tenants Downstairs réussit son pari de film de catégorie III avec brio : violence, humour, décalage et clichés. On n'en demandait pas plus ! »
« Un film malin sur le regard et le voyeurisme, qui fait un peu trop de l'oeil au Fincher sous influence hitchcockienne et cherche un peu trop à faire tourner de l'oeil au spectateur. »
The Terror Live (en vidéo le 14/01/2015)
Kim Byung-woo
« Un huis-clos parfaitement maîtrisé, une tension incroyable. Bref, que du bon ! »
« L'efficacité au prix de toute cohérence narrative, et une fin assez irresponsable ou le terrorisme apparaît comme la seule solution face à la corruption généralisée. »
The Terror Live (FFCP 2014)
Kim Byung-woo
« Un huis-clos parfaitement maîtrisé, une tension incroyable. Bref, que du bon ! »
The Third Murder (en salles le 11/04/2018)
Kore-eda Hirokazu
« Quelques petits soucis de rythme empêche le film de vraiment décoller. Mais Kore-eda arrive toujours à nous accrocher avec une direction d'acteur au taquet et une réalisation assez dingue. »
« Même en changeant de genre et en s'attaquant au thriller judiciaire, Kore-eda reste d'une subtilité et d'une maestria incroyable dans sa mise en scène. »
The Tiger (FFCP 2016)
Park Hoon-jung
« Un mélange des genres fascinant mais qui souffre d'un soucis de rythme dans sa premiere heure. »
« Le film de chasse au tigre le plus ennuyeux et inintéressant de l'histoire. »
The Tokyo Night Sky Is Always the Densest Shade of Blue (Kinotayo)
Ishii Yûya
« La poésie c'est bien. La poésie à Tokyo c'est mieux ! »
« La ville de Tokyo est superbement filmée même si la mise en scène devient de moins en moins intéressante au fil du temps. Mais la réalisation ne parvient pas à faire oublier deux personnages quasi-insupportables dissertant sur la vie, la mort et enfonçant des portes ouvertes. »
« Belle ode à Tokyo, où la lumière des néons peine à cacher une certaine noirceur. »
« De sublimes idées de mise en scène, qui s’essoufflent un peu sur la durée. »
The Truth Beneath (FFCP 2016)
Lee Kyoung-mi
« Même si tout finit par trouver son sens dans une intense conclusion, un polar qui à force de s'éparpiller dans le fond et la forme perd un peu le spectateur. Néanmoins très prometteur et sacrément intense. »
« Le meilleur film du festival pour l'instant . Coup de coeur. "The World of Kanako" en Corée. Génial. »
« Excellente surprise que l'on attendait pas. Film dense au scénario et à la réalisation maîtrisés. La réalisatrice Lee Kyoung-mi est à suivre de très près ! »
« Une mise en scène millimétrée pour ce puzzle policier et humain qui fait rappelle "Le Monde de Kanako" de Nakashima, le nihilisme en moins. »
« Un polar mental fascinant de bout en bout. La grande révélation du FFCP 2016 ! »
The Villainess (Cannes 2017)
Jeong Byeong-Gil
« ça passe rarement, le reste du temps, c'est vilain. »
The Villainess (L'Étrange Festival 2017)
Jeong Byeong-Gil
« ça passe rarement, le reste du temps, c'est vilain. »
« Techniquement impressionnant, le film souffre d'un manque cruel de scénario et d'un montage bancal. Film usant... »
« C'est n'importe quoi et paresseux narrativement mais l'originalité et l'énergie des très nombreuses scènes d'actions suffisent à capter l'attention. »
The Virgin Psychics (Black Movie 2016)
Sono Sion
« C'est Sono Sion alors ça ne peut pas être foncièrement mauvais. Mais c'est totalement inutile. Comme quoi, réaliser 5 films par an, c'est peut-être un peu trop... »
« Sono Sion avait tout dit sur le sujet dans le formidable Tag. Une redite vulgaire, dans laquelle le cinéaste s'embrouille entre le cahier des charges de la commande et son propos, qui devient franchement pénible à suivre après 10 minutes amusantes... »
The Virgin Psychics (PIFFF 2015)
Sono Sion
« C'est Sono Sion alors ça ne peut pas être foncièrement mauvais. Mais c'est totalement inutile. Comme quoi, réaliser 5 films par an, c'est peut-être un peu trop... »
« Sono Sion avait tout dit sur le sujet dans le formidable Tag. Une redite vulgaire, dans laquelle le cinéaste s'embrouille entre le cahier des charges de la commande et son propos, qui devient franchement pénible à suivre après 10 minutes amusantes... »
The White Storm (FCCF 2014)
Benny Chan
« The White Storm apporte tout ce que l'on attend d'un film d'action hongkongais : un rythme soutenu, des retournements de situation sans fin, des acteurs de qualité et surtout, de belles scènes d'action ! »
The Woman in a Septik Tank (FICA 2014)
Marlon Rivera
« Une satire assez amusante du cinéma indépendant philippin, qui reste malgré tout trop superficielle et finit par rater son sujet. »
The World of Kanako (Black Movie 2015)
Nakashima Tetsuya
« Totalement décomplexé, The World of Kanako oscille entre drame adolescent lourdingue et film trash. Philosophie de comptoir, politiquement incorrect, bande son mielleuse, tout est poussé à son paroxysme. Chef d'oeuvre ou nanard... impossible de décider ! »
The World of Kanako (L'Étrange Festival 2014)
Nakashima Tetsuya
« Totalement décomplexé, The World of Kanako oscille entre drame adolescent lourdingue et film trash. Philosophie de comptoir, politiquement incorrect, bande son mielleuse, tout est poussé à son paroxysme. Chef d'oeuvre ou nanard...impossible de décider ! »
The World Of Us (FFCP 2016)
Yoon Ga-eun
« Bonheur et surtout heurts du monde de l'enfance scrutée avec délicatesse mais aussi une cruauté exacerbée par le contexte social coréen. Grande découverte. »
« D'une justesse et d'une délicatesse infinie. Un regard tendre mais noir sur le monde de l'enfance entre Kore-eda, Tran Anh Hung et Kim So-yong. »
« Film qui ne révolutionne pas le cinéma mais qui se montre très juste et qui voit le monde à travers les yeux des enfants, ce qui est particulièrement rare. Les jeunes actrices sont formidables. »
« L'acte de naissance d'une réalisatrice prometteuse. Un regard simple et cruel sur l'enfance, sans pathos hystérique. Brillant. »
« Une plongée subtile dans le monde de l'enfance qui réalise le tour de force de laisser sans lasser sa caméra à hauteur d'enfants pendant tout un long métrage. On peut juste regretter la prévisibilité des enjeux et du déroulement. »
Three Stories Of Love (Kinotayo 2017)
Hashiguchi Ryosuke
« Une galerie de portrait touchante mais amoindrie par un rythme lâche et une certaine redondance narrative. »
« Quelques belles scènes mais la construction narrative, très mal travaillée, nuit au film. »
« Le film "Kinotayo" de Kinotayo 2017 ! »
Thy Womb (FICA 2014)
Brillante Mendoza
« Envoûtant voyage aquatique. Une wombe atomique ! »
Tigre et Dragon 2 (FCCF 2016)
Yuen Woo-Ping
« L'effet de surprise est passé depuis le film d'Ang Lee. Certes esthétique et superbement chorégraphié, Tigre et Dragon 2 est bien trop classique. »
« Yuen Woo-ping est toujours un chorégraphe virtuose, et l'on retrouve avec plaisir les codes d'un Wu Xia à l'ancienne, mais... que le scénario est classique ! Que les effets numériques sont laids ! Et que l'ensemble est aseptisé pour le public américain ! »
Tigre et Dragon 2 (Netflix)
Yuen Woo-Ping
« L'effet de surprise est passé depuis le film d'Ang Lee. Certes esthétique et superbement chorégraphié, Tigre et Dragon 2 est bien trop classique. »
« Yuen Woo-ping est toujours un chorégraphe virtuose, et l'on retrouve avec plaisir les codes d'un Wu Xia à l'ancienne, mais... que le scénario est classique ! Que les effets numériques sont laids ! Et que l'ensemble est aseptisé pour le public américain ! »

Astuce : survolez la note d'un critique pour voir son commentaire personnel sur le film.

Tableau des Etoiles

Films Captain Jim (Cinématraque) Flavien Poncet Justin Kwedi Kephren Montoute Elvire Rémand Marc L'Helgoualc'h Richard Guerry Romain Leclercq Maxime Bauer Victor Lopez
The Tenants Downstairs (L'Étrange Festival 2016)
Adam Tsuei
« Jeu de massacre stylisé qui remet le spectateur à sa place.... de pervers. »
« The Tenants Downstairs réussit son pari de film de catégorie III avec brio : violence, humour, décalage et clichés. On n'en demandait pas plus ! »
« Un film malin sur le regard et le voyeurisme, qui fait un peu trop de l'oeil au Fincher sous influence hitchcockienne et cherche un peu trop à faire tourner de l'oeil au spectateur. »
The Terror Live (en vidéo le 14/01/2015)
Kim Byung-woo
« Un huis-clos parfaitement maîtrisé, une tension incroyable. Bref, que du bon ! »
« L'efficacité au prix de toute cohérence narrative, et une fin assez irresponsable ou le terrorisme apparaît comme la seule solution face à la corruption généralisée. »
The Terror Live (FFCP 2014)
Kim Byung-woo
« Un huis-clos parfaitement maîtrisé, une tension incroyable. Bref, que du bon ! »
The Third Murder (en salles le 11/04/2018)
Kore-eda Hirokazu
« Quelques petits soucis de rythme empêche le film de vraiment décoller. Mais Kore-eda arrive toujours à nous accrocher avec une direction d'acteur au taquet et une réalisation assez dingue. »
« Même en changeant de genre et en s'attaquant au thriller judiciaire, Kore-eda reste d'une subtilité et d'une maestria incroyable dans sa mise en scène. »
The Tiger (FFCP 2016)
Park Hoon-jung
« Un mélange des genres fascinant mais qui souffre d'un soucis de rythme dans sa premiere heure. »
« Le film de chasse au tigre le plus ennuyeux et inintéressant de l'histoire. »
The Tokyo Night Sky Is Always the Densest Shade of Blue (Kinotayo)
Ishii Yûya
« La poésie c'est bien. La poésie à Tokyo c'est mieux ! »
« La ville de Tokyo est superbement filmée même si la mise en scène devient de moins en moins intéressante au fil du temps. Mais la réalisation ne parvient pas à faire oublier deux personnages quasi-insupportables dissertant sur la vie, la mort et enfonçant des portes ouvertes. »
« Belle ode à Tokyo, où la lumière des néons peine à cacher une certaine noirceur. »
« De sublimes idées de mise en scène, qui s’essoufflent un peu sur la durée. »
The Truth Beneath (FFCP 2016)
Lee Kyoung-mi
« Même si tout finit par trouver son sens dans une intense conclusion, un polar qui à force de s'éparpiller dans le fond et la forme perd un peu le spectateur. Néanmoins très prometteur et sacrément intense. »
« Le meilleur film du festival pour l'instant . Coup de coeur. "The World of Kanako" en Corée. Génial. »
« Excellente surprise que l'on attendait pas. Film dense au scénario et à la réalisation maîtrisés. La réalisatrice Lee Kyoung-mi est à suivre de très près ! »
« Une mise en scène millimétrée pour ce puzzle policier et humain qui fait rappelle "Le Monde de Kanako" de Nakashima, le nihilisme en moins. »
« Un polar mental fascinant de bout en bout. La grande révélation du FFCP 2016 ! »
The Villainess (Cannes 2017)
Jeong Byeong-Gil
« ça passe rarement, le reste du temps, c'est vilain. »
The Villainess (L'Étrange Festival 2017)
Jeong Byeong-Gil
« ça passe rarement, le reste du temps, c'est vilain. »
« Techniquement impressionnant, le film souffre d'un manque cruel de scénario et d'un montage bancal. Film usant... »
« C'est n'importe quoi et paresseux narrativement mais l'originalité et l'énergie des très nombreuses scènes d'actions suffisent à capter l'attention. »
The Virgin Psychics (Black Movie 2016)
Sono Sion
« C'est Sono Sion alors ça ne peut pas être foncièrement mauvais. Mais c'est totalement inutile. Comme quoi, réaliser 5 films par an, c'est peut-être un peu trop... »
« Sono Sion avait tout dit sur le sujet dans le formidable Tag. Une redite vulgaire, dans laquelle le cinéaste s'embrouille entre le cahier des charges de la commande et son propos, qui devient franchement pénible à suivre après 10 minutes amusantes... »
The Virgin Psychics (PIFFF 2015)
Sono Sion
« C'est Sono Sion alors ça ne peut pas être foncièrement mauvais. Mais c'est totalement inutile. Comme quoi, réaliser 5 films par an, c'est peut-être un peu trop... »
« Sono Sion avait tout dit sur le sujet dans le formidable Tag. Une redite vulgaire, dans laquelle le cinéaste s'embrouille entre le cahier des charges de la commande et son propos, qui devient franchement pénible à suivre après 10 minutes amusantes... »
The White Storm (FCCF 2014)
Benny Chan
« The White Storm apporte tout ce que l'on attend d'un film d'action hongkongais : un rythme soutenu, des retournements de situation sans fin, des acteurs de qualité et surtout, de belles scènes d'action ! »
The Woman in a Septik Tank (FICA 2014)
Marlon Rivera
« Une satire assez amusante du cinéma indépendant philippin, qui reste malgré tout trop superficielle et finit par rater son sujet. »
The World of Kanako (Black Movie 2015)
Nakashima Tetsuya
« Totalement décomplexé, The World of Kanako oscille entre drame adolescent lourdingue et film trash. Philosophie de comptoir, politiquement incorrect, bande son mielleuse, tout est poussé à son paroxysme. Chef d'oeuvre ou nanard... impossible de décider ! »
The World of Kanako (L'Étrange Festival 2014)
Nakashima Tetsuya
« Totalement décomplexé, The World of Kanako oscille entre drame adolescent lourdingue et film trash. Philosophie de comptoir, politiquement incorrect, bande son mielleuse, tout est poussé à son paroxysme. Chef d'oeuvre ou nanard...impossible de décider ! »
The World Of Us (FFCP 2016)
Yoon Ga-eun
« Bonheur et surtout heurts du monde de l'enfance scrutée avec délicatesse mais aussi une cruauté exacerbée par le contexte social coréen. Grande découverte. »
« D'une justesse et d'une délicatesse infinie. Un regard tendre mais noir sur le monde de l'enfance entre Kore-eda, Tran Anh Hung et Kim So-yong. »
« Film qui ne révolutionne pas le cinéma mais qui se montre très juste et qui voit le monde à travers les yeux des enfants, ce qui est particulièrement rare. Les jeunes actrices sont formidables. »
« L'acte de naissance d'une réalisatrice prometteuse. Un regard simple et cruel sur l'enfance, sans pathos hystérique. Brillant. »
« Une plongée subtile dans le monde de l'enfance qui réalise le tour de force de laisser sans lasser sa caméra à hauteur d'enfants pendant tout un long métrage. On peut juste regretter la prévisibilité des enjeux et du déroulement. »
Three Stories Of Love (Kinotayo 2017)
Hashiguchi Ryosuke
« Une galerie de portrait touchante mais amoindrie par un rythme lâche et une certaine redondance narrative. »
« Quelques belles scènes mais la construction narrative, très mal travaillée, nuit au film. »
« Le film "Kinotayo" de Kinotayo 2017 ! »
Thy Womb (FICA 2014)
Brillante Mendoza
« Envoûtant voyage aquatique. Une wombe atomique ! »
Tigre et Dragon 2 (FCCF 2016)
Yuen Woo-Ping
« L'effet de surprise est passé depuis le film d'Ang Lee. Certes esthétique et superbement chorégraphié, Tigre et Dragon 2 est bien trop classique. »
« Yuen Woo-ping est toujours un chorégraphe virtuose, et l'on retrouve avec plaisir les codes d'un Wu Xia à l'ancienne, mais... que le scénario est classique ! Que les effets numériques sont laids ! Et que l'ensemble est aseptisé pour le public américain ! »
Tigre et Dragon 2 (Netflix)
Yuen Woo-Ping
« L'effet de surprise est passé depuis le film d'Ang Lee. Certes esthétique et superbement chorégraphié, Tigre et Dragon 2 est bien trop classique. »
« Yuen Woo-ping est toujours un chorégraphe virtuose, et l'on retrouve avec plaisir les codes d'un Wu Xia à l'ancienne, mais... que le scénario est classique ! Que les effets numériques sont laids ! Et que l'ensemble est aseptisé pour le public américain ! »
  • : pas de note
  • : mauvais
  • : moyen
  • : bon
  • : très bon
  • : excellent
  • : chef-d'Oeuvre

Astuce : survolez la note d'un critique pour voir son commentaire personnel sur le film.