Films Captain Jim (Cinématraque) Flavien Poncet Justin Kwedi Kephren Montoute Elvire Rémand Marc L'Helgoualc'h Richard Guerry Romain Leclercq Maxime Bauer Victor Lopez
A Dark, Dark Man (en salles le 14/10/2020)
Adilkhan Yerzhanov
« Quand le polar sombre réussit à faire rire de son cynisme, c'est soit qu'il est ridicule, soit que le monde l'est. On sait tous aujourd'hui que c'est le monde le plus ridicule... »
« Désolation et corruption au programme d'un polar austère mais aux saisissants sursauts de violence et d'humour noir. »
« Film étonnant que ce Dark, Dark Man, polar à la fois planant et drôle à la manière des frères Coen. »
« Bel ouvrage de rédemption où la violence côtoie l'inavouable dans le silence lunaire des steppes kazakhes. Tout de même un peu longuet et à la tension inégale. »
« Un polar du fond des steppes qui marie magistralement critique sociale et drame humain avec une pincée d’humour très noir et de non-sens. Le Cinéma kazakh est plus vivant que jamais et en grande forme. »
A Day (L'Étrange Festival 2017)
Cho Sun-Ho
« Un blockbuster coréen : carré, efficace, bien mené. Mais ça manque d'âme et de folie tout ça. C'est un peu fade. »
« Moralisateur et lacrymal, A Day ne tient pas les promesses de son pitch et ne livre qu'un polar milieux de plus. »
A Dream of Iron (FFCP 2014)
Kelvin Kyung Kun Park
A Girl At My Door (en salles le 05/11/2014)
JULY JUNG
« De belles intentions, des acteurs de qualité, un scénario intéressant et qui promet de l'intensité. Tout pour plaire. Mais... où est le souffle dans la réalisation ? On attend un peu de folie pour le 2 film de Jung July ! »
« Plongée dans le quotidien trouble d'une jeune flic de province qui aurait du être passionnante dans sa prise en charge de sujets tabous de la société coréenne, mais qui ne décolle pas à cause de sa mise en scène trop scolaire. »
A Girl Walks Alone At Night (L'Etrange Festival 2014)
Ana Lily Amirpour
« Très bonne surprise de la part d'une jeune réalisatrice iranienne. Ambiance Midwest pour un film de vampires qui cache un certain féminisme qu'on montre assez peu en Iran. Bande son géniale ! »
A Girl Walks Home Alone At Night (en salles le 14/01/2015)
Ana Lily Amirpour
« Très bonne surprise de la part d'une jeune réalisatrice iranienne. Ambiance Midwest pour un film de vampires qui cache un certain féminisme qu'on montre assez peu en Iran. Bande son géniale ! »
« Un film décousu et poseur, qui semble avoir beaucoup trop de chose à prouver pour être honnête. »
A Hard Day (Cannes 2014)
Kim Seong-bun
« Kim Seong-jun détourne les codes du thriller avec intelligence. Un pari osé réussi avec brio. »
« Un bon petit polar coréen, tout plein d’humour, ça fait toujours plaisir à Cannes. Comme le dit l’ami Julien, une « bouchée d’air frais ». »
A Hard Day (L'Étrange Festival 2014)
Kim Seong-hun
« Le cinéma coréen peut faire rire les Occidentaux ! A la fois stressant et hilarant, A Hard Day ne souffre d'aucun manque de rythme. Un très joli moment de cinéma. »
« Un bon polar doublé d’une passionnante réflexion sur le genre et la masculinité dans les films d’action et la société coréenne. »
A Haunting Hitchhike (FFCP 2018)
Jeong Hee-jae
« Un beau drame, poignant, sans pathos ni mélo qui manie les ruptures de tons avec subtilité. »
« La révélation du festival, avec ce premier long-métrage inattendu, à la thématique sociale mais pas misérabiliste. On suivra la carrière de Jeong Hee-jae avec attention. »
A la folie (en salles le 11/03/2015)
Wang Bing
« Impressionnante plongée en immersion totale dans un hôpital psychiatrique en Chine. Une expérience douloureuse proche de la folie. »
A Matter of Interpretation (FICA 2015)
Lee Kwang-kuk
« Parfait pour ceux qui trouvent que le cinéma de Hong Sang-soo tourne un peu en rond. »
A Midsummer's Fantasia (FFCP 2015)
Jang Kun-jae
« De beaux plans et de bons acteurs ne suffisent pas. Il faut aussi un scénario... »
« Une seconde partie charmante, malheureusement précédée de son laborieux et inutile making-off. À noter l'effet somnifère imparable du film, dont Elvire et Martin, roupillant tranquillement tout le long du film peuvent largement témoigner ! »
A Quiet Dream (FFCP 2017)
Zhang Lu
« Personnages attachants, abîmés et excentriques, situation décalées et atmosphère flottante pour un spectacle singulier et original dont on perd parfois le fil néanmoins. »
« Voir la punchline de Nicolas. »
« D'une tranquillité qui laisse en effet rêveur... »
A Strange Course of Event (Cannes 2013)
Raphael Nadjari
« L'étrangeté est à peine là et on attend encore les événements. »
A Taxi Driver (FFCP 2017)
Jang Hoon
« Malgré l'audace et la maîtrise. La gravité du sujet ne permet de faire l'impasse sur les défauts du film. »
« Le film aurait pu être poignant si seulement il n'oubliait pas son sujet lors du dernier acte. Mais le cinéma coréen a peut-être franchi un premier pas important avec A Taxi Driver : mettre en scène des sujets ô combien douloureux pour le peuple coréen. Reste à franchir l'étape suivante... Les interroger et ne pas dévier en cours de route. »
« Amusant dans sa première partie, le film vire au grotesque en accumulant les poncifs quand il aurait dû se faire nécessaire dans sa seconde partie sur le massacre de Gwangju. »
A Touch of Sin (Cannes 2013)
Jia Zhang-ke
« Un nouveau regard sur la Chine. Et quel regard ! »
« A Touch of Palme d’Or ! »
A Touch Of Sin (en vidéo le 03/06/2014)
Jia Zhang-ke
« Un nouveau regard sur la Chine. Et quel regard ! »
« A Touch of Palme d’Or ! »
Adieu au langage (Cannes 2014)
Jean-Luc Godard
« Limpide, facétieux et d'une constante inventivité. Godard est toujours aussi moderne. »
Adulthood (FFCP 2018)
Kim In-seon
« Un joli film comme on peut le découvrir chaque année au FFCP, qui tient notamment grâce à un duo d'acteurs parfait. On est pris de tendresse. »
« Une comédie sympathique et sans prétention. Cruelle et drôle en même temps. »
After My Death (en salles le 21/11/2018)
Yu Young-sik
« Sujet intéressant et interprétation intense qui se perdent dans un nihilisme creux et vain. »
« Film inutilement compliqué, qui en fait trop et en met de partout sans forcément développer les thématiques abordées. »
« Oeuvre inégale qui tourne parfois à vide mais qui contient plusieurs scènes d'une grande puissance et une bande sonore immersive de bon aloi. »
« Le film devient intéressant quand le titre commence à tenir ses promesses... à 30 minutes de la fin. »

Astuce : survolez la note d'un critique pour voir son commentaire personnel sur le film.

Films Captain Jim (Cinématraque) Flavien Poncet Justin Kwedi Kephren Montoute Elvire Rémand Marc L'Helgoualc'h Richard Guerry Romain Leclercq Maxime Bauer Victor Lopez
A Dark, Dark Man (en salles le 14/10/2020)
Adilkhan Yerzhanov
« Quand le polar sombre réussit à faire rire de son cynisme, c'est soit qu'il est ridicule, soit que le monde l'est. On sait tous aujourd'hui que c'est le monde le plus ridicule... »
« Désolation et corruption au programme d'un polar austère mais aux saisissants sursauts de violence et d'humour noir. »
« Film étonnant que ce Dark, Dark Man, polar à la fois planant et drôle à la manière des frères Coen. »
« Bel ouvrage de rédemption où la violence côtoie l'inavouable dans le silence lunaire des steppes kazakhes. Tout de même un peu longuet et à la tension inégale. »
« Un polar du fond des steppes qui marie magistralement critique sociale et drame humain avec une pincée d’humour très noir et de non-sens. Le Cinéma kazakh est plus vivant que jamais et en grande forme. »
A Day (L'Étrange Festival 2017)
Cho Sun-Ho
« Un blockbuster coréen : carré, efficace, bien mené. Mais ça manque d'âme et de folie tout ça. C'est un peu fade. »
« Moralisateur et lacrymal, A Day ne tient pas les promesses de son pitch et ne livre qu'un polar milieux de plus. »
A Dream of Iron (FFCP 2014)
Kelvin Kyung Kun Park
A Girl At My Door (en salles le 05/11/2014)
JULY JUNG
« De belles intentions, des acteurs de qualité, un scénario intéressant et qui promet de l'intensité. Tout pour plaire. Mais... où est le souffle dans la réalisation ? On attend un peu de folie pour le 2 film de Jung July ! »
« Plongée dans le quotidien trouble d'une jeune flic de province qui aurait du être passionnante dans sa prise en charge de sujets tabous de la société coréenne, mais qui ne décolle pas à cause de sa mise en scène trop scolaire. »
A Girl Walks Alone At Night (L'Etrange Festival 2014)
Ana Lily Amirpour
« Très bonne surprise de la part d'une jeune réalisatrice iranienne. Ambiance Midwest pour un film de vampires qui cache un certain féminisme qu'on montre assez peu en Iran. Bande son géniale ! »
A Girl Walks Home Alone At Night (en salles le 14/01/2015)
Ana Lily Amirpour
« Très bonne surprise de la part d'une jeune réalisatrice iranienne. Ambiance Midwest pour un film de vampires qui cache un certain féminisme qu'on montre assez peu en Iran. Bande son géniale ! »
« Un film décousu et poseur, qui semble avoir beaucoup trop de chose à prouver pour être honnête. »
A Hard Day (Cannes 2014)
Kim Seong-bun
« Kim Seong-jun détourne les codes du thriller avec intelligence. Un pari osé réussi avec brio. »
« Un bon petit polar coréen, tout plein d’humour, ça fait toujours plaisir à Cannes. Comme le dit l’ami Julien, une « bouchée d’air frais ». »
A Hard Day (L'Étrange Festival 2014)
Kim Seong-hun
« Le cinéma coréen peut faire rire les Occidentaux ! A la fois stressant et hilarant, A Hard Day ne souffre d'aucun manque de rythme. Un très joli moment de cinéma. »
« Un bon polar doublé d’une passionnante réflexion sur le genre et la masculinité dans les films d’action et la société coréenne. »
A Haunting Hitchhike (FFCP 2018)
Jeong Hee-jae
« Un beau drame, poignant, sans pathos ni mélo qui manie les ruptures de tons avec subtilité. »
« La révélation du festival, avec ce premier long-métrage inattendu, à la thématique sociale mais pas misérabiliste. On suivra la carrière de Jeong Hee-jae avec attention. »
A la folie (en salles le 11/03/2015)
Wang Bing
« Impressionnante plongée en immersion totale dans un hôpital psychiatrique en Chine. Une expérience douloureuse proche de la folie. »
A Matter of Interpretation (FICA 2015)
Lee Kwang-kuk
« Parfait pour ceux qui trouvent que le cinéma de Hong Sang-soo tourne un peu en rond. »
A Midsummer's Fantasia (FFCP 2015)
Jang Kun-jae
« De beaux plans et de bons acteurs ne suffisent pas. Il faut aussi un scénario... »
« Une seconde partie charmante, malheureusement précédée de son laborieux et inutile making-off. À noter l'effet somnifère imparable du film, dont Elvire et Martin, roupillant tranquillement tout le long du film peuvent largement témoigner ! »
A Quiet Dream (FFCP 2017)
Zhang Lu
« Personnages attachants, abîmés et excentriques, situation décalées et atmosphère flottante pour un spectacle singulier et original dont on perd parfois le fil néanmoins. »
« Voir la punchline de Nicolas. »
« D'une tranquillité qui laisse en effet rêveur... »
A Strange Course of Event (Cannes 2013)
Raphael Nadjari
« L'étrangeté est à peine là et on attend encore les événements. »
A Taxi Driver (FFCP 2017)
Jang Hoon
« Malgré l'audace et la maîtrise. La gravité du sujet ne permet de faire l'impasse sur les défauts du film. »
« Le film aurait pu être poignant si seulement il n'oubliait pas son sujet lors du dernier acte. Mais le cinéma coréen a peut-être franchi un premier pas important avec A Taxi Driver : mettre en scène des sujets ô combien douloureux pour le peuple coréen. Reste à franchir l'étape suivante... Les interroger et ne pas dévier en cours de route. »
« Amusant dans sa première partie, le film vire au grotesque en accumulant les poncifs quand il aurait dû se faire nécessaire dans sa seconde partie sur le massacre de Gwangju. »
A Touch of Sin (Cannes 2013)
Jia Zhang-ke
« Un nouveau regard sur la Chine. Et quel regard ! »
« A Touch of Palme d’Or ! »
A Touch Of Sin (en vidéo le 03/06/2014)
Jia Zhang-ke
« Un nouveau regard sur la Chine. Et quel regard ! »
« A Touch of Palme d’Or ! »
Adieu au langage (Cannes 2014)
Jean-Luc Godard
« Limpide, facétieux et d'une constante inventivité. Godard est toujours aussi moderne. »
Adulthood (FFCP 2018)
Kim In-seon
« Un joli film comme on peut le découvrir chaque année au FFCP, qui tient notamment grâce à un duo d'acteurs parfait. On est pris de tendresse. »
« Une comédie sympathique et sans prétention. Cruelle et drôle en même temps. »
After My Death (en salles le 21/11/2018)
Yu Young-sik
« Sujet intéressant et interprétation intense qui se perdent dans un nihilisme creux et vain. »
« Film inutilement compliqué, qui en fait trop et en met de partout sans forcément développer les thématiques abordées. »
« Oeuvre inégale qui tourne parfois à vide mais qui contient plusieurs scènes d'une grande puissance et une bande sonore immersive de bon aloi. »
« Le film devient intéressant quand le titre commence à tenir ses promesses... à 30 minutes de la fin. »

Astuce : survolez la note d'un critique pour voir son commentaire personnel sur le film.

Tableau des Etoiles

Films Captain Jim (Cinématraque) Flavien Poncet Justin Kwedi Kephren Montoute Elvire Rémand Marc L'Helgoualc'h Richard Guerry Romain Leclercq Maxime Bauer Victor Lopez
A Dark, Dark Man (en salles le 14/10/2020)
Adilkhan Yerzhanov
« Quand le polar sombre réussit à faire rire de son cynisme, c'est soit qu'il est ridicule, soit que le monde l'est. On sait tous aujourd'hui que c'est le monde le plus ridicule... »
« Désolation et corruption au programme d'un polar austère mais aux saisissants sursauts de violence et d'humour noir. »
« Film étonnant que ce Dark, Dark Man, polar à la fois planant et drôle à la manière des frères Coen. »
« Bel ouvrage de rédemption où la violence côtoie l'inavouable dans le silence lunaire des steppes kazakhes. Tout de même un peu longuet et à la tension inégale. »
« Un polar du fond des steppes qui marie magistralement critique sociale et drame humain avec une pincée d’humour très noir et de non-sens. Le Cinéma kazakh est plus vivant que jamais et en grande forme. »
A Day (L'Étrange Festival 2017)
Cho Sun-Ho
« Un blockbuster coréen : carré, efficace, bien mené. Mais ça manque d'âme et de folie tout ça. C'est un peu fade. »
« Moralisateur et lacrymal, A Day ne tient pas les promesses de son pitch et ne livre qu'un polar milieux de plus. »
A Dream of Iron (FFCP 2014)
Kelvin Kyung Kun Park
A Girl At My Door (en salles le 05/11/2014)
JULY JUNG
« De belles intentions, des acteurs de qualité, un scénario intéressant et qui promet de l'intensité. Tout pour plaire. Mais... où est le souffle dans la réalisation ? On attend un peu de folie pour le 2 film de Jung July ! »
« Plongée dans le quotidien trouble d'une jeune flic de province qui aurait du être passionnante dans sa prise en charge de sujets tabous de la société coréenne, mais qui ne décolle pas à cause de sa mise en scène trop scolaire. »
A Girl Walks Alone At Night (L'Etrange Festival 2014)
Ana Lily Amirpour
« Très bonne surprise de la part d'une jeune réalisatrice iranienne. Ambiance Midwest pour un film de vampires qui cache un certain féminisme qu'on montre assez peu en Iran. Bande son géniale ! »
A Girl Walks Home Alone At Night (en salles le 14/01/2015)
Ana Lily Amirpour
« Très bonne surprise de la part d'une jeune réalisatrice iranienne. Ambiance Midwest pour un film de vampires qui cache un certain féminisme qu'on montre assez peu en Iran. Bande son géniale ! »
« Un film décousu et poseur, qui semble avoir beaucoup trop de chose à prouver pour être honnête. »
A Hard Day (Cannes 2014)
Kim Seong-bun
« Kim Seong-jun détourne les codes du thriller avec intelligence. Un pari osé réussi avec brio. »
« Un bon petit polar coréen, tout plein d’humour, ça fait toujours plaisir à Cannes. Comme le dit l’ami Julien, une « bouchée d’air frais ». »
A Hard Day (L'Étrange Festival 2014)
Kim Seong-hun
« Le cinéma coréen peut faire rire les Occidentaux ! A la fois stressant et hilarant, A Hard Day ne souffre d'aucun manque de rythme. Un très joli moment de cinéma. »
« Un bon polar doublé d’une passionnante réflexion sur le genre et la masculinité dans les films d’action et la société coréenne. »
A Haunting Hitchhike (FFCP 2018)
Jeong Hee-jae
« Un beau drame, poignant, sans pathos ni mélo qui manie les ruptures de tons avec subtilité. »
« La révélation du festival, avec ce premier long-métrage inattendu, à la thématique sociale mais pas misérabiliste. On suivra la carrière de Jeong Hee-jae avec attention. »
A la folie (en salles le 11/03/2015)
Wang Bing
« Impressionnante plongée en immersion totale dans un hôpital psychiatrique en Chine. Une expérience douloureuse proche de la folie. »
A Matter of Interpretation (FICA 2015)
Lee Kwang-kuk
« Parfait pour ceux qui trouvent que le cinéma de Hong Sang-soo tourne un peu en rond. »
A Midsummer's Fantasia (FFCP 2015)
Jang Kun-jae
« De beaux plans et de bons acteurs ne suffisent pas. Il faut aussi un scénario... »
« Une seconde partie charmante, malheureusement précédée de son laborieux et inutile making-off. À noter l'effet somnifère imparable du film, dont Elvire et Martin, roupillant tranquillement tout le long du film peuvent largement témoigner ! »
A Quiet Dream (FFCP 2017)
Zhang Lu
« Personnages attachants, abîmés et excentriques, situation décalées et atmosphère flottante pour un spectacle singulier et original dont on perd parfois le fil néanmoins. »
« Voir la punchline de Nicolas. »
« D'une tranquillité qui laisse en effet rêveur... »
A Strange Course of Event (Cannes 2013)
Raphael Nadjari
« L'étrangeté est à peine là et on attend encore les événements. »
A Taxi Driver (FFCP 2017)
Jang Hoon
« Malgré l'audace et la maîtrise. La gravité du sujet ne permet de faire l'impasse sur les défauts du film. »
« Le film aurait pu être poignant si seulement il n'oubliait pas son sujet lors du dernier acte. Mais le cinéma coréen a peut-être franchi un premier pas important avec A Taxi Driver : mettre en scène des sujets ô combien douloureux pour le peuple coréen. Reste à franchir l'étape suivante... Les interroger et ne pas dévier en cours de route. »
« Amusant dans sa première partie, le film vire au grotesque en accumulant les poncifs quand il aurait dû se faire nécessaire dans sa seconde partie sur le massacre de Gwangju. »
A Touch of Sin (Cannes 2013)
Jia Zhang-ke
« Un nouveau regard sur la Chine. Et quel regard ! »
« A Touch of Palme d’Or ! »
A Touch Of Sin (en vidéo le 03/06/2014)
Jia Zhang-ke
« Un nouveau regard sur la Chine. Et quel regard ! »
« A Touch of Palme d’Or ! »
Adieu au langage (Cannes 2014)
Jean-Luc Godard
« Limpide, facétieux et d'une constante inventivité. Godard est toujours aussi moderne. »
Adulthood (FFCP 2018)
Kim In-seon
« Un joli film comme on peut le découvrir chaque année au FFCP, qui tient notamment grâce à un duo d'acteurs parfait. On est pris de tendresse. »
« Une comédie sympathique et sans prétention. Cruelle et drôle en même temps. »
After My Death (en salles le 21/11/2018)
Yu Young-sik
« Sujet intéressant et interprétation intense qui se perdent dans un nihilisme creux et vain. »
« Film inutilement compliqué, qui en fait trop et en met de partout sans forcément développer les thématiques abordées. »
« Oeuvre inégale qui tourne parfois à vide mais qui contient plusieurs scènes d'une grande puissance et une bande sonore immersive de bon aloi. »
« Le film devient intéressant quand le titre commence à tenir ses promesses... à 30 minutes de la fin. »
  • : pas de note
  • : mauvais
  • : moyen
  • : bon
  • : très bon
  • : excellent
  • : chef-d'Oeuvre

Astuce : survolez la note d'un critique pour voir son commentaire personnel sur le film.