Tableau des Etoiles

Films Elias Campos Jeremy Coifman Justin Kwedi Kephren Montoute Elvire Rémand Martin Debat Nicolas Lemerle Victor Lopez Yannik Vanesse
Les Nouveaux héros (en salles le 11/02/2015)
Don Hall, Chris Williams
« Marvel s'immisce partout, comme un virus. C'est bon techniquement, mais totalement vide. »
« Un film d'animation incroyablement bien rythmé et visuellement époustouflant, certes classique dans son final, mais, dans la lignée du réjouissant "Les Mondes de Ralph", drôle et ludique à souhait, grâce notamment au personnage de bonhomme michelin robotique nommé Baymax. »
« Plutôt rassurant de constater que Marvel arrive à imposer son univers et ses codes à Disney, alors qu'à l'annonce du rachat de Marvel par Disney, on aurait pu penser à une dilution de la Maison des Idée dans Disneyland. Résultat, c'est le seul Disney regardable depuis très longtemps... »
10 Minutes (Black Movie 2015)
Lee Yong-seung
« Une analyse intéressante de la situation des jeunes diplômés en Corée mais avec une réalisation bien trop formelle. »
10 Minutes (FFCP 2014)
Lee Yong-seung
« Un film de fin d'études qui met subtilement en lumière la perversité insidieuse dont sont victimes les jeunes employés dans les entreprises modernes. »
100 Yen Love (Kinotayo 2015)
Take Masaharu
« Absurde, touchant, joué a la perfection, tour à tour comédie hilarante et drame réaliste, une petite pépite de cinéma qui donne envie de crier, de courir, de se mettre à la boxe et d'aimer. 2h10 d'espoir et de bananes. »
« Même si quelques maladresses transparaissent dans les changements de ton, 100 Yen Love est un beau moment de cinéma et on comprend pourquoi il est candidat aux Oscars ! »
« Sakura Ando enfile les gants, dans un conte initiatique teinté d'une peinture sociale réaliste. L'avènement d'une grande actrice et un beau concurrent pour les Oscars. »
« Un beau film sur des losers magnifiques et attachants, porté par la grande performance de Sakura Ando. »
« Un beau film, touchant, âpre et sensible (servi en plus par une excellente BO) ! »
12 Citizens (FCCF 2016)
Xu Ang
« Huis-clos sympathique mais qui peine à décoller. Mention spéciale aux acteurs, qui sont tous très bons. »
« Huis-clos sur un faux procès, le film ne quitte jamais la salle de délibération et parvient à créer une tension très intéressante de par les dialogues entre les jurés, qui représentent les strates de la société chinoise. 12 citizens manque cependant de surprise et de rebondissements. »
20 Once Again (FCCF 2015)
Leste Chen
« Après 10 minutes plutôt plaisantes, on s'ennuie ferme et on se transforme peu à peu en chamallow devant tant de mièvrerie. »
25 Novembre 1970, le jour où Mishima choisit son destin (en vidéo le 17/06/2014)
Wakamatsu Koji
« Wakamatsu fait son film comme Mishima tente son coup d’état, avec la force du désespoir. Cette fièvre, cette rage, cette lucidité aussi (la scène finale magnifique), finissent de faire du film, une dernière grande œuvre, sincère et poignante. »
« Wakamatsu poursuit son manifique travail de déconstruction des grandes idéologies de l'Histoire du Japon. On aurait tellement aimé qu'il puisse le poursuivre... »
47 Ronins (en salles le 02/04/2014)
Carl Erik Rinsch
« Une fresque qui invoque un Japon ancestral et légendaire. Plein de bonne volonté, mais très limité. »
« Un bon divertissement sur fond de faits historiques et légendes fantastiques. »
« Un divertissement limité mais sincère dans sa représentation des grandes légendes du genre. »
« De bonnes intentions ne suffisent pas à faire un bon film... »
47 Ronins (en vidéo le 05/08/2014)
Carl Rinsch
« Une fresque qui invoque un Japon ancestral et légendaire. Plein de bonne volonté, mais très limité »
« Un bon divertissement sur fond de faits historiques et légendes fantastiques. »
« Un divertissement limité mais sincère dans sa représentation des grandes légendes du genre. »
« De bonnes intentions ne suffisent pas à faire un bon film... »
« Tentative de fresque historico-fantastique pas vraiment réussie. »
800 M. 500 M. (FICA 2017)
Yao Tian
« Beau et gracieux, un film agréable qui ne restera pas dans l'histoire mais ne fait pas moins son petit effet. »
« La politique de l'enfant unique au cœur des montagnes brumeuses des Trois-Gorges. Prometteur même si pas dénué de maladresses. »
« Comme quoi, de vrai moment de cinéma et de mise en scène peuvent se combiner avec un sujet de société (le planning familial en Chine) au FICA ! »
A Cappella (en salles le 19/11/2014)
LEE SU-JIN
« Une structure narrative maladroite et mal amenée qui dessert un premier film pourtant intéressant. »
« Toujours les mêmes thèmes, toujours les mêmes défauts, toujours la même structure narrative, mais une sensibilité et une sincérité qui font mouche. »
« Admirable premier film, très fort et très touchant ! »
A Cappella (en vidéo le 06/10/2015)
Lee Su-jin
« Une structure narrative maladroite et mal amenée qui dessert un premier film pourtant intéressant. »
« Un premier film suffocant et pourtant empreint d'espoir sur d'adolescence et les violences au lycée. Une histoire bouleversante sur la difficile convalescence d'une jeune fille qui a subi les derniers outrages. Mention spécial à la jeune actrice Chun Woo-Hee. »
« Toujours les mêmes thèmes, toujours les mêmes défauts, toujours la même structure narrative, mais une sensibilité et une sincérité qui font mouche. »
« Admirable premier film, très fort et très touchant ! »
A CORNER OF HEAVEN (Black Movie 2015)
Zhang Miaoyan
« Légère déception après le monumental Black Blood, mais qui reste une balade hypnotique au pays de l'opium. »
A Dream of Iron (FFCP 2014)
Kelvin Kyung Kun Park
« Un documentaire en forme de symphonie sensorielle et poétique en milieu industriel et naval. »
A Girl At My Door (en salles le 05/11/2014)
JULY JUNG
« De belles intentions, des acteurs de qualité, un scénario intéressant et qui promet de l'intensité. Tout pour plaire. Mais... où est le souffle dans la réalisation ? On attend un peu de folie pour le 2 film de Jung July ! »
« Deux actrices formidables pour un drame social un peu trop sage dans sa mise en scène. »
« Plongée dans le quotidien trouble d'une jeune flic de province qui aurait du être passionnante dans sa prise en charge de sujets tabous de la société coréenne, mais qui ne décolle pas à cause de sa mise en scène trop scolaire. »
A Girl Walks Alone At Night (L'Etrange Festival 2014)
Ana Lily Amirpour
« Très bonne surprise de la part d'une jeune réalisatrice iranienne. Ambiance Midwest pour un film de vampires qui cache un certain féminisme qu'on montre assez peu en Iran. Bande son géniale ! »
« Ce film de vampire americano-iranien, à la fois punk, rock et féministe, nous plonge dans une ambiance de film noir des années 30 où l'on pourrait croiser Jim Jarmusch, Friedrich Wilhelm Murnau et Ennio Morricone. La belle découverte de l'Etrange Festival 2014. »
A Girl Walks Home Alone At Night (en salles le 14/01/2015)
Ana Lily Amirpour
« Très bonne surprise de la part d'une jeune réalisatrice iranienne. Ambiance Midwest pour un film de vampires qui cache un certain féminisme qu'on montre assez peu en Iran. Bande son géniale ! »
« Ce film de vampire americano-iranien, à la fois punk, rock et féministe, nous plonge dans une ambiance de film noir des années 30 où l'on pourrait croiser Jim Jarmusch, Friedrich Wilhelm Murnau et Ennio Morricone. La belle découverte de l'Etrange Festival 2014. »
« Un film décousu et poseur, qui semble avoir beaucoup trop de chose à prouver pour être honnête. »
A Hard Day (Cannes 2014)
Kim Seong-bun
« Kim Seong-jun détourne les codes du thriller avec intelligence. Un pari osé réussi avec brio. »
« Un bon petit polar coréen, tout plein d’humour, ça fait toujours plaisir à Cannes. Comme le dit l’ami Julien, une « bouchée d’air frais ». »
A Hard Day (L'Étrange Festival 2014)
Kim Seong-hun
« Le cinéma coréen peut faire rire les Occidentaux ! A la fois stressant et hilarant, A Hard Day ne souffre d'aucun manque de rythme. Un très joli moment de cinéma. »
« Un thriller typiquement coréen, qui alterne séquences absurdes hilarantes et moments de tension haletants, en s'amusant de la corruption au sein de la police locale. Pas original pour un sou mais efficace dans son genre. »
« Un bon polar doublé d’une passionnante réflexion sur le genre et la masculinité dans les films d’action et la société coréenne. »
A la folie (en salles le 11/03/2015)
Wang Bing
« Monumental chef-d'oeuvre dans lequel des hommes se battent coûte que coûte pour garder leur humanité. »
« Impressionnante plongée en immersion totale dans un hôpital psychiatrique en Chine. Une expérience douloureuse proche de la folie. »
  • : pas de note
  • : mauvais
  • : moyen
  • : bon
  • : très bon
  • : excellent
  • : chef-d'Oeuvre

Astuce : survolez la note d'un critique pour voir son commentaire personnel sur le film.