Tableau des Etoiles

Films Elias Campos Jeremy Coifman Justin Kwedi Kephren Montoute Elvire Rémand Nicolas Lemerle Victor Lopez
The Fake (Deauville 2014)
Yeon Sangho
« En tout cas ce qui n'est pas fake c'est le talent de Yeon Sang-ho. »
« Violent, cru, brutal. 100% coréen ! »
« Un film d'animation nihiliste et violent sur les dégâts causés par l'endoctrinement religieux. »
« Le roi du cinéma d'animation. »
Han Gong-ju (Deauville 2014)
Lee Su-jin
« Une structure narrative maladroite et mal amenée qui dessert un premier film pourtant intéressant. »
« Toujours les mêmes thèmes, toujours les mêmes défauts, toujours la même structure narrative, mais une sensibilité et une sincérité qui font mouche. »
Monsterz (Deauville 2014)
Nakata Hideo
« Un film impersonnel, plat, qui se révèle un véritable calvaire tant toutes les tentatives pour sortir le film de sa torpeur sont ratées. »
« Nakata reprend le thème du Némésis façon Shyamalan, avec beaucoup moins de talent. »
« Une commande peu inspirée signée Nakata, dont les qualités de mises en scène fondent dans un projet insipide au scénario incohérent. Triste... »
Steel Cold Winter (Deauville 2014)
Choi Jin-seong
« Une première heure prometteuse, au climat froid et inquiétant qui traite de la vie à la campagne et du mal-être adolescent avec intelligence. Mais la suite, complaisante, gâche le tout. »
« Scénario vu et revu. Ni bon, ni mauvais. Très dispensable. »
« Malgré ses maladresses et son manque d'originalité, ce conte romantico-macabre nous emporte grâce à son formidable couple d'acteurs, mais aussi grâce au sens de l'image de son réalisateur. »
« Une belle histoire d'amour contrarié par un virage vers l'horreur macabre mal négocié. »
Toilet Blues (Deauville 2014)
Dirmarwan Hatta
« Un début sensuel et prometteur. Le désenchantement qui suit n'en n'est que plus grand. Une longue errance vaine et toc. »
« Un premier quart d'heure superbe gâché par le reste du film... »
« Les promesses sensuelles de la première séquence laissent peu à peu place à un trip philosophique vain, chiant et techniquement à la ramasse. »
« On tire la chasse ? »
Ugly (Deauville 2014)
Anurag Kashyap
« Un thriller indien si dynamique et vivant qu'on en oublie ses quelques défauts. »
« Polar indien qui part un peu dans tous les sens et se repose sur des personnages auxquels il est impossible de s'identifier. »
« Beautiful ! »
Nagima (Deauville 2014)
Zhanna Issabayeva
« Je suis resté complètement hermétique à cet univers et ce personnage. Il y a de belles idées cependant... »
« De belles idées malheureusement écrasées par un rythme pesant. »
« Un véritable sens de la mise en scène et quelques jolis moments, pour un film un peu trop léthargique. »
« Une maîtrise des effets qui ne compense pas une froideur émotionnelle qui rend le film très oubliable. »
No Man's Land (Deauville 2014)
Ning Hao
« Référentiel, stylé et à la photographie magnifique, No Man's Land est une sorte de croisement entre Hitcher, Duel et le western spaghetti. Décoiffant. »
« Un western contemporain chinois au cœur du désert de Gobi, pour un cocktail référentiel détonant. »
« Un western contemporain et brutal, très jouissif malgré son manque de subtilité. »
Present for you (Deauville 2014)
Yoshihiko Dai
« Affligeant. »
« Je ne suis jamais rentré dans ce délire hystérique, dont le procédé de mise en scène ne trouve jamais de justification. »
« Absence pour moi... »
The Ferry (FICA 2014)
Shi Wei
« Un joli livre d'images qui sent quand même un peu la naphtaline. »
« Un joli film qui ne fait pas de vague. »
Concrete Clouds (FICA 2014)
Lee Chatametikook
« Un film qui laisse de marbre. »
« De bonnes idées diluées dans un film très cerébral qui se révérait plus organique. »
Nobody's Home (FICA 2014)
Deniz Akçay
« Terrible portrait d'une femme meurtrie vampirisant tout l'espoir et l'énergie de sa progéniture. »
« Un beau drame venu de Turquie qui révèle une jeune réalisatrice à suivre. »
Quick Change (FICA 2014)
Eduardo Roy Jr.
« Effrayante et édifiante plongée dans le monde des transgenres de Manille. »
« Un très beau portrait d'une communauté marginalisé aux Philippines, qui flirte très inteligement avec le film de genre. »
Again (FICA 2014)
Kanai Junichi
« Une esthétique drama pour un discours sur le viol plus qu'ambigu. »
« Un film traitant du viol avec une esthétique entre drama et feel good movie ? Pourquoi pas ! Mais l'irresponsabilité pointe sur un dernier acte effaçant l'acte comme une simple erreur de jeunesse. Honteux ! »
Snow on Pines (FICA 2014)
Payman Maadi
« Un beau drame intimiste un peu bavard mais très maitrisé signé par l'acteur d'Une Séparation. »
Independencia (FICA 2014)
Raya Martin
« De belles intentions esthétiques, mais au-delà de cette jungle... l'ennui. »
« Que ceux remplit de sales principes, gisent là ! »
The Bet Collector (FICA 2014)
Jeffrey Jeturian
« Un aspect social bien trop en retrait, mais une incandescence touchante. »
« Un beau portrait de femme porté par une mise en scène alerte. »
Here Comes The Bride (FICA 2014)
Chris Martinez
« Un traitement télévisuel pour des numéros d'acteurs enormissimes. Une comédie rythmée et finalement assez attachante. Bien au dessus des comédies populaires françaises... »
« Une comédie populaire sympathique, mais un peu téléphonée. »
Qissa (FICA 2014)
Anup Singh
« Sensuel, poétique et poignant Qissa marque durablement. Irffan Khan est comme d'habitude parfait. »
« Une oeuvre ample et âpre, qui mérite un temps de reflexion et plusieurs visions. »
The Woman in a Septik Tank (FICA 2014)
Marlon Rivera
« Quelques savoureux instants féroces, mais un manque d'ambition dans le traitement. »
« Une satire assez amusante du cinéma indépendant philippin, qui reste malgré tout trop superficielle et finit par rater son sujet. »
  • : pas de note
  • : mauvais
  • : moyen
  • : bon
  • : très bon
  • : excellent
  • : chef-d'Oeuvre

Astuce : survolez la note d'un critique pour voir son commentaire personnel sur le film.