Tableau des Etoiles

Films Elias Campos Jeremy Coifman Justin Kwedi Kephren Montoute Elvire Rémand Martin Debat Nicolas Lemerle Victor Lopez Yannik Vanesse
On The Job (Cannes 2013)
Erik Matti
« Influencé par le polar coréen et Martin Scorcese, On The Job est une réussite. Ambigu et prenant. »
« Bourré d'action et effrayant de noirceur. Efficace ! »
« Thriller philippin pas follement original dans son déroulement mais plutôt efficace. »
« Un bon film Action Asia à la quinzaine, oui, c'est possible ! »
Norte, la fin de L\'histoire (Cannes 2013)
Lav Diaz
« D'une beauté époustouflante, Norte interroge, choc et subjugue, grand film. »
« Crime et Châtiment aux Philippines, admirablement mis en scène mais bien trop austère par moment. »
« Un ample et passionnant récit Dostoïevski »
Only God Forgives (Cannes 2013)
Nicolas Winding Refn
« Atmosphérique, stylisé à outrance, poseur aussi, le nouvel opus de Winding Refn fascine par la rigueur de ces plans, son surréalisme inquiétant. »
« Réalisation ultra soignée et atmosphère troublante. Dommage, Ryan Gosling a toujours autant le charisme d'une huître. »
« Nicolas Winding Refn désacralise le héros Gosling et nous plonge dans un labyrinthe des sens quasi-abstrait. »
A Strange Course of Event (Cannes 2013)
Raphael Nadjari
« Vain et mal écrit. Comme le personnage principal, on ne va nulle part. »
« L'étrangeté est à peine là et on attend encore les événements. »
Les Salauds (Cannes 2013)
Claire Denis
« Pas vraiment choquant malgré son côté un peu provoc,et manquant de subtilité, on retiendra du film Vincent Lindon, homme perdu au milieu des salauds. »
« Vous reprendrez bien un peu de maïs »
« Après les Salauds, je ne verrai plus les épis de maïs de la même façon. »
Shield of Straw (Cannes 2013)
Miike Takashi
« L'argent comme un virus contagieux donne à la première moitié du film des allures de "Body Snatchers movie". »
« Efficace pendant près d'une heure, le film se dégonfle petit à petit pour finir sur un climax complètement raté. »
« Impersonnel, mal foutu, et bourré d'incohérence, ce Miike ne sert pas son réalisateur en étant en sélection à Cannes. Jugé comme un blockbuster japonais, le verdict aurait cependant peut-être été autre... »
« Une histoire délicieusement bis et paranoïaque jusqu'au bout, mais mise en scène un peu trop sagement. »
Blind Detective (Cannes 2013)
Johnnie To
« Evoquant aussi bien Mad Detective que Yesterday Once More, To livre une comédie cantonaise enlevée et charmante. »
« De l'houmour cantonais bien lourd, mais bourré d'idées, ça fait toujours plaisir ! »
Jodorowsky Dune (Cannes 2013)
Franck Pivatch
« Portrait d'un film fantasme, bigger than life, le Dune de Jodo se révèle comme la matrice d'un genre »
« Incroyable documentaire qui remet en cause toute notre expérience cinématographique et toute notre vision sur le cinéma de SF moderne. »
« Un documentaire passionnant qui nous fait rêver un film rêvé. »
Bends (Cannes 2013)
Flora Lau
« Bends ne fait qu'effleurer son sujet. La très belle photographie de Christopher Doyle ne sauve pas le film de l'ennui. »
« De la maîtrise et une belle photographie de Christopher Doyle. Rien de plus. »
Monsoon Shootout (Cannes 2013)
Amit Kumar
« Appliqué, mais terriblement généreux, Monsoon Shoutout emporte l'adhésion. On attend la suite ! »
« Premier film d'une belle force, qui touche par l'implication totale et communicative visible de son auteur. Un incontestable coup de cœur. »
« Alléchant sur le papier, le film tourne hélas bien trop vite en rond pour convaincre. »
L'Image manquante (Cannes 2013)
Rithy Panh
« Thérapie et réflexion sur le pouvoir de l'image, le film est lumineux, mais d'une tristesse infinie. »
« Un pari osé pour un film autobiographique. Emouvant, intelligent et jamais larmoyant. »
« Un beau documentaire, intelligent dans son propos et dans sa façon de traiter le pouvoir de l'image. »
« Un très beau témoignage, qui vient éclairer d'une nouvelle manière l’œuvre et le parcours de Rithy Panh. »
Death March (Cannes 2013)
Adolfo Alix Jr.
« À la fin de 1h50 de film, les morts-vivants, c'est nous. »
« Premier (et seul) film de Cannes 2013 qui se transforme en bonne sieste. »
A Touch of Sin (Cannes 2013)
Jia Zhang-ke
« Grand film sur la Chine, grand film de genre à la structure ambitieuse et à la mise en scène virtuose. »
« Un nouveau regard sur la Chine. Et quel regard ! »
« Beaucoup de moments forts mais aussi quelques temps faibles, le regard de Jia Zhang-ke sur la Chine fait froid dans le dos. »
« A Touch of Palme d’Or ! »
Like Father Like Son (Cannes 2013)
Kore-eda Hirokazu
« Joli film, drôle et sensible. Comme toujours chez Kore-eda, ce n’est pas aussi mineur que ça… »
« Un subtil mélange d'humour, de drame et d'émotion, dosé à la perfection. »
« A partir de quel moment l'homme prend-il conscience d'être devenu un père ? Kore-eda continue d'explorer son thème de prédilection : la famille. C'est encore une fois bouleversant. »
« Loin (mais pas tant que ça) de ses chefs d’œuvres, Kore-eda signe une œuvre solide et d'une touchante sincérité »
Ugly (Cannes 2013)
Anurag Kashyap
« Les ruptures de ton sont savoureuses, la mise en scène énergique… »
« Polar indien qui part un peu dans tous les sens et se repose sur des personnages auxquels il est impossible de s'identifier. »
« Tarantino, c’est du Anurag Kashyap assaisonné au ketchup »
Mark @f Youth (Cannes 2013)
Chung Siu-hung
« Hideux et terriblement utopiste, Mark @f Youth est raté dans ses grandes largeures »
« No touch of Sin »
Le Passé (Cannes 2013)
Asghar Farhadi
« Un manque d’émotion et de subtilité pour ce drame familial d’un grand réalisateur en mode mineur. »
« Personnages énervants pour un scénario bâclé. »
« Toujours parfaitement calibré, très bien dirigé, joué, mis en scène, écrit, mais bien trop étouffant. »
« En passant du farsi au français, Asghar Farhadi perd en subtilité et en force. Son film le plus faible. »
  • : pas de note
  • : mauvais
  • : moyen
  • : bon
  • : très bon
  • : excellent
  • : chef-d'Oeuvre

Astuce : survolez la note d'un critique pour voir son commentaire personnel sur le film.