Tableau des Etoiles

Films Gael Martin Justin Kwedi Kephren Montoute Elvire Rémand Olivier Rossignot (Culturopoing) Romain Leclercq Victor Lopez
Souvenirs de Marnie (en salles le 14/01/2014)
Yonebayashi Hiroshima
« Yonebayashi Hiromasa franchit malheureusement la limite entre la sensibilité et la sensiblerie, ce qui gâche un peu le plaisir que le spectateur peut ressentir devant tant de belles images. »
« De la part de Yonebayashi, c'est plutôt mieux que son précédent Arrietty, mais le film souffre de la comparaison avec les autres Ghibli cuvée 2015 des maîtres Miyazaki et Takahata. »
Beautiful New Bay Area Project (Kinotayo 2014)
Kurosawa Kiyoshi
« Sympa mais s'oublie vite. »
« Kurosawa fait ses gammes. Un amuse bouche en attendant le prochain long. »
Disregarded People (Kinotayo 2014)
Sakaki Hideo
« Un film ample et âpre, qui suit au plus prêt ses personnages tordus par la vie. Un beau prix de la presse pour cette édition de Kinotayo. »
Sapporo Olympiades 1972 (Kinotayo 2014)
Shinoda Masahiro
Touching The Skin of Eeriness
Hamagushi Ryûsuke
« Avec des thèmes intéressants abordés mais non approfondis, Touching the Skin of Eeriness rend somnolent. »
« Pas très touchant mais d'un zen reposant. »
Japanscope (Kinotayo 2014)
Philippe Emmanuel Sorlin
« Documentaire passionnant sur le fond mais agaçant sur la forme (sauf si on aime la façon "nouvelle vague"). »
« La nouvelle nouvelle vague japonaise vu façon nouvelle vague française. Forcement incomplet, franchement réjouissant en attendant la version longue. »
The Horses of Fukushima (Kinotayo 2014)
Matsubayashi Yôju
« Les chevaux comme métaphore de Fukushima : pourquoi pas ? Mais il faut quand même avoir une âme d'amis des animaux pour être sensible à cette approche. »
Campaign 1 & 2 (Kinotayo 2014)
Sôda Kazuhiro
« Des longueurs mais une approche fascinante, à la fois bouffonne et glaçante de la politique, qui éclaire la démocratie japonaise, mais résonne aussi bien au delà ! »
Forma (Kinotayo 2014)
Sakamoto Ayumi
« Une construction passionnante qui instaure l'univers de Sakamoto Ayumi avec un premier film impressionnant de maitrise. »
The Kingdom of Dreams and Madness (Kinotayo 2014)
Sunada Mami
« Une plongée dans les secrets du studio Ghibli. Informatif, drôle et touchant. »
« La confirmation du talent de Sunada Mami après son bouleversant Death of a Japanese Salesman il y a 2 ans : son documentaire sur le Vent se lève est mieux que le film qu'il prend comme sujet. »
Backwater (Kinotayo 2014)
Aoyama Shinji
« Malgré quelques beaux plans, on s'ennuie ferme. »
« Un film retors qui regorge d'idées passionnantes, qu'un scénario assez indigeste a malheureusement du mal à mettre en lumière. »
Tamako In Moratoriumn (Kinotayo 2014)
Yamashita Nobuhiro
« Trop de kawai tue le kawai. »
La Maison au toit rouge (Kinotayo 2014)
Yamada Yôji
« Un mélodrame de la Shochiku des années 60 s'est glissé dans la programmation Kinotayo 2014 : un certain charme anachronique s'en dégage tout de même... »
Seventh Code (Kinotayo 2014)
Kurosawa Kiyoshi
« Un bon téléfilm. »
« Un long clip pour pour Atsuko Maeda, au sein duquel le talent de filmeur de Kurosawa transparaît par intermittence. »
The End of A Special Time We Were Allowed (Kinotayo 2014)
Ôta Shingo
« Le gros fail du festival... Mais qu'est ce que ce truc vient faire là ? »
The Light Shines Only There (Kinotayo 2014)
Mipo Ô
« Une mise en scène parfois inspirée gâchée par un jeu jeu d'acteur souvent outré et par des situations au grotesque peu assumé. »
Naguima (en salles le 26/11/2014)
Zhanna Issabayeva
« Grande maîtrise formelle pour cette oeuvre kazakh. Malgré un début misérabiliste, on glisse avec empathie dans la souffrance bouleversante de sincérité du personnage. »
« Toujours déconcertant, un film qui gagne en force à la seconde vision. »
On The Job (en vidéo le 03/09/2014)
Erik Matti
« Bourré d'action et effrayant de noirceur. Efficace ! »
« Un bon film Action Asia à la quinzaine, oui, c'est possible ! »
A Cappella (en salles le 19/11/2014)
LEE SU-JIN
« Une structure narrative maladroite et mal amenée qui dessert un premier film pourtant intéressant. »
« Admirable premier film, très fort et très touchant ! »
Monster Boy (en vidéo le 29/10/2014)
Jang Joon-hwan
« Le réalisateur de Save The Green Planet! change de ton. Il le fait très bien, forcément. Mais le film manque cruellement de folie ! »
  • : pas de note
  • : mauvais
  • : moyen
  • : bon
  • : très bon
  • : excellent
  • : chef-d'Oeuvre

Astuce : survolez la note d'un critique pour voir son commentaire personnel sur le film.