Tableau des Etoiles

Films Elias Campos Jeremy Coifman Justin Kwedi Kephren Montoute Elvire Rémand Nicolas Lemerle Victor Lopez
Masaan (en salles le 24/06/2015)
Neeraj Ghaywan
« L'amour contrarié par les anciennes traditions de la société indienne, dans un film touchant mais qui manque de personnalité. »
Fantasia (en salles le 01/07/2015)
Wang Chao
« Ce titre aurait pu être ironique, mais au delà du sordide, se trouve toujours un espoir, que Wang Chao veut à tout prix sauvegarder. »
« Une belle aventure au sein d'une famille chinoise désœuvrée. A la fois dur et poétique, Fantasia ne peut pas laisser indifférent. »
« Un regard dur mais pas désespéré sur la Chine d'aujourd'hui, à travers ce portrait familial bouleversant. »
« Une belle tranche de vie de la Chine contemporaine, filmé d'une regard réaliste, mais toujours bienveillant et jamais désespéré »
Hill Of Freedom (en salles le 08/07/2015)
Hong Sang-soo
« Le jeu d'acteurs manque cruellement de naturel (la faute à l'anglais ?). Ce n'est pas déplaisant à regarder. »
« Un récit épistolaire dont la narration déstructurée se dessine habilement au fil de la lecture désordonnée des différentes lettres. Un bon cru. »
« Un beau nouveau petit sommet dans la filmographiede HSS. »
Bends (en salles le 15/07/2015)
Flora Lau
« Bends ne fait qu'effleurer son sujet. La très belle photographie de Christopher Doyle ne sauve pas le film de l'ennui. »
« Un film glacial dont la narration trop étudiée empêche un réel approfondissement du sujet. »
« De la maîtrise et une belle photographie de Christopher Doyle. Rien de plus. »
The Ferry (FCCF 2015)
« Un joli livre d'images qui sent quand même un peu la naphtaline. »
« Un joli film qui ne fait pas de vague. »
Blind Massage (FCCF 2015)
« Un film sensoriel, voire sensuel. Une belle réussite. »
« Tout est dans le titre : des massages et des aveugles. Lou Ye est assez inspiré pour filmer les deux avec une mise en scène inventive quand il s'agit de traduire l'émoi des sens et la cécité. »
Somewhere Only We Know (FCCF 2015)
Xu Jinglei
« Une comédie romantique chinoise qui a la prétention de faire aussi bien que les comédies romantiques américaines. Un échec. »
20 Once Again (FCCF 2015)
Leste Chen
« Après 10 minutes plutôt plaisantes, on s'ennuie ferme et on se transforme peu à peu en chamallow devant tant de mièvrerie. »
Fleet of Time (FCCF 2015)
Zhang Yibai
« La première partie du film est légère et drôle mais la suite pâtit d'un pathos totalement insupportable. »
Police Story 2013 (FCCF 2015)
Ding Sheng
The Great Hypnotist (FCCF 2015)
Leste Chen
« Une sorte de 6e Sens au twist un peu attendu. Pas désagréable mais on est loin d'un chef d’œuvre. »
Brotherhood of Blades (FCCF 2015)
Lu Yang
La Bataille de la Montagne du Tigre (FCCF 2015)
Tsui Hark
« Le sens du spectacle de Tsui Hark ne fait pas totalement oublier le discours pompeux et propagandiste du film. »
Yakuza Apocalypse (Cannes 2015)
Miike Takashi
« Gloire à M. Grenouille ! »
« Takashi Miike's not Dead but Alive ! »
The Assassin (Cannes 2015)
Hou Hsiao Hsien
« Le film "beau mais chiant" du Festival. »
AN (Cannes 2015)
Naomi Kawase
« Naomi Kawase laisse un peu son panthéisme contemplatif de côté pour se concentrer sur ses personnages. On ne s'en plaint pas... »
Mountains May Depart (Cannes 2015)
Jia Zhang-ke
« Un puissant mélodrame, empli de regrets et de rêves perdus, où l'amour et l'amitié sont broyés par un système de plus en plus impitoyable. »
« Le film le plus puissant de Cannes 2015. »
Taklum (Cannes 2015)
Brillante Mendoza
« Un film fort et digne sur une communauté meurtrie par les catastrophes, qui choisit de ne pas se résigner. »
« Une première scène incroyable, avant que la force du film ne s’éparpille un peu dans une narration fragmentée. »
Vers l'autre rive (Cannes 2015)
Kurosawa Kiyoshi
« Un scénario et un univers ambitieux, mais un peu facile. Des problèmes de rythme qui plombent le film. »
« De belles idées, mais auxquelles il manque l'ampleur émotionnelle qu'elles devraient porter. Qu'il est difficile d'y arriver à cette autre rive... »
Notre petite sœur (Cannes 2015)
Kore-eda Hirokazu
« Je serais bien resté 4 heures de plus avec ces 4 sœurs magnifiques.Un peu de cinéma tendre et positif, ça fait du bien de temps en temps. »
« La délicatesse de la ligne claire de Kore-eda colle parfaitement aux beaux personnages du film, à la fois très simple et très profond. »
  • : pas de note
  • : mauvais
  • : moyen
  • : bon
  • : très bon
  • : excellent
  • : chef-d'Oeuvre

Astuce : survolez la note d'un critique pour voir son commentaire personnel sur le film.