VIDEO – Where Are You Going de Yang Zhengfan

Posté le 13 avril 2019 par

Spectrum poursuit ses sorties asiatiques en nous proposant cette fois Where Are You Going, en édition collector DVD + Blu-Ray, réalisé par Yang Zhengfan, que nous avions découvert lors de la première édition du Festival du Cinéma d’Auteur Chinois. Une déambulation de 2h30 en taxi dans les rues de Hong Kong. Film par Marc L’Helgoualc’h et bonus par Elvire Rémand.

Where Are You Going frappe d’emblée par son formalisme : une succession de plans-séquences filmant ce qu’on voit à travers le pare-brise d’un taxi. Un lancinant et hypnotique road trip qui peut risquer de lasser le spectateur mais qui s’avère efficace – sauf peut-être pour ceux qui ont la fâcheuse tendance à s’endormir en voiture. Les plans-séquences d’une dizaine de minutes mettent en scène des passagers qu’on ne voit jamais. Cette chronique de Hong Kong pendant 24h s’écrit par les courses de taxis dans les différents quartiers de la ville et par les dialogues entre les passagers et le chauffeur de taxi. Les plans-séquences sont une spécialités de Yang Zhengfan puisque son premier long-métrage Distant (2013) est composé de treize plans fixes.

Le film s’ouvre par l’arrivée d’un couple de Continentaux au port des ferries faisant la liaison entre Kowloon, située sur le Continent, et Hong Kong. Le couple déchante vite en apprenant qu’ils doivent payer un supplément pour avoir mis leur bagages dans le coffre du taxi, une pratique pas très « Continent ». Bienvenue à Hong Kong ! Les passagers se succèdent dans le taxi : une jeune tradeuse qui a perdu beaucoup d’argent en bourse et qui se dispute avec le chauffeur de taxi, des jeunes Philippines nostalgiques de leur pays, un couple de Taïwanais tenté de vendre des smartphones sur le Continent pour arrondir leurs fins de mois, un Britannique qui quitte Hong Kong pour Shanghai, en maudissant cette « ville en train de mourir », deux amies qui reviennent de discothèque et parlent d’un hypothétique mariage avec le riche fils d’un membre du Parti Communiste, un Hongkongais ayant fait fortune à San Francisco et qui revient à Hong Kong après une absence de 20 ans… Yang Zhengfan fait même une référence directe à une personnalité réelle mais défunte :  Tsang Tsou Choi, autoproclamé le Roi de Kowloon. Artiste célébré pour ses graffitis calligraphiques dans les rues de Kowloon, et mort en 2017, “Oncle Tsang” s’était imaginé une ascendance royale et se considérait donc comme le maître de Kowloon. Pour l’anecdote, son œuvre a été présentée lors de la biennale de Venise en 2003.

Yang Zhengfan where are you going

Les différents passagers s’avèrent parfois critiques vis-à-vis de Hong Kong, ville sur le déclin… Un discours qui tranche avec ce que l’on voit à travers le pare-brise du taxi : une ville tentaculaire, « debout » par ses nombreux gratte-ciel et ses ruelles bondées de monde. Hong Kong est d’ailleurs la ville la plus visitée au monde.

Yang Zhengfan réussit à tenir le spectateur en haleine en tissant d’hypothétiques liens entre différents passagers : l’expatrié britannique pourrait s’avérer être l’ancien petit-ami de la Chinoise promis au fils d’un cadre du Parti ; le dernier passager du film fait référence à une histoire racontée précédemment.

Where Are You Going a reçu le Prix du Jury au Festival du film indépendant de Chine (CIFF). C’est avec enthousiasme qu’on attend de voir le prochain film de Yang ZhengfanThe Stranger, actuellement en production et censé clore la trilogie appelée « The Outsider » commencée avec Distant. Selon le réalisateur, ce film « comprend treize histoires situées dans treize chambres d’hôtel de Pékin, chacune étant filmée en un seul plan-séquence. » Un dispositif qu’affectionne VRAIMENT Yang Zhengfan.

Côté bonus, Spectrum gâte les spectateurs, comme d’habitude. Tout d’abord, vous pourrez retrouver une interview avec le réalisateur, sur fond de miaulements de chat. Yang Zhengfan présente son parcours. Il est né et a vécu dans un village de pêcheurs qui a connu une incroyable modernisation et donc une urbanisation féroce. C’est au cours de cette évolution que le cinéaste est devenu sensible à la bétonisation des villages, qui modifie les rapports humains. Concernant son rapport au cinéma, il est assez récent. En effet, il n’a pas eu la chance d’avoir des cinémas autour de lui pendant son enfance et a donc découvert le cinéma beaucoup plus tard, lors de ses études de droit à Hong Kong, en regardant des DVD pirates sur son ordinateur. Il a découvert cet art à travers les films néo-réalistes italiens et ceux de la Nouvelle vague française. Mais ses principales influences demeurent Wong Kar-wai ainsi qu’Edward Yang. Après ses études, il se lance dans le cinéma, d’abord à l’école puis, très rapidement, en tournant et finançant ses propres films. En 2014, il quitte Hong Kong et se souvient d’un projet qu’il avait de tourner un documentaire sur un chauffeur de taxi, en caméra subjective. Face à sa relation avec Hong Kong, faite d’amour et de répulsion, il décide d’adapter ce scénario dans cette ville.

Le deuxième bonus est une présentation du film par l’écrivain et traductrice Brigitte Duzan, qu’il faudrait peut-être regarder en premier. Elle revient sur Distant, le premier long-métrage de Yang Zhengfan, qui est tout sauf linéaire et narratif. Where Are You Going reprend cette trame faite de plans-séquences non narratifs. Le spectateur pourrait avoir l’impression de regarder un documentaire mais ce n’est pas le cas. Pour le reste du bonus, nous nous tairons pour ne pas dévoiler les intrigues sur les principaux protagonistes du film.

Le bonus L’intimité par la distance – le cinéma de Yang Zhengfan par le Dr. Nadin Mai nous transforme en passager à travers le routes de Hong Kong. Dans ce bonus en voix off, Nadin Mai analyse l’oeuvre du cinéaste. Dans Where Are You Going, le réalisateur déjoue nos attentes en ne montrant pas les personnages qui parlent. Notre désir de nous identifier aux comédiens n’est pas assouvi et l’identification ne peut se faire que par la voix. Mais, bizarrement, une intimité se crée rapidement, notamment par l’obscurité des scènes de nuit et par l’aspect parfois familier de Hong Kong.

Une critique des deux youtubeurs Dirty Tommy et Critique masquée est également présente. Ils partagent leur expérience devant ce film si étrange et leurs doutes. Ils concluent que le long-métrage détient un véritable propos social car parle à tous ceux qui assistent au capitalisme et à la modernisation sauvages.

Enfin, vous pourrez retrouver le court-métrage I Travel Through Time To Meet You Again réalisé en 2011 et d’une durée de 5min20. Le film se déroule de nuit, et met en scène deux employés de bureau se croisant et destinés à se recroiser, chacun semblant attendre la présence de l’autre. La lumière et la photographie sont soignées dans ce court-métrage sans dialogues mais où le son (ascenseur, restaurant, bruits de ville) prend une dimension importante.

Where Are You Going de Yang Zhengfan. Chine. 2016. En édition collector (Blu-ray + DVD) et DVD chez Spectrum le 19/02/2019.

Imprimer


Laissez un commentaire


*