Top Squad 2 de Wellson Chin (DVD)

Posté le 13 avril 2011 par

S’il y a une production Jackie Chan des années 1980, dans laquelle le bonhomme ne joue pas, qui aura pourtant réussie à prendre une place particulière dans le cœur des fans de cinéma hongkongais, c’est probablement la saga des Inspector Wears Skirts, composée de quatre opus, tous sortis entre 1988 et 1992. Alors que Metropolitan édite les deux premiers volets sous le titre de Top Squad (toute la poésie du titre passant à la poubelle), l’occasion de revenir sur le deuxième film était trop belle pour ne pas être saisie. Si les gendarmettes, l’humour cantonnais et les artistes martiaux vous mettent l’eau à la bouche, alors The Inspector Wears Skirts 2, toujours réalisé par Wellson Chin, semble avoir tout le potentiel pour être votre tasse de thé. Vérification avec la critique, tout de suite! Par Anel Dragic.

Police Academy

inspector_wears_skirts1
Rappelez vous de Wellson Chin, c’était le petit mec qui se faisait peindre le visage en panda dans Prodigal son . D’abord cascadeur, il fût par la suite le réalisateur de certains petits films sympa du cinéma de Hong Kong telles que Naughty Boys ou Prince of the Sun , mais aussi de gros nanars comme Ghostly Vixen, ou l’on peut voir Amy Yip jouer une renarde qui en veut à la peau de Nat Chan. En France, sa réalisation la plus connue (et pourtant franchement pas terrible) reste Era of the Vampires, produit par Tsui Hark en 2003. Un CV typiquement HK où se côtoient le pire et le meilleur, mais avec une tendance favorisant l’action et la comédie. Et c’est très exactement le cocktail qui va venir donner toute sa saveur aux The Inspector Wears Skirts.

Que raconte donc cette saga ? L’histoire d’une école de police, mais centrée sur un groupe de jeunes femmes aux caractères très différents. Du premier opus, ne reste donc que le quatuor formé par Sibelle Hu dans le rôle de l’instructrice, Sandra Ng qui joue la moche de service sadique sur les bords, Kara Hui sert d’action babe, et la regrettée Regina Kent joue la belle gosse. On perd donc en route la très charmante Ann Bridgewater et la star gweilo Cynthia Rothrock, mais heureusement, et comme nous allons le voir, le film apporte aussi son lot de nouvelles têtes. Le scénario de Abe Kwong (l’hilarante Fighting to Survive avec Dayo Wong) et Lee Man Choi (à qui l’on doit entre autre le scénario du cultissime Fatal Termination ou du nullissime Ghost in Me ) est comme pour le premier volet une succession de scènettes virant au sketch, comme on en faisait à l’époque des Lucky Stars.

The Inspector Wears Skirts 2L’enjeu de ce nouvel opus repose désormais sur l’arrivée de nouvelles recrues, dont un quatuor constitué de May Lo (belle gosse, donc rivale de Regina), Amy Yip (la bimbo, d’office prise comme cible par Sandra), Angile Leung comme tête forte qui viendra servir de contrepoint à Kara Hui et Joanna Chan qui fait un peu office de potiche. Nous sommes dans une production Jackie, et il semble peu nécessaire de rappeler que les femmes n’ont jamais tenues des rôles les montrant à leur avantage dans ses films. Une rivalité va rapidement opposer l’ancienne génération à la nouvelle, apportant ainsi son lot de scènes de bizutages.

Girls with Guns

The Inspector Wears Skirts 2
Sur le mode de la comédie d’action, The Inspector Wears Skirts est le croisement improbable (mais improbable n’est pas HK) du girls with guns et de Police Academy , avec, comme vous avez pu le constater, une galerie de personnages hauts en couleurs. Outre cette confrontation des deux générations de fliquettes, on retrouve une fois de plus la rivalité hommes/femmes qui avait déjà fait le sel du précédent opus. Et le casting est sur ce point assez riche. Bill Tung dans le rôle du chef de caserne, Stanley Fung en instructeur de la section masculine, lui même rival de Melvin Wong pour essayer de séduire Sibelle Hu, et un casting hétéroclite ou se mêlent acteurs comiques et artistes martiaux (Ken Lo, Mars, Billy Lau, Ricky Hui), l’occasion de retrouver des scènes classiques (déjà dans les Lucky Stars d’ailleurs) comme celle du combat hommes vs. femmes sur un tatami.

the-inspector-wears-skirts-iiLes séquences d’action humoristiques se succèdent. On mentionnera également une scène de bal d’anniversaire où les femmes s’arrachent littéralement leurs cavaliers au travers de quelques coups bas et autres crêpages de chignons. Si le film joue la carte des clichés, il ne faut pas non plus y voir de la misogynie, les personnages féminins s’avérant toujours plus fortes que les hommes. Le film s’achève sur une scène d’action qui arrive comme un cheveu sur la soupe une dizaine de minutes avant la fin. Une bande de terroristes gweilos arrive, prends en otage Stanley Fung et demande la libération d’un des leurs. Une sacrée team formée par Jeff Falcon, Bruce Fontaine ou encore John Ladalsky, soit du lourd de chez lourd en ce qui concerne nos chers occidentaux du cinéma de Hong Kong. L’occasion pour les fliquettes de mettre en pratique leur apprentissage et de souder les liens entre les générations. Un climax bien soutenu quelque peu terni par un trop plein de doublures, et pour cause, la majorité des actrices ne sont pas des artistes martiales.

Reposant en grande partie sur ses acteurs, qu’il est préférable de connaître pour apprécier pleinement le film, The Inspector Wears Skirts 2 est un défilé de stars, rendant probablement le métrage hermétique pour le spectateur lointain. Si en plus l’humour cantonais n’est pas votre à votre goût, peut-être vaut-il mieux passer votre chemin. Avis plutôt aux amateurs de cinéma d’action et de comédies hongkongaises typiques des années 80, cet opus se montre à la hauteur du premier et n’ennuie jamais le spectateur en offrant un spectacle rythmé et sympathique ainsi qu’un casting quatre étoiles, soit assez d’arguments pour en faire un petit film culte.

Anel Dragic.

Verdict:

Top Squad 2 de Wellson Chin, édité en DVD par Metropolitan, disponible depuis le 13/04/2011.

Imprimer


Laissez un commentaire


*